OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 "Les Sept Fous" -- Roberto ARLT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: "Les Sept Fous" -- Roberto ARLT   Lun 28 Juil - 19:42


"Les Sept Fous" est certainement l'oeuvre la plus connue de Roberto Arlt, cet écrivain argentin, contemporain de Borges.

L'histoire : Sept fous, tous nés dans les bas-fonds de Buenos Aires et rejetés par une société hypocrite qui leur ferme toutes les portes, veulent fonder une société secrète destinée à les rendre maîtres du pays et du reste du monde. Pour financer leur révolution, ils comptent sur les bénéfices d'une chaîne de maisons closes et l'exploitation de mines d'or. Mais ne pouvaint se mettre d'accord sur les principes fondamentaux de la nouvelle société qu'ils rêvent de construire, ils en arrivent vite à se détruire les uns après les autres dans le crime et la démence.

***


Très fin psychologue, il cherche dans ce roman à mettre en évidence la difficulté d'exister dans un monde acerbe et sauvage. Le réalisme de Arlt est un réalisme critique, ce qui donne une peinture négative de la société contemporaine. L'allusion aux "ténèbres" dans lesquelles sont plongés les hommes, notamment ceux des bas-fonds de Buenos Aires, est fréquente dans son oeuvre et pressent la nécessité d'une révolution.

On peut voir, à travers cet extrait, comment, dans l'univers de Arlt, les hommes sont confrontés aux ténèbres et à l'angoisse :

Roberto Arlt a écrit:
- La vérité du mensonge ?
- Exactement. Le problème, c'est que nous n'avons pas le courage de nous lancer dans des entreprises énormes. Nous nous imaginons que l'administration d'un Etat est plus compliquée que celle d'un modeste foyer, et nous mettons dans la réalité trop de romanesque, trop de romantisme idiot.
- Mais vous, en toute conscience, vous sentez, je veux dire, la réalité vous donne l'impression que nous allons réussir ?
- Complètement, et croyez-moi... nous serons sous peu les maîtres du pays... sinon du monde. Nous devons l'être. Ce que projette l'Astrologue, c'est le salut de l'âme des hommes épuisés par la mécanisation de notre civilisation. Il n'y a plus d'idéaux. Il n'y a plus de symboles, bons ou mauvais.
L'Astrologue, la dernière fois, parlait des colonies fondées dans le monde antique par tous les déracinés qui ne se sentaient pas bien dans leur pays
.
- Alors, à quoi bon faire cette expérience ?
- Vous savez... Je n'ai pas encore atteint le fond de moi-même... Mais le crime est mon dernier espoir... Et l'Astrologue le sait. Quand je lui ai demandé aujourd'hui s'il ne craignait pas que je m'enfuie, il m'a répondu : "Non, pour le moment non... Vous avez plus que personne besoin que tout cela marche pour vous désangoisser." Vous voyez où j'en suis arrivé.
- Jamais je n'aurais imaginé une telle chose. Et ils vont le tuer à Temperley ?
- Oui, pourtant... Que sais-je ! L'angoisse. Savez-vous ce qu'est l'angoisse ?

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
 
"Les Sept Fous" -- Roberto ARLT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Engins Fous, Bizarres, Originals,.....
» Architectes fous
» Poème Nous les Fous de Généalogie
» gigot de sept heures
» Chats un peu fous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Le Café Littéraire :: Livres-
Sauter vers: