OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Bernard Werber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Bernard Werber   Mar 4 Aoû - 8:59

Rappel du premier message :





Arrow Découvrir l'auteur par ses sites :

http://www.arbredespossibles.com

http://www.bernardwerber.com/

http://cosmobranche.free.fr

http://www.syti.net

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm

AuteurMessage
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Lun 18 Juil - 9:05

Sierra117 a écrit:
J'ai bien fait de revenir : je ne connaissais pas la vie de Bernard Weber.
Seul son côté littéraire m'avait été dévoilé.
Le sujet est particulièrement approfondi.

Re-bienvenue dans ma chaumière, Sierra. Et ravi d'échanger avec toi ce que j'aime.

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 7 Sep - 11:43

Bernard Werber : « Le vin est vivant »

Depuis sa trilogie des Fourmis, il est l'un des auteurs français les plus lus au monde. Le vin captive-t-il l'auteur de science-fiction ? ...

Citation :


Dans ce monde en mouvement, le vin correspondra dans le futur à une recherche d'authenticité. Il sera un symbole de boisson vivante. Le soda est stable. Le vin bouge.

http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o21660-bernard-werber-le-vin-est-vivant

Et puis...

Contrairement à la science-fiction, le vin n'est pas spectaculaire. Aimer le bon vin, c'est l'art de percevoir son degré de vie et ses nuances. Le vin modifie la culture des gens qui le boivent.

Dans Le Rire du Cyclope (Albin Michel), vous enquêtez sur les origines du rire...

J'ai situé les origines de l'humour en Bretagne. Je cite Rabelais, qui trouvait dans le vin une source d'inspiration

Le rire du vin ?

Le vin n'invente pas un rire précis. Il révèle l'inconscient. Il n'est donc pas responsable...

L'écriture et le vin ?

Dans le mot "écrivain", il y a le mot "vin"... C'est mon outil de détente à l'oral, mais pas à l'écrit.

Vos goûts ?

Le vin chilien, festif par excellence. Le bordeaux, presque un médicament ! Le bourgueil, cuvée Jean-Carmet, de Bouvet-Ladubay*, organisateur des Journées du livre et du vin à Saumur.

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 28 Sep - 11:32

> Note à tous les fans de Bernard Werber :

Exceptionnellement, pas de roman ce 1er octobre 2011. Publication probable du prochain livre: printemps 2012.

En attendant, il y aura quand même la BD des Thanatonautes qui sortira début octobre
.

http://www.bernardwerber.com/intro_fr.html

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Dim 6 Mai - 10:42

Une analyse très intéressante du célèbre tableau "Le Radeau de la Méduse" par Bernard Werber :


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 9 Mai - 8:44

V.I.P - Emission du 03/11/2007 :


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mar 5 Juin - 2:32

Citation :
Bernard Werber parle de son prochain roman

de Fantasy.fr

De passage à Epinal dans le cadre des Imaginales, Bernard Werber a donné quelques indications sur ce roman très attendus par les fans.



Interrogé par Jean-Claude Dunyach qui a pu avoir un bon aperçu du manuscrit, Bernard a donné quelques pistes sur ce qui attend les lecteurs sans pour autant dévoiler la nature du récit.

Au grès de la rencontre, on apprend que beaucoup de choses décrites dans le roman pourraient arriver au cours des mois prochains. Certaines se sont déjà produites durant la rédaction du roman, comme la description de la catastrophe de Fukushima qu'il a dû supprimer de son intrigue quand celle-ci s’est produite.

L’auteur révèle également que le personnage principal du roman est un certain David Wells, fils de Charles Wells et petit-fils d’Edmond Wells (La trilogie des Fourmis, L’Empire des anges, Le Cycle des Dieux).

Au moment ou démarre l'histoire, David a 27 ans ; c'est aussi un biologiste. Les découvertes faites dans Les Fourmis vont trouver une prolongation dans le futur mais sans concerner les fourmis.

Bernard présente son roman comme une « réflexion philosophique sur où on va, où va notre espèce et comment elle évolue, à partir d'une sorte d'élan donné par Les Fourmis ». L’auteur indique également que l’on retrouvera l'encyclopédie, sous forme de petites histoires de moins de 10 lignes.

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Dim 26 Aoû - 23:44



http://www.bernardwerber.com/intro_fr.html

TROISIÈME HUMANITÉ

Nous sommes à l'ère de la deuxième humanité.

Il y en a eu une avant.

Il y en aura une... après.


En Antarctique, le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent, à 3 000 mètres sous terre, les restes de squelettes humains d'environ 17 m.

A Paris, son fils David Wells voit son projet d'étude sur le rapetissement humain sélectionné par un tout nouveau programme de recherches consacré à "l'évolution future de l'humanité".

Va-t-il découvrir le grand secret qui explique l'origine et
l'avenir de notre espèce ?

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 13 Sep - 19:25

> ‎[Jour j-19 − Troisième Humanité − Extrait 1]

Fragment de manuscrit n°1 (en exclusivité) :



~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 20 Sep - 19:29

[Jour j-13 − Troisième Humanité − Extrait 2]
Fragment de manuscrit n°2 (en exclusivité) : l'expédition commence...



~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 3 Oct - 22:15

Bernard Werber, l'homme qui fait parler la Terre

L'écrivain "s'amuse à changer les points de vue". Pour Troisième humanité, il met en scène la Terre qui essaye de comprendre l'Homme.

http://www.europe1.f/MediaCenter/Emissions/Nikos-Aliagas/Videos/Bernard-Werber-l-homme-qui-fait-parler-la-Terre-1258611/

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 4 Oct - 20:19

Bernard WERBER. Dédicace. "Troisième humanité"
Virgin Champs Élysées.03/10/12


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mar 30 Oct - 0:06

Citation :
Bernard Werber : "Je crois beaucoup à la gratitude"

Le Point.fr

Écrivain traduit dans le monde entier, il imagine dans son dernier roman une "troisième humanité" qui ne serait qu'amour et paix. Utopique ?



Vingt ans après Les fourmis, on retrouve dans ce premier volet votre verve d'auteur-journaliste passionné de sciences. Quel est le thème du livre ?

Au début de l'intrigue, Charles Wells, paléontologue et père de David, découvre en Antarctique les restes de squelettes humains d'environ 17 mètres de long. C'est la première humanité. Selon mes personnages, elle est originaire d'une île, l'Atlantide. Nous sommes la seconde. Elle s'achève. Les bouleversements du monde obligent mes deux héros, David Wells et Aurore Kammerer, à en imaginer une autre. Ils créent la troisième humanité, miniature, où chacun de ses individus, d'une taille de 17 centimètres, naît d'un oeuf. Le roman tente de répondre à deux questions : d'où venons-nous ? qu'allons-nous devenir dans les siècles à venir ? Nous sommes une espèce très jeune. La moindre bactérie a au minimum 3,5 milliards d'années. En tant que petits derniers, nous avons encore beaucoup de mutations à connaître.

Ces mutations ne peuvent se faire, selon vous, qu'en incluant la participation active et volontaire de l'un de vos personnages omniprésents, Gaïa...

Si l'on regarde la Terre de l'espace, ses couleurs sont magnifiques, sa surface bouge, son apparence se modifie en fonction des intempéries et de la pollution. Pour moi, c'est une sphère vivante qui pense, qui possède une conscience et qui nous parle à sa façon, à chaque instant. Les séismes, les ouragans, les tornades sont par exemple sa manière de répondre aux agressions de l'homme. Au départ, elle devait être le personnage principal du livre, mais, l'intrigue ayant évolué au fur et à mesure de l'écriture, j'ai dû lui donner une autre place. Gaïa demeure cependant très présente. Elle accompagne le lecteur, lui donne son point de vue, lui raconte ce qu'elle pense de nous, les humains. Ses mots, sa parole, ses réactions nous aident à mieux nous la représenter et à changer nos comportements. Tout ce que nous faisons et pensons interagit avec elle. En prendre conscience peut sans doute nous aider à devenir plus responsables vis-à-vis d'elle, des animaux, des plantes et de l'air.

Vous vous adossez beaucoup à l'actualité. Est-ce que, selon vous, la violence, la montée des intégrismes, les excès de nos sociétés consuméristes pourraient un jour justifier la naissance d'une troisième humanité ?

Je m'appuie sur des éléments authentiques et j'en invente d'autres pour rendre le contexte plus effrayant encore. La réalité vécue par Aurore et David est si terrible et alarmante qu'ils n'ont d'autre choix que d'explorer de nouvelles perspectives. Ils le font en tant que chercheurs. D'où la création de cette troisième humanité miniature. La science a montré qu'au cours des millénaires passés la nature a réduit la taille des espèces qui lui posaient problème. Les dinosaures sont devenus des lézards, etc. Le sachant, Aurore et David ont imaginé que des humains plus petits nous succéderaient. Cela résoudrait les problèmes liés notamment à la pollution et à la démographie mondiale galopante. À condition de ne pas répéter les mêmes erreurs. Ce qui demande de se questionner sur ce qu'est une transmission réussie afin de ne prendre que le meilleur des générations précédentes.

Pour comprendre les besoins de la Terre, et communiquer avec elle, Aurore et David entrent en transe. Ce n'est pas donné à tout le monde. Si nous devons en passer par là, l'avenir est sombre...

Nous pouvons tous communiquer avec la Terre si nous le souhaitons et y travaillons. Dans un certain état de détente, d'abandon, et sans utiliser de drogue, c'est possible. Dans le roman, mes héros prennent des plantes pour leur faciliter l'accès à des états de transe. Mais à titre personnel, je suis contre le recours à des drogues. Il y a un prix à payer quand on touche à son cerveau. De plus, nous n'en avons pas besoin quand nous créons, car, spontanément, nous sommes en relation avec des forces de vie qui nous échappent habituellement. Créer est une grande responsabilité. Nous ne le comprenons pas toujours, car nous ne sommes qu'au début de l'aventure de la conscience. La conscience est une pensée globale qui permet de percevoir en même temps ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur de nous ; le fait que tout ce qui existe est en lien, que la planète est vivante et connectée aux humains, que nous sommes en relation avec tout l'Univers. La conscience déployée à 360 degrés est multidimensionnelle. C'est cette découverte que je propose au lecteur dans Troisième humanité.

Comment menez-vous, à titre personnel, cette aventure de la conscience ?

En même temps que j'écris des livres, je m'auto-éduque pour m'améliorer. Je suis naturellement un type nerveux, angoissé, rapide, toujours en activité. Écrire que le monde doit changer et ne rien faire pour l'y aider, cela ne me satisfait plus. Je dois, moi aussi, me transformer. Pour cela, je m'oblige à me poser, à me calmer, à respirer. Je réfléchis, je me lave le cerveau en méditant, je remercie pour ce que la vie me donne. Je crois beaucoup à la gratitude, à l'importance d'apprécier ce que l'on a. Comme tout le monde, j'ai le choix, la possibilité de m'élever. Je me dois donc d'adopter une rigueur et une discipline personnelles pour être en phase avec ce que je propose dans mes romans. Ce n'est qu'en étant vrai que je peux rester crédible et faire que ceux qui me lisent se reconnaissent dans mon récit. Un bon livre est un miroir. Un lieu où le lecteur se retrouve. Le lecteur est au centre de chacun de mes livres. Il est l'un de mes personnages principaux. C'est pourquoi je précise à la première page que le roman commence dix ans après que le lecteur a ouvert le livre.

Dans chacun de vos livres, vous exprimez votre quête intérieure du moment en la romançant. Est-ce pour qu'ils deviennent des contes initiatiques modernes ?

Les romans sont pour moi une méthode ludique de diffusion des idées. Un bon roman change les lecteurs, répond à ses questions. Je crois au pouvoir des contes de fées initiatiques. Mes livres font de la philosophie-fiction. Ils ne sont ni moralistes ni empreints d'exotisme ou d'ésotérisme particulier. Ils proposent des pistes pour répondre aux questions que je me pose et que nous nous posons tous sur l'évolution des humains.

Votre définition du bonheur ?
Apprécier ce que l'on a !

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Dim 18 Nov - 20:30


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 10 Jan - 9:50

Citation :
Bernard Werber - Une Troisième Humanité pour sauver le monde

ici-c-nancy.fr

Ancien journaliste scientifique, Bernard Werber publie aux éditions Albin Michel son dernier opus : « Troisième Humanité ». Un ouvrage qui plonge le lecteur au coeur d'un futur possible à travers intrigue, réflexion et philosophie. Un roman divertissant et addictif.



La Planète Terre bien plus qu'un simple personnage…

"L'histoire se déroule dans un temps relatif et non un temps absolu. Elle se passe précisément dix ans, jour pour jour, après l'instant où vous ouvrirez ce roman et commencerez à lire" peut-on lire à la première page du roman en guise d'avertissement au lecteur. C'est donc dans un futur proche qu'est plongé le lecteur et plus précisément en Antarctique que débute le roman où le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent au fond d'un lac souterrain, les restes d'un squelette humain de 17 mètres de hauteur. Au même moment à Paris, son fils David Wells voit son projet d'étude sur le rapetissement humain sélectionné par un tout nouveau programme de recherches consacré à "l'évolution de notre espèce". Le premier a trouvé l'ancienne humanité, le second entrevoit la prochaine humanité. Une nouvelle humanité pour laquelle David Wells se rapproche de Aurore Kammerer également scientifique et spécialiste dans la connaissance des Amazones qui aborde le renforcement du système humanitaire par des hormones féminines. A travers leurs recherches et leurs rencontres, les scientifiques vont réaliser une expérience qui changera pour toujours le futur de l'humanité.

Entre références historiques et références à l’actualité illustrées par différents scandales sanitaires - référence vaccin de la grippe A- en passant par des séismes, tsunamis ou encore par l'accident de Fukushima... Bernard Weber plonge ses lecteurs dans une humanité menacée et dans laquelle l’être humain doit reconsidérer sa place et sa mission sur la planète. Une tâche immense pour laquelle les scientifiques vont partir en quête d'une voie plus vertueuse. Pour créer cette troisième humanité c’est la planète Terre elle-même qui se manifeste à travers tremblements de terre ou encore par des visions chamanique pour tenter d’aiguiller une humanité qui se multiplie et demeure aveugle à la réalité niant l’importance de se sentir responsable de la suite de l’Histoire de l’Humanité. Les humains et leur surpopulation sont "des locataires parasites qui vident la planète de son sang noir, sa matière grise, le pétrole ... Vous vous comportez en parasites comme des puces sur un chien. Et vous êtes trop nombreux. Un chien ne peut supporter autant de parasites. Sinon il se gratte. Arrêtez de proliférer. Il faut que vous limitiez vos naissances. 8 milliards c'est trop" tente d'inspirer la Terre à une poignée d'humains. Un livre philosophique rythmé de rebondissements permanents dans lequel l'auteur lance parfois quelques pointes d'humour ou d'anecdote culinaire comme à la page 460 où l'auteur au moment où le suspense atteint son paroxysme nous livre tout simplement la recette (complète) du cassoulet Toulousin pour 6 à 8 personnes !

Deux ans après le rire du Cyclopes, les lecteurs qui avaient adoré la trilogie des fourmis ou encore celle du Cycle des anges seront ravis, car ils retrouveront les sujets des premiers succès de l'auteur. Un deuxième tome devrait voir le jour car les personnages ne sont pas allés au bout de leur quête a indiqué Bernard Weber à ses lecteurs...

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 0:55

Court extrait de Bazzo.tv avec Bernard Werber. Petite discussion autour du cycle des dieux: Le mystère des Dieux


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 0:56

Bernard Werber à propos de la connaissance de la culture geek du mass-média.


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 0:59

A l'occasion des 20 ans de la série "Les Fourmis", la Fnac Montparnasse a accueilli Bernard Werber et le réalisateur Stéphane Krausz, pour la sortie du DVD documentaire "Bernard Werber, le conteur du futur". Avec des documents inédits et des archives personnelles de l'écrivain, ce documentaire nous propose une plongée dans le monde fantastique de Bernard Werber. Rencontre également en présence du compositeur de la musique du documentaire, Loïc Etienne, qui les a rejoint au cours de l'événement.

Enregistré le 26 mai 2011 à la Fnac Montparnasse. Interview par Eduardo Castillo.



~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 1:01

Passage de Bernard Werber à l'émission "On achève bien l'info" présentée par Yassine Belattar sur France 4 le 19 novembre 2009.


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 1:04

"Le Rire du Cyclope" de Bernard Werber sur le site des éditions Albin Michel : www.albin-michel.fr


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 1:07

Conférence à Agde le 22 juin 2008


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Mer 27 Fév - 1:17

Citation :
Bernard Werber, tant aimé par les Russes



A la table ronde consacrée au thème « Lecteurs russophones, lecteurs français, quelles différences ? », l’auteur a avoué qu’il avait appris sa popularité en Russie par hasard et que ça l’étonnait beaucoup. « Il y a quelques années, j’ai été invité à la foire du livre de Moscou en tant qu’auteur francophone. Lorsqu’on m’a mis entre les mains la traduction de mon livre L’Empire des anges, j’ai remarqué sur la couverture que ce livre s’était vendu à deux millions d’exemplaires. J’ai demandé à l’éditeur s’il n’y avait pas un zéro de trop parce que deux mille ou deux millions, ce n’est pas la même chose. Mais il m’a assuré que tout était correct. Ca été une telle surprise », se souvient l’écrivain français traduit dans trente-cinq langues différentes et donc la majorité des lecteurs vivent en Russie.

http://larussiedaujourdhui.fr/art/2013/02/21/bernard_werber_tant_aime_par_les_russes_22123.html

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 21 Mar - 10:01


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 20 Juin - 2:09

A Barbezieux, Bernard Werber plaide pour une nouvelle humanité

charentelibre.fr

L'écrivain Bernard Werber dédicace son dernier livre demain à Barbezieux. L'occasion de rencontrer un auteur singulier Il s'interroge, via un conte philosophique, sur l'avenir de l'espèce humaine.

Ancien journaliste scientifique devenu écrivain, Bernard Werber est en perpétuel questionnement sur l'avenir de notre univers et de son peuple dominant: l'homme. L'auteur a une place à part dans la littérature. Il écrit en quelque sorte des contes d'anticipation philosophiques.



Avec "Troisième humanité", vous imaginez une nouvelle mutation de la race humaine. Comment est née l'idée de ce livre?

Bernard Werber. Mon idée de départ était de faire parler la terre, de livrer ses pensées. Les écologistes racontent souvent n'importe quoi. Ils proposent une vision très politique, alors qu'il y a des enjeux majeurs. L'humanité est comme un organisme vivant. La terre est aussi un organisme vivant. Nous, les humains, nous sommes un peu comme des puces sur un chien et nous nous nourrissons du sang de la terre.

Donc ça gratte la terre, et c'est l'une des explications imagées des catastrophes que nous subissons?

Oui, c'est exactement cela. Nous nous développons en puisant dans les richesses d'une autre entité. Ça me paraît utile de le rappeler.

Quelles leçons cette troisième humanité pourrait-elle tirer?

Nous devons comprendre que nous sommes une espèce périssable. La durée de vie d'une espèce est de l'ordre de 3 millions d'années. C'est notre cas. Notre espèce apparaît en bout de course.

Je fais un autre constat: il y a sept milliards d'hommes sur terre. Savez-vous que c'est le nombre estimé d'hommes qui ont vécu sur terre depuis l'origine? Il y a donc autant d'êtres humains vivants que d'être humains morts depuis l'origine de l'humanité
.

L'humanité est à l'heure des choix?

Aujourd'hui, l'humanité est à l'heure du choix. Nous sommes très en pointe concernant la technologie. Mais cela signifie aussi que nous avons toutes les informations, contrairement à nos ancêtres. Autrefois, les préoccupations de l'homme étaient de se nourrir, de maintenir ou pas la paix. Aujourd'hui, nous avons un regard sur notre planète via les satellites. On ne peut pas dire que l'on ne sait pas.

Est-ce plus facile en tant qu'écrivain qu'en ayant été journaliste d'aborder ces questions?

Aujourd'hui, c'est la survie de l'espèce qui est en jeu. Je fais parler la terre sur ce qu'elle subit et finalement, je m'étonne que personne n'ait pensé à écrire ce livre avant. Parce que je trouve que l'on n'ouvre pas assez ces débats. On ne parle par exemple jamais de l'autorégulation. C'est quelque chose de tabou.

Je ne fais pas de la science-fiction et mon souci n'est pas non plus de faire de jolies phrases. Avec ce livre à la croisée de la philosophie et de la science, j'essaie d'inviter les lecteurs à réfléchir.


Vous venez dans la ville de Barbezieux pour la deuxième fois. En quoi est-ce important pour vous de répondre à de telles invitations, d'autant que vous connaissez un succès planétaire?

C'est important pour un écrivain de ne pas de contenter de regarder le monde de loin. Moi je veux pouvoir regarder mes lecteurs droit dans les yeux. Il y a même une petite communauté de lecteurs qui s'est constituée depuis les Fourmis, que je retrouve aussi sur mon blog. C'est un échange important pour moi.

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Sam 28 Sep - 2:19

Le nouveau Werber sortira le 3 octobre

La Dépêche.fr

Un an pile après «Troisième humanité», Bernard Werber sortira le 3 octobre son nouveau roman, «Les Micro-humains» (Albin Michel).



Pour présenter son livre, forcément mystérieux, fantastique et ludique, le romancier toulousain notre décrit sa vision du futur : «Après-demain, l’espèce sera plus petite, plus féminine, plus résistante, plus solidaire… À l’ère de la 3e Humanité, que restera-t-il de nous ?».

Le résumé fourni par l’éditeur en dit un peu plus : «Composée de chercheurs et de militaires, la société française Pygmée Prod commercialise les services d’une nouvelle race d’humains créée de toutes pièces : les Emachs, des femmes et des hommes ne dépassant pas 17 cm. Ces êtres réduits servent sur la planète entière à diverses tâches : leur petite taille et la minutie de leurs gestes font des merveilles ; certains se sont même illustrés dans des actes héroïques. Tout pourrait continuer ainsi, si un fait divers sordide ne venait tout bouleverser. En Autriche, un adolescent se filme en train de torturer trois de ces Emachs. Les petites créatures prennent le maquis et entrent en résistance…»

Voilà de quoi faire saliver les fans, qui ne manqueront pas d'être au rendez-vous.

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Bernard Werber   Jeu 10 Oct - 8:08

Bernard Werber : "Je suis tout le temps en train de réfléchir à mes personnages"

myboox.fr

Alors qu’après Troisième Humaninté, Bernard Werber publie le deuxième tome de sa nouvelle saga, Les micro-humains (Albin Michel), l’auteur de science-fiction préféré des Français s'est déjà attelé à la suite. Normal, il écrit "tout le temps"…



Les Micro-humains (Albin Michel) est sorti en librairie depuis le 2 octobre. Il s’agit du deuxième tome de la nouvelle saga de Bernard Werber entamée l’an dernier avec Troisième humanité. Interviewé par La Dépêche, le prolifique auteur de science-fiction a avoué son péché mignon : son addiction à l’écriture.

"La grande difficulté pour moi est de ralentir"

Alors qu’il ne publie "qu’un seul" livre par an, l’écrivain affirme qu’en fait son "rythme naturel est plutôt de deux livres par an". "La grande difficulté pour moi est de ralentir. J’étais journaliste et j’écrivais beaucoup tous les jours. Mon rythme naturel, c’est d’écrire dix pages par jours de 8 heures à midi. Et dix pages par jour normalement ça fait deux livres par an. Bon, c’est possible parce que je ne fais que ça !", confie-t-il au quotidien du sud-ouest dont il est originaire.

Plus de 22 ans à ne faire qu’écrire et penser à ses personnages

Lui qui confie qu’il a bien failli ne plus rien publier après la parution de son premier roman fait même de sa graphomanie un "problème" qui parasite toutes les activités de sa journée : "J’écris tout le temps. Je suis tout le temps en train de réfléchir à mes personnages. Et ça fait maintenant plus de 22 ans que je fais ça. J’essaie d’aller me promener en forêt… mais c’est encore pour réfléchir à mes personnages. J’écris le matin, au café, de 8 à 12 heures. Après je déjeune avec des scientifiques ou des historiens… toujours pour mes personnages. Et l’après-midi, je me promène en forêt. Le soir en famille je regarde un film, mais finalement, regarder un film c’est regarder comment les autres racontent des histoires". Et en pleine rentrée littéraire, pas le temps de jeter un œil au travail de ses confrères… car la suite des micro-humains est évidemment déjà sur les rails….

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard Werber   Aujourd'hui à 12:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Werber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» Le Sixième Sommeil, par Bernard Werber
» Bon Anniversaire, BERNARD
» Pour Bernard
» Bernard Hinault

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Le Café Littéraire :: Auteurs-
Sauter vers: