OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Canada et ses Dix Provinces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Le Canada et ses Dix Provinces   Mer 9 Mai - 13:01

Le Canada



"Ô Canada! mon pays, mes amours"





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Ô CANADA - LA BONNE CHANSON




Mise en ligne le 24 sept. 2011
Citation :
"Chant patriotique Canadien-français de Calixa Lavallée et Adolphe-Basile Routhier, composé pour la Société St-Jean Baptiste.

(patriotic french-canadian anthem)."

Ô Canada!
Composition de la musique et l'auteur du Ô Canada!

Citation :
Les paroles (version française)

« O Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!

Car ton bras sait porter l'épée,
Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.

Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits.

Protégera nos foyers et nos droits. »

Les paroles (version anglaise)
O Canada!
Our home and native land!
True patriot love in all thy sons command.

With glowing hearts we see thee rise,
The True North strong and free!

From far and wide,
O Canada, we stand on guard for thee.

God keep our land glorious and free!
O Canada, we stand on guard for thee.

O Canada, we stand on guard for thee.

Les paroles (version bilingue - non officielle)
O Canada! Our home and native land!
True patriot love in all thy sons command,

Car ton bras sait porter l'épée,
Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits,

God keep our land glorious and free!
O Canada, we stand on guard for thee.

O Canada, we stand on guard for thee.

Historique de l'hymne national du Canada

Sommaire de l'historique de « O Canada »



« O Canada » a été proclamé comme hymne national le 1er juillet 1980, un siècle après avoir été chanté pour la première fois, le 24 juin 1880. La musique est l'œuvre de Calixa Lavallée, célèbre compositeur, et les paroles françaises sont de sir Adolphe-Basile Routhier. Le chant est devenu de plus en plus populaire et, au cours des années, il est apparu de nombreuses versions anglaises. La version anglaise officielle est basée sur celle composée en 1908 par le juge Robert Stanley Weir. Elle incorpore les changements apportés en 1968 par un comité mixte du Sénat et de la Chambre des communes. La version française n'a pas été modifiée.


Haut de la page
Genèse de « O Canada »



« O Canada », en tant que chant national canadien, a été commandé par Son Honneur le lieutenant-gouverneur du Québec, l'honorable Théodore Robitaille, à l'occasion du Congrès national des Canadiens-Français, tenu en juin 1880, et qui devait culminer avec la célébration de la fête de saint Jean-Baptiste.

Le lieutenant-gouverneur, soucieux à juste titre de décider d'un hymne national distinctif, demanda au juge Adolphe-Basile Routhier, de la Cour supérieure du Québec, d'écrire un poème dont il verrait par la suite à faire composer la musique. Robitaille remit ensuite le poème que Routhier avait intitulé « O Canada, terre de nos aïeux » à Calixa Lavallée, lui demandant de composer une musique qui l'accompagne. C'est la version que tous nous avons apprise. Cependant, une lettre de Routhier au Dr. T.B. Richardson, l'un des premiers à avoir adapté le poème en anglais, indique clairement que c'est M. Ernest Gagnon, un des meilleurs pianistes de son temps,qui a suggéré à Lavallée et Routhier de préparer un chant national pour le Congrès des Canadiens-Français de 1880. Lavallée aurait insisté auprès de Routhier pour composer la musique en premier, ce qui permit à Routhier d'écrire son poème en tenant compte de la mesure et du rythme.

Une légende entoure l'histoire de la composition musicale d'« O Canada ». Un jour que Lavallée s'était rendu à St-Hyacinthe pour y donner un concert, il s'isola le long de la rivière Yamaska. À un endroit précis le long du rivage, il aurait entendu des sons mystérieux. C'est à ce moment qu'il aurait été inspiré pour écrire « O Canada ».

Cependant, c'est dans sa résidence du 22 de la rue Couillard à Québec que, en une soirée, Lavallée composa la musique de ce qui devait être généralement accepté comme l'hymne national du Canada et proclamé cent ans plus tard l'hymne national officiel du pays.

Il avait été entendu que la musique entraînante de Lavallée devait d'abord être jouée à la fin de la grand'messe de la Saint-Jean, le 24 juin 1880. Cependant, pour des raisons obscures, on décida de reporter l'audition de l'hymne au lendemain, lors d'une réception du lieutenant-gouverneur en l'honneur du gouverneur général, le Marquis de Lorne, dans les jardins de « Spencer Wood » (plus tard Bois-de-Coulonge).

Comme les amis de Lavallée étaient d'avis qu'il eût été malheureux que le chant « O Canada » soit lancé lors d'une cérémonie où, en définitive, il y aurait relativement peu de spectateurs, on arrangea pour la soirée du 24 juin une occasion où pourrait être exécutée la mélodie de Lavallée.

Ce fut à la fin du banquet qui devait couronner les fêtes de la Saint-Jean, et auquel participaient les plus hauts dignitaires de la Province, que l'« O Canada » allait retentir pour la première fois. Toutes les personnes présentes à ce moment dans le Pavillon des Patineurs, où se tenait le banquet, en restèrent électrisées.

Il y a près de vingt versions anglaises (des adaptations plutôt que des traductions) des paroles composées par sir Adolphe-Basile Routhier. Parmi celles-ci, la version écrite par l'honorable Robert Stanley Weir à l'occasion du tricentenaire de la fondation de la ville de Québec, en 1908, et légèrement modifiée au fil du temps, est celle qui a été acceptée par la population canadienne.

Les paroles du « O Canada », par R.S. Weir, doivent leur grande popularité au Canada au fait que dès 1911 elles figuraient à l'endos de la couverture de nombreux volumes scolaires dans plusieurs provinces canadiennes.

Elles furent également publiées avec quelques modifications, de façon plus officielle, à l'occasion du soixantième anniversaire de la Confédération, en 1927, et à l'occasion de la visite royale de 1939.

La musique de Calixa Lavallée a été arrangée pour être jouée au carillon de la Tour de la Paix du palais du Parlement.


Haut de la page
Calixa Lavallée



Calixa (baptisé Calixte) Lavallée est né le 28 décembre 1842 à Verchères (Canada-Est), fils d'Augustin Paquet dit Lavallée, forgeron, puis facteur d'orgues chez les Casavant de Saint-Hyacinthe avant de devenir luthier, et de Marie-Caroline Valentine (de descendance écossaise).

En 1855, le jeune Calixa est conduit à Montréal pour y étudier la musique. Deux ans plus tard, il s'enfuit à la Nouvelle-Orléans avec une troupe de théâtre. Ses succès dans des compétitions musicales lui valent un engagement pour une tournée au Brésil, aux Antilles et dans plusieurs États des États-Unis.

Au retour de cette tournée, il s'engage comme chef d'orchestre dans l'armée du nord au cours de la Guerre civile américaine. Pendant son service, il est blessé dans un combat sur les bords de la rivière Potomac.

Rétabli, il revient à Montréal où il donne des cours de piano et participe à des concerts. À la suite d'un concert qu'il donne à Montréal en 1863, le journal musical de Montréal « Les Beaux Arts » le décrit de la façon suivante:

« Un musicien intelligent et de talent qui saura bientôt acquérir la confiance de la société montréalaise... »

Cependant, Lavallée se lasse de la lenteur des événements dans le domaine artistique et décide de retourner aux États-Unis en 1865. Ce deuxième exil le conduit en Californie et ensuite au Massachusetts où il épouse en 1867 Josephine Gently, de Lowell. En 1870, il devient directeur du Grand Opera de New York, jusqu'en 1872.

Mais le Canadien errant reviendra plus tard à Montréal où il sera acclamé comme artiste de calibre. Un article d'une revue montréalaise le décrit de la façon suivante, en 1872:

« Essentiellement national et par conséquent populaire, le véritable musicien national du Canada. »

En 1873, son mécène Léon Derome de même qu'un groupe d'amis décident de lui financer des études musicales à Paris. Ce rêve qu'il chérissait depuis déjà plusieurs années se réalise quelques mois plus tard alors qu'il a la chance d'étudier avec des maîtres de la trempe de Bazin, Boieldieu fils, et Marmontel.

Le maître Marmontel lui envoya un témoignage digne de son talent à la suite d'une composition musicale qui fut interprétée par un orchestre parisien en 1874. La lettre de Marmontel se lisait ainsi:

« Je compte sur vous pour transmettre à vos chers compatriotes les conseils que je vous ai donnés et que vous avez su apprécier. Faites aimer et comprendre la belle musique, faites estimer l'art et les artistes et prouvez aux envieux et aux détracteurs que vous avez un talent à l'abri de tout reproche. Je compte sur vous et je ne doute pas un instant de votre honneur et de votre délicatesse. Votre professeur et ami, Marmontel »

De retour au Canada, il se fait le promoteur enthousiaste et infatigable des producteurs d'opéra à Montréal et à Québec. Lavallée compose la musique de « O Canada », qui fut jouée pour la première fois le 24 juin 1880.

Déçu dans son espoir de fonder un conservatoire de musique au Canada, Calixa Lavallée retourne aux États-Unis à la fin de 1880 et s'établit à Boston en 1882, où il passa ses dernières années, enseignant la musique et participant à divers concerts. Il est mort à Boston le 21 janvier 1891.

La dépouille mortelle du grand compositeur canadien, inhumée à Boston en 1891, a été transportée à Montréal au mois de juillet 1933, et mise en terre du cimetière de la Côte-des-Neiges.

Sir Adolphe-Basile Routhier

Né le 8 mai 1839 à Saint-Placide (Bas-Canada), Adolphe-Basile Routhier fit ses études en droit à l'Université Laval et pratiqua à Kamouraska.

Routhier fut nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 1873, et devint juge en chef du Québec de 1904 jusqu'à sa retraite en 1906.

Il était probablement mieux connu en tant que poète plutôt que juge. On peut donc comprendre que l'honorable Théodore Robitaille, lieutenant-gouverneur du Québec, lui demanda d'écrire un hymne présenté au Congrès national des Canadiens-Francais en 1880. Son poème, « O Canada », fût un grand succès dès sa première présentation.

Sir Adolphe fut fait Chevalier de l'Ordre du Bain (K.B.) en 1911. Il était membre fondateur du Société Royale du Canada, dont il fut le président en 1914-1915.

Sir Adolphe-Basile Routhier est mort à Saint-Irenée-les-Bains(Québec) le 27 juin 1920.

Robert Stanley Weir

Né le 15 novembre 1856 à Hamilton (Canada-Ouest).

Après des études à l'École normale McGill, R.S. Weir enseigne à Montréal avant d'étudier le droit à l'Université McGill.

R.S. Weir pratiqua le droit à Montréal jusqu'en 1899, alors qu'il devint juge à la cour municipale.

Weir était une autorité incontestée sur les aspects historiques du droit municipal. Il est l'auteur de plusieurs travaux de droit et de recueils de vers.

L'honorable Robert Stanley Weir devint membre de la Société royale du Canada en 1923, et fut nommé à la Cour de l'Échiquier en 1926.

Il est mort au Lac Memphremagog (Québec) le 20 août 1926.


Haut de la page
Démarche au Parlement

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, « O Canada » est le mieux connu de tous les chants patriotiques au Canada. En 1924, l'Association des « Canadian Clubs » adopte à l'unanimité une résolution recommendant la version Weir comme chant acceptable aux réunions des « Canadian Clubs ».

En 1927, une version d'« O Canada » est autorisée dans certaines écoles et réunions publiques.

Le 27 juillet 1942, on demande au premier ministre William Lyon Mackenzie King s'il ne croit pas le moment favorable pour proclamer un hymne national. Il répond qu'on ne peut s'occuper de tout en même temps et qu'en temps de guerre, le Parlement a des questions plus importantes à régler et que l'on ferait peut-être bien de continuer à faire comme on a l'habitude de faire au Canada depuis quelques années, soit de considérer « O Canada » et « Dieu protège le Roi » comme hymnes nationaux.

Quelques années plus tard, le premier ministre Louis St-Laurent faisait une déclaration semblable.

En 1964 le gouvernement fédéral crée un comité spécial mixte chargé d'étudier le statut de « Dieu protège la Reine » et d'« O Canada ».

Le 31 janvier 1966, le premier ministre Lester B. Pearson inscrit un avis de motion au feuilleton: « Que le gouvernement soit autorisé à prendre les mesures nécessaires pour décréter que l'« O Canada » est l'hymne national du Canada tandis que le « Dieu protège la Reine » est l'hymne royal du Canada. »

Le 15 mars 1967, un comité spécial mixte recommande à l'unanimité que le Gouvernement soit autorisé à adopter sans délai la musique composée pour « O Canada » par Calixa Lavallée comme musique de l'hymne national du Canada et que l'annotation « Dignement, mais pas trop lentement » soit inscrite sur la partition.

Le Comité estime essentiel que le gouvernement prenne les mesures nécessaires pour acquérir les droits d'auteur sur la musique en décrétant qu'elle devienne à perpétuité la propriété de Sa Majesté du chef du Canada. Cette mesure comporterait également que nul autre n'ait le droit d'auteur sur cette musique, ni sur aucun arrangement ou adaptation de la dite musique.

Le Comité recommande une autre étude des couplets. Il propose de garder la version française originale et d'utiliser la version anglaise de Weir en y apportant quelques légères modifications, c'est-à-dire le remplacement de deux vers de « Stand on Guard » par « From Far and Wide » et « God Keep Our Land ». Les droits sur la version Weir ont été acquis par le gouvernement de la firme G.V.Thompson en 1970.

Un relevé des Débats de la Chambre des communes depuis 1949 nous indique qu'il y a eu 14 projets de loi présentés soit par le gouvernement soit par des simples députés:

1ère Session - 32e Législature (1980)
Bill Herbert
Bill MacMillan
4e Session- 31e Législature (1979)
Bill Herbert (C-492)
4e Session- 31e Législature (78-79)
Bill Herbert
Bill Jones
3e Session- 30e Législature (77-78)
Bill Herbert
C-9 (gouv.)
2e Session- 30e Législature (76-77)
C-10 (gouv.)
1ère Session - 30e Législature (74-76)
C-11 (gouv.)
4e Session- 28e Législature (1972)
C-158 (gouv.)
2e Session- 27e Législature (67-68)
Bill Allard (C-134)
1ère Session - 27e Législature (66-67)
Motion du premier ministre Pearson
Bill Ryan (C-54)
Bill Allard (C-31)
2e Session- 26e Législature (64-65)
Bill Ryan (C-64)
1ère Session - 26e Législature (1963)
Bill Ryan (C-55)
1ère Session - 25e Législature (62-63)
Motion du député (débat)
En février 1968, Le Comité spécial mixte recommande à l'unanimité que le gouvernement soit autorisé à adopter sans délai la musique composée par Lavallée, que les paroles françaises de Routhier soit adoptées sans amendement, et que les paroles de Weir soient modifiées.

Le 28 février 1972, le secrétaire d'État, Gérard Pelletier, présente pour première lecture le Bill C-158. Ce projet de loi n'a pas fait l'objet de débats avant la fin de la quatrième session du 28e Parlement.

Le 4 octobre 1974, le même projet de loi est présenté par le secrétaire d'État, Hugh Faulkner. Bill C-11 meurt au feuilleton de la première session du 30e Parlement.

Le 21 octobre 1976, le secrétaire d'État, John Roberts, inscrit à nouveau un projet de loi relatif à l'hymne national. Bill C-10 n'est pas présenté en deuxième lecture avant la fin de la deuxième session.

Le 28 octobre 1977, au début de la troisième session, M. Roberts présente à nouveau le texte de loi, Bill C-9, qui connaît le même sort que les trois premières versions.

Le député H. Herbert a présenté le Bill C-438 le 10 avril 1978 visant à faire adopter comme hymne national les versions proposées par le gouvernement dans C-9, en remplaçant toutefois « native land » par « cherished land » dans la version anglaise. Cette mesure a connu le même succès que les autres relatives à « O Canada ».

Le 18 juin 1980, le secrétaire d'État, Francis Fox, présente un projet de loi semblable aux mesures précédentes du gouvernement, pour remplir une promesse qu'il faisait à la Chambre quelques jours plus tôt à l'effet de faire désigner « O Canada » en tant qu'hymne national officiel le plus tôt possible au cours de l'année du centenaire de l'œuvre. Le bill est adopté à l'unanimité de la Chambre des communes et du Sénat le 27 juin et reçoit la sanction royale le même jour.

Le 1er juillet 1980, le gouverneur général, Son Excellence le très honorable Edward Schreyer, proclame la loi sur l'hymne national faisant « O Canada » un des symboles officiels du pays au cours d'une cérémonie officielle publique tenue sur les pelouses du palais du Parlement à midi en présence de milliers de Canadiens. Des descendants de Weir et Routhier se trouvaient sur la tribune d'honneur, ainsi que le successeur de Robitaille, l'honorable Jean-Pierre Côté.


Haut de la page
Poème original de Routhier

Poème d'Adolphe-Basile Routhier composé en 1880. Le premier couplet a été proclamé la version française officielle de l'hymne national du Canada en 1980.

« Ô Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!
Car ton bras sait porter l'épée,
Il sait porter la croix!
Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits
Protégera nos foyers et nos droits.

Sous l'œil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant,
Il est né d'une race fière,
Béni fut son berceau;
Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.
Toujours guidé par Sa lumière,
Il gardera l'honneur de son drapeau,
Il gardera l'honneur de son drapeau.

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l'auréole de feu;
Ennemi de la tyrannie,
Mais plein de loyauté,
Il veut garder dans l'harmonie
Sa fière liberté.
Et par l'effort de son génie,
Sur notre Sol asseoir la vérité,
Sur notre Sol asseoir la vérité!

Amour sacré du trône et de l'autel
Remplis nos cœurs de ton souffle immortel.
Parmi les races étrangères
Notre guide est la foi;
Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la loi;
Et répétons comme nos pères
Le cri vainqueur: « Pour le Christ et le Roi »
Le cri vainqueur: « Pour le Christ et le Roi. »

Traduction en français de la version anglaise de l'hymne national

« Ô Canada, notre patrie et pays natal
Objet de l'amour patriotique de tous tes fils
Le cœur heureux, nous te regardons grandir
Pays du nord, puissant et libre
De loin et de partout,

O Canada
Nous sommes prêts à tout pour toi
Dieu garde notre patrie glorieuse et libre

Ô Canada, nous sommes prêts à tout pour toi
Ô Canada, nous sommes prêts à tout pour toi. »

Musique et lyrique

Parce que la Loi concernant l'hymne national du Canada détermine seulement la mélodie pour l'hymne, les musiciens ont le loisir de faire les arrangements qui leur conviennent.

Il n'y a pas de droits d'auteur sur la mélodie et les paroles de l'hymne national, la Loi les plaçant les uns et l'autre dans le domaine public. Il est toutefois possible d'obtenir des droits d'auteur sur les arrangements musicaux.

Il est aussi possible de traduire dans d'autres langues que le français et l'anglais les paroles de l'hymne national. Il faut toutefois garder à l'esprit qu'il s'agira en ce cas de traduction, non d'une version officielle.

Les hymnes nationaux lors d'événements

Aucune règle spécifique ne dicte le moment approprié pour chanter l'hymne national à un événement. Il appartient aux organisateurs de déterminer si le «  O Canada » sera chanté au début ou à la fin d'une cérémonie. Cependant, si deux hymnes sont joués au début d'un événement, le «  O Canada » doit être joué en premier suivi de l'autre. Si les hymnes sont pour être joués à la fin de l'événement, le «  O Canada » doit être le dernier.

Étiquette durant l'hymne national

Selon la tradition et par marque de respect, il est approprié d'être debout lorsque le «  O Canada » est joué. La même étiquette s'applique lorsqu'il s'agit de l'hymne d'une autre nation.

La tradition veut également que les hommes dans le civil retirent leur chapeau durant l'hymne national. Ce n'est pas le cas pour les femmes et les enfants.

Il n'y a pas de loi ou de règles gouvernant l'hymne national; c'est laissé à la bonne volonté des personnes présentes à une manifestation publique.

Utilisation commerciale

«  O Canada » est du domaine public et peut être utilisé sans autorisation préalable du gouvernement.

Navigation principale (colonne gauche)
Financement
Possibilités de financement
Sujets
Arts et industries culturelles
Objets et espaces patrimoniaux
Jours fériés, célébrations et commémorations
Hymnes et symboles
Monarchie au Canada
Échanges, emplois et études
Diversité culturelle et droits
Langues officielles
Sport
Activités internationales
Le ministère
Ministre et ministre d’État
À propos de nous
Salle des nouvelles
Publications
Consultations publiques
Possibilités de carrière
Transparence
Demandes d'accès à l'information complétées
Divulgation proactive
Contenu supplémentaire (colonne droite)
Cérémonial et promotion des symboles canadiens
Accueil
Symboles nationaux
Symboles provinciaux et territoriaux
Jours fériés et autres dates importantes
Protocole pour l'organisation de cérémonies
Couronne au Canada
Journée Sir John A. Macdonald
Ressources
l'Album à colorier du Patrimoine canadien
Contactez-nous


Utilisation commerciale

«  O Canada » est du domaine public et peut être utilisé sans autorisation préalable du gouvernement.



Source : Patrimoine canadien




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


Le Canada
et ses Dix Provinces distinctes



Pourquoi un castor?  Parce que ce dernier s'avère l'emblématique érigie de ce magnifique pays aux rivières et lacs hors de pair.




Commentaire et vidéo ajoutés par DomineDeusRex le  4 avril 2011
Citation :
"Chanson patriotique Canadienne-Française."
Interprété par Jean-Baptiste Labelle
***********************************


Citation :
"Emblèmes du Canada

TABLE DES MATIÉRES: Drapeau  |  Emblèmes  |  Bibliographie  |  Liens supplémentaires

Lors de la Confédération, en 1867, le nouveau Dominion du Canada n'est pas doté d'armoiries. En 1868, les premières provinces (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec et Ontario) reçoivent des armoiries en vertu d'un brevet royal qui confère aussi au Canada un grand sceau, qui consiste en un écu écartelé portant les armes des quatre provinces. Cet écu n'est pas conçu pour servir d'armes d'autorité fédérale, mais il finit par être considéré comme les armes du Dominion.

À mesure que des provinces adhèrent à la Confédération, les armoiries qui leur sont conférées sont ajoutées à l'écu fédéral, ce qui donne un ensemble insatisfaisant. Un comité canadien constitué en 1919 prend moins d'un an pour déterminer les éléments essentiels du nouveau modèle, qu'il envoie au collège héraldique d'Angleterre, à Londres, pour le faire examiner. Le 21 novembre 1921, le roi George V confère les armoiries au Canada par proclamation royale.

La description héraldique des armoiries du Canada est la suivante : « tiercées en fasces, les deux premières parties formant l'écartelé suivant, à savoir : au 1, de gueules, à trois léopards d'or, l'un sur l'autre; au 2, d'or, à un lion de gueules dans un double trescheur fleuré, contrefleuré du même; au 3, d'azur, à une harpe d'or, cordée d'argent, au 4, d'azur, à trois fleurs de lis d'or; la troisième fasce, d'argent, à trois feuilles d'érable tigées, au naturel. Timbré d'un casque royal, au mantelet d'argent doublé de gueules; pour cimier, sur un tortil d'argent et de gueules, un léopard d'or à la couronne impériale, tenant de sa patte dextre une feuille d'érable de gueules nervée d'or. Supports : à dextre un lion d'or tenant une lance d'argent, pointée d'or, déployant à dextre la bannière du Royaume-Uni, et, à senestre, une licorne d'argent, armée, onglée et à la crinière d'or, accolée d'une couronne de croix pattées et fleurdelisée, attachée d'une chaîne du même, et tenant une lance déployant à senestre une bannière d'azur à trois fleurs de lis d'or. » (Pour une explication de ce vocabulaire spécialisé, voir EMBLÈMES PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX et HÉRALDIQUE)

Le modèle est traditionnel : l'écu porte les armes de l'Angleterre, de l'Écosse, de l'Irlande et de la France, qui symbolisent les races fondatrices du pays. Sous l'écartelé, sur un fond blanc, trois feuilles d'érable sur une même tige représentent la nouvelle nation formée d'un grand nombre de peuples. Ces feuilles étaient vertes à l'origine. En 1957, elles sont officiellement devenues rouges, prenant ainsi une couleur automnale et s'harmonisant aux couleurs nationales du Canada, le rouge et le blanc. Le cimier et les supports de l'écu ressemblent de façon frappante aux armoiries royales de la Grande-Bretagne. La devise A MARI USQUE AD MARE (« D'un océan à l'autre ») est tirée du psaume 72, verset 8 : « Qu'il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu'au bout de la terre » (traduction œcuménique de la Bible).


Drapeau du Canada
Drapeau du Canada (oeuvre de Karen Bailey).


Drapeau

Le drapeau rouge et blanc portant une feuille d'érable stylisée est proclamé drapeau national du Canada le 15 février 1965 par la reine Élisabeth II. Il est adopté à la suite de longues années de discussions, de centaines de propositions de modèles et des vives controverses du DÉBAT SUR LE DRAPEAU au Parlement. Son blason est constitué de « gueules sur pal argent canadien, une feuille d'érable de la première couleur ». Il est deux fois plus long que large. Il comporte en son centre un carré blanc de la même largeur que le drapeau.

Le Canada n'a pas de drapeau officiel avant 1965. Pendant le Régime français, le drapeau en usage est la bannière royale de France : « d'azur à trois fleurs de lys d'or, posées 2 et 1 ». Les lys d'or symbolisent la Sainte Trinité. Après la Conquête (1760), les drapeaux les plus couramment utilisés sont l'Union Flag (ou Union Jack) de la Grande-Bretagne et le Red Ensign canadien. Ce dernier est le drapeau de la marine marchande britannique : c'est un drapeau rouge portant l'Union Jack au guindant (c'est-à-dire près du mât). En 1892, l'amirauté britannique autorise les navires immatriculés à hisser ce drapeau, auquel doit être ajouté l'écu du Canada au battant.

En 1924, un décret en conseil du Canada permet d'arborer ce drapeau sur les bâtiments du gouvernement canadien à l'étranger. Plus tard, le Red Ensign est porté par les athlètes canadiens aux Olympiques et par les troupes canadiennes pendant la Deuxième Guerre mondiale. En 1945, un autre décret en conseil permet d'installer le drapeau au-dessus des bâtiments fédéraux du pays. Beaucoup de Canadiens considèrent le Red Ensign comme le drapeau national, c'est pourquoi l'émotion est vive lorsque le Parlement propose de le remplacer par un nouveau drapeau.

Emblèmes
Castor


Le CASTOR, étant l'animal le plus recherché à l'époque de la TRAITE DES FOURRURES, est rapidement considéré comme un emblème convenable pour représenter des parties des vastes territoires qui formeront le Canada au 19e siècle. En 1621, le roi Jacques Ier concède la Nouvelle-Écosse à sir William ALEXANDER. Lorsque celui-ci devient comte de Stirling en 1633 et obtient le titre de « Viscount Canada », ses nouvelles armes affichent un castor pour symboliser son fief du Nouveau Monde.

La COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON, qui obtient sa charte en 1670, possède à partir de 1678 un sceau héraldique représentant quatre castors et divisé en quartiers par une croix de Saint-Georges. À la même époque, Frontenac, gouverneur de la NOUVELLE-FRANCE, suggère le castor comme emblème qui conviendrait à la colonie, mais les armoiries souhaitées ne sont jamais autorisées. En 1690, pour commémorer la victoire de Frontenac, qui a défendu la CITADELLE DE QUÉBEC contre l'attaque navale de sir William Phips, on frappe la MÉDAILLE Kebeca Liberata, qui représente une femme assise symbolisant la France et ayant à ses pieds un castor, qui représente le Canada.

Pendant la seconde moitié du 19e siècle, le castor est moins utilisé comme emblème du Canada, peut-être parce que Montréal a cessé d'être un important entrepôt de fourrures. Sir Sandford FLEMING redonne de l'importance à l'emblème du castor lorsqu'il crée le modèle du premier timbre-poste canadien, le castor de trois sous de 1851. Le castor, réputé pour sa diligence et sa persévérance, qualités jugées bonnes à proposer en exemple au pays, orne le revers de la pièce de monnaie canadienne de cinq cents.

Feuille d'érable

Le long du Saint-Laurent, la feuille de l'ÉRABLE commun du pays, en raison de sa forme caractéristique et de ses belles couleurs d'automne, semble avoir été considérée comme un emblème dès 1700. La première SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE, lors de sa fondation en 1834, adopte la feuille d'érable comme emblème. À Toronto, la publication littéraire annuelle du révérend John McCaul intitulée Maple Leaf indique en 1848 que la feuille d'érable est l'emblème choisi par le Canada. En 1860, la feuille d'érable est ajoutée à l'insigne du 100e Régiment (Royal Canadians) et est abondamment utilisée comme décoration pour la visite du prince de Galles.

En 1867, Alexander Muir compose « The Maple Leaf », qui sera considéré comme un hymne national pendant des dizaines d'années. Les modèles des armoiries attribuées à l'Ontario et au Québec par le mandat royal du 26 mai 1868 contiennent chacun trois feuilles d'érable sur une même tige. La feuille d'érable est l'insigne du Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale. Lorsque des armoiries nationales sont attribuées en 1921, les feuilles portées par une même tige en sont un élément important, et en 1965, la feuille d'érable est l'élément central du nouveau drapeau national.

En 2011, le gouvernement canadien choisit le tartan de la feuille d'érable comme tartan national du Canada. Le dessin du tartan, qui comprend un motif vert et rouge distinctif suggérant les teintes changeantes des feuilles d'automne, est conçu en 1964 par David Weiser, un confectionneur de vêtements de Toronto, dans le cadre de la préparation aux célébrations du centenaire du Canada. D'ailleurs, le ministre du Patrimoine canadien James Moore déclare alors ce qui suit :
« Le tartan de la feuille d'érable est aimé et porté fièrement par les Canadiens depuis des décennies. Toutefois, il n'avait encore jamais été élevé au rang des symboles officiels. Nos symboles nationaux expriment notre identité et définissent notre histoire. Le tartan de la feuille d'érable témoigne de l'apport de plus de quatre millions de Canadiens d'origine écossaise au Canada. »
Auteur BRUCE PEEL

Bibliographie
Conrad Swan, Canada: Symbols of Sovereignty (1977); Canada. Secrétariat d'État, Les Armoiries, drapeaux et emblèmes du Canada (1981).

Liens supplémentaires
Symboles nationaux
Les symboles du Canada peuvent non seulement nous aider à mieux comprendre notre pays, mais également nous inciter à nous réjouir du privilège d'être Canadiens et Canadiennes. Voir aussi les "Jours fériés et autres dates importantes." Par le Ministère du Patrimoine canadien.

L'héraldique et vous
L’Autorité héraldique du Canada est chargée de créer de nouvelles armoiries, des drapeaux et des insignes pour les citoyens et les organismes canadiens. Découvrez l’héraldique et le rôle qu’elle joue de nos jours au Canada. Apprenez tout sur la création et la concession d’emblèmes héraldiques et voyez des exemples du travail de l’Autorité héraldique du Canada.

Gouverneur général du Canada
Ce site officiel du Gouverneur général du Canada présente les notices biographiques de l’actuel et des anciens Gouverneurs généraux, un résumé de leurs fonctions officielles, une histoire de l’Autorité héraldique du Canada et un survol des différentes distinctions et récompenses, telles que l’Ordre du Canada.

Un drapeau pour le Canada
Ce site multimédia de Radio-Canada aborde tous les aspects des vastes débats qu'a suscités le futur drapeau canadien.

© 2012 Historica-Dominion. Tous droits réservés.
"
***********************************


Citation :
"Le terme « Canadiens français » est fréquemment confondu avec Québécois, qui désigne un habitant du Québec.
Ne doit pas être confondu avec Franco-Américains ni Franco-Canadiens."
Source douce: Le terme Canadien français


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Ven 6 Déc - 11:28, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: The Canadian Rockies - Les montagnes Rocheuses canadiennes    Mer 12 Déc - 13:56


Le Canada et ses Dix Provinces dans le désordre sans ordre Wink



********


La Province de L'Alberta
In





Lac Louise Alberta Canada



Medicine Lake in Jasper Alberta Canada

Parc national du Canada - Jasper - Alberta Canada

Citation :
"Le parc national Jasper est le plus grand parc des Rocheuses canadiennes. Ses larges vallées, ses monts escarpés, ses glaciers, ses forêts, ses prairies alpines et ses rivières sauvages occupent une superficie de 11 228 km2 (4 335 mi2) sur le versant est des Rocheuses, dans l'ouest de l'Alberta. Le parc compte plus de 1 200 km (660 milles) de sentiers de courte et de longue randonnée, et plusieurs routes de montagne offrant des panoramas spectaculaires.

Dans sa partie sud, Jasper est lié au parc national Banff par la promenade des Glaciers. Cette promenade d'une beauté exceptionnelle longe une chaîne d'imposants glaciers chevauchant la ligne continentale de partage des eaux. Le champ de glace Columbia borde la promenade au sud du parc.

Avec ses nombreux wapitis, mouflons, cerfs mulets et autres grands animaux et prédateurs, le parc national Jasper représente l'un des derniers grands écosystèmes des Rocheuses. Il demeure l'un des rares endroits dans la partie méridionale du Canada à abriter toute la gamme des grands carnivores, tels le grizzli, le couguar, le loup et le carcajou..."


Le Carcajou; animal typiquement canadien que l'on retrouve au Jasper's Park...


Merci à Gusty du forum LMEQ pour ce court métrage de l'Alberta en Canada




Les montagnes Rocheuses canadiennes -The Canadian Rockies




Citation :
Commentaire et vidéo ajoutés par trackerproductions1 le 8 avril 2010

"Explore Banff, Jasper, Kootenay, and Yoho National Parks in high definition. Blu- Ray and DVD available at http://www.thereonearth.com Take a drive up the Icefields Parkway and see how incredible the Canadian Rocky Mountains really are. This video is a condensed compilation of our 30 minute Canadian Rockies Souvenir Video. Filmed in high definition 1080P on the JVC HM700 and the JVC GY HM100, this is the ultimate Canadian Rockies keepsake."

Montagnes Rocheuses canadiennes



**************



«Le passé est un prologue.»
William Shakespeare in La Tempête




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Sam 15 Déc - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Les Rocheuses canadiennes   Mer 12 Déc - 14:03



Les Rocheuses canadiennes





LAC LOUISE - LES ROCHEUSES CANADIENNES.wmv



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Mer 12 Déc - 21:37

La Province du Manitoba
In





La Rivière Rouge




© José Luis Gutiérrez
Citation :
Réservoir
Un grand lac naturel ou d'origine humaine ou d'un bassin de collecte et de stockage de l'eau.

Source photos : L'Atlas canadien



La Province du Manitoba





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


<< Quand un cowboy grandit en Oklahoma et finit à Rome, il doit avoir une histoire… >>
Chris Isaak




♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Sam 15 Déc - 13:30

La province du Québec


In Canada



Québec - Photo: Portail Québec ...


Portrait du Québec

Citation :
"Portrait du Québec
Unique! Voilà qui définit bien le Québec. Sa physionomie est dominée par l’immensité de son territoire. Sa forte personnalité tient au caractère majoritairement francophone et au riche métissage culturel de sa population. Québec, la plus vaste des provinces canadiennes, est aussi la seule à utiliser le français comme première langue.

Société moderne et solidaire, dotée d’un système de santé universel et gratuit et d’un réseau d’éducation bien développé, le Québec est reconnu pour sa qualité de vie exceptionnelle et pour son système politique démocratique. Son économie diversifiée repose sur d’innombrables ressources naturelles et croît au rythme des technologies de l’information et des autres secteurs de pointe.

Ce portrait du Québec est présenté d’un point de vue gouvernemental. Il démontre la façon dont l’État québécois intervient, gère et structure chaque secteur d’activités.
"
Source : Wink Portail Québec



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Hymne National du Québec - Gens du Pays







Mise en ligne le 18 déc. 2007
Citation :
"Voici l'intégrale de l'hymne national du Québec (peuple de la Nouvelle-France) écrit et interprété par Gilles Vigneault. C'est l'hymne le plus pacifique que je connaisse!

Québec National Anthem (pour la vaste majorité des canadiens anglais qui n'ont jamais pris la peine d'apprendre le Français)

Il démontre ce qu'est le peuple québécois: le berceau du français en Amérique, un peuple d'ouverture, d'amitié, de fraternité et de fierté.

Nous aurons notre pays francophone en Amérique un jour ou l'autre. Il faut juste y croire et travailler pour l'avoir!
Vive le Québec libre et français!
Le temps qu'on a pris pour se dire je t'aime
C'est le seul qui reste au bout de nos jours
Les voeux que l'on fait les fleurs que l'on sème
Chacun les récolte en soi-même
Aux beaux jardin du temps qui court

Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour
Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour

Le temps de s'aimer, le jour de le dire
Fond comme la neige aux doigts du printemps
Fêtons de nos joies, fêtons de nos rires
Ces yeux où nos regards se mirent
C'est demain que j'avais vingt ans

Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour
Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour

Le ruisseau des jours aujourd'hui s'arrête
Et forme un étang où chacun peut voir
Comme en un miroir l'amour qu'il reflète
Pour ces cœurs à qui je souhaite
Le temps de vivre leurs espoirs

Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour
Gens du pays c'est votre tour
De vous laisser parler d'amour "

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven





Québec - Je me Souviens




Mise en ligne le 30 avril 2010
Citation :
"La Nation Québécoise

Musique de Corrigan Fest

http://www.resistancequebecoise.org/

La Nouvelle France
La Déportation des Acadiens
Conquête Britannique de 1759
Rébellion des Patriotes 1837-1838
Première Guerre Mondiale
Crise de la Conscription
Deuxième Guerre Mondiale
Front de Libération du Québec
Crise d'Octobre 1970
Référendum 1980 1995
Réseau de Résistance du Québécois ..."


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

La France a oublié... mais, je me souviens!







Mise en ligne le 4 mars 2008
Citation :
"Mise en Garde à la fin du texte - Histoire d'un des plus grand crime de guerre dont la France s'est rendu coupable. Une population entièrement française abandonné pour quelques canne à sucre et esclaves noires... (mise en garde: Ce vidéo a été créé afin de narguer des amis français à moi, il contient certaines erreures historiques, comme le fais que le terme citoyen français n'existait pas à cette époque, etc)."


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


The Doors - Mystery Train





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



PHOTO © RANDONNÉE PLEIN AIR
Citation :
L'automne est aussi un moment unique pour profiter des sentiers du parc régional de la Rivière-du-Nord avec ses couleurs automnales à couper le souffle.

Source Wink Parc régional de la Rivière-du-Nord





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


<< Quand un cowboy grandit en Oklahoma et finit à Rome, il doit avoir une histoire… >>
Chris Isaak




♥´☆` ´☆`¤º°°¨¨°☀




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Jeu 21 Mar - 11:22


Canada ? Allez Hop là ! Between two dos & one fa !







**********



<< Le ramage vaut-il le plumage. >>
Jean de Lafontaine


- Beau dommage
(Bien entendu)
(Of course)
sunny




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Jeu 20 Juin - 13:38


 

Faites l'expérience du Canada autochtone

Par Margo Pfeiff 


Citation :
Faites l'expérience du Canada autochtone

Par Margo Pfeiff


Préparez du pain bannique sur un feu de bois et du thé à partir de plantes locales cueillies par vos soins. Fabriquez votre propre tambour traditionnel. Dormez dans un tipi sur des peaux de bison bien chaudes. Écoutez les anciens évoquer la vie nomade des Inuits dans la toundra. Passez la nuit dans un chalet communautaire des Premières nations, puis partez sur la trace des ours blancs « esprit » sacrés dans la plus grande forêt pluviale intacte au monde. En découvrant le Canada du point de vue des autochtones, vous vivrez une aventure unique qui vous permettra de vous connecter de façon pratique à l'histoire, la nature, la culture et les traditions des Premières nations hôtes... 
Suggestion marquisienne : Lire la suite ci-dessous en Source douce Wink 
Faites l'expérience du Canada autochtone
Par Margo Pfeiff
 


*********

LES AMERINDIENS DU QUEBEC, histoire et actualité
du 3 juin au 18 septembre  

Citation :
À travers portraits et scènes contemporaines, agrémentés d’images d’archives, présentation de certaines nations amérindiennes du Québec : Atikamekw, Algonquins, Innus, Wendats ou encore Mohawks. La photographe est également la commissaire de l’exposition dans laquelle elle propose un aperçu de son travail auprès des premiers peuples du Canada. Dans une démarche d’information sur les réalités des autochtones, elle réalise un travail photographique entre art et reportage, baptisé MYHEARTISRED, Mon cœur est rouge, en référence à la nation Rouge, les Amérindiens. La photographe a vécu plusieurs mois dans différentes communautés au Québec, au Nouveau-Mexique et en Arizona. Aurélie Debusschère, dont le nom artistique est Mayoke, s’applique à faire connaître la diversité des nations amérindiennes via la photographie et le documentaire vidéo, tout en apportant également un soutien stratégique en développement écotouristique local aux communautés, en tant que consultant en tourisme.

Partenariats: Commission Canadienne du Tourisme, Quebec Orignial 
Source : LES AMÉRINDIENS DU QUEBEC, histoire et actualité du 3 juin au 18 septembre 


***********************

Toute l'histoire sans déboires...

*********


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Mar 25 Juin - 15:58


25.06.2013 - 
Traversée de l'Océan Pacifique
Un voyageur vers l'île de Vancouver en Canada...




Citation :

DPA/AFP/Archives

Le pigeon, frêle et fatigué, avait été découvert dans une base de l'Armée de l'air canadienne sur l'île de Vancouver, en Colombie-Britannique (ouest du Canada), puis emmené dans un refuge pour animaux, où il a été guéri d'une maladie commune chez les oiseaux.
 

"Nous pensons qu'il s'est envolé du Japon et s'est perdu ou a été happé par une tempête avant de parvenir au Canada en se reposant sur des cargos tout au long de son vol", a indiqué à l'AFP Reg Westcott, de la Mountainaire Avian Rescue Society.
Âgé de un an, le pigeon avait été lâché le 9 mai dernier avec 8.000 autres par des colombophiles du nord du Japon pour une course de 1.000 km, a expliqué mardi à l'AFP son propriétaire, Hiroyasu Takasu.
Cet homme d'affaire retraité de 73 ans, qui possède dix autres pigeons voyageurs, n'en revient toujours pas: "Je n'avais jamais entendu parler de pigeons qui ont voyagé jusqu'au Canada. C'est inimaginable!".
"Il a dû se poser sur un cargo pour finir dans un port là-bas", a-t-il poursuivi.
Généralement, un pigeon peut parcourir 650 km au plus. Celui-là en a fait 8000. Son propriétaire d'origine, dont l'oiseau portait une étiquette avec le numéro de téléphone, n'a pas voulu le faire rapatrier par avion car cela lui coûterait trop cher, a dit M. Westcott.
L'association locale de colombophilie a donc fait des démarches pour adopter l'oiseau, espérant pouvoir le faire se reproduire. "Je suis convaincu que ses petits seront très bons en course de longue distance", a commenté M. Westcott, qui a dû d'abord compter avec la méfiance des autorités canadiennes.
"On nous a demandé s'il avait des documents de voyage, et nous avons répondu qu'il était arrivé tout seul. Il a été classé comme oiseau migrateur, ce qui nous a permis de le donner, sans (avoir à remplir) les paperasses de la douane", a dit M. Westcott.
Takasu, lui, espère, que son pigeon aura une nouvelle vie au Canada. "Je serais ravi si quelqu'un prend soin de lui".
En 17 ans dédiés au sauvetage des animaux, M. Westcott dit n'avoir vu qu'une fois un pigeon qui avait réussi la traversée de l'océan Pacifique, un périple de deux ou trois semaines. L'autre pigeon avait atterri sur un vaisseau des garde-côtes canadiens en pleine pandémie de grippe aviaire, époque où de nombreux oiseaux avaient été abattus pour enrayer la propagation de la maladie.


L'oiseau avait été rapatrié vers le Japon aux frais de son propriétaire. Reg Westcott se souvient avoir également secouru un pélican brun égaré de Californie et une bergeronnette citrine venue d'Asie, qui s'était attirée à l'époque des foules d'amateurs d'oiseaux venus des quatre coins de l'Amérique, affirme-t-il.


     Quand même étonnants ces voyageurs d'antan et de  2013...

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Ven 9 Aoû - 14:21



Compte rendu du Festival International de Jazz du 28 Juin - 7 Juillet 2013 à Montréal Québec in Canada

Citation :
Telegraph.co.uk

Vendredi 09 Août 2013
ACCUEIL »CULTURE »CULTURE VIDÉO »MUSIC VIDEO
Montréal Festival International de Jazz 2013: Andre Menard - All That Jazz dans la cité
Comme en 2013 du Festival International de Jazz de Montréal se met en branle, co-fondateur André Ménard de l'événement explique les origines de la fête et ce qu'elle a accompli.


21:07 BST le 29 juin 2013 Commentaire Commenter
Montréal , au Canada , a plus de festivals que il ya des semaines de l'année. Mais c'est le plus grand est l' International de Montréal Jazz Festival.
Depuis sa fondation en 1980, le festival d'été est devenu un événement inestimable pour la musique jazz les fans du monde entier.
Durant 10 jours (28 Juin - 7 Juillet 2013), ce rendez-vous estival est considéré comme le plus grand et le meilleur événement jazz dans le monde, avec plus de 3000 musiciens en 650 concerts.
Ici André Ménard, cofondateur du festival et directeur artistique , explique pourquoi il a commencé la fête et ce qu'elle a accompli.
Au cours des 33 dernières années, plusieurs grands noms ont foulé les lieux du festival et les scènes extérieures.
Articles connexes
Festival de Jazz de Montréal 2013: Jim Zeller - Summertime (et la vie est facile) 15 juillet 2013
Festival de Jazz de Montréal 2013: Jim Zeller - Jack Daniels Blues 15 juillet 2013
Festival de Jazz de Montréal 2013: événement round-up 4 juillet 2013
Festival de Jazz de Montréal 2013: Ryan Oliver 3 juillet 2013
Festival International de Jazz de Montréal 2013: Caroline Johnson - All That Jazz dans la cité 29 juin 2013
Monreal Jazz Festival de 2013: Jordan Officer 1 juillet 2013
En tête de cette liste est la reine de la soul, Aretha Franklin.
Mais d'autres qui ont été sur le étoilé jazz influencé line-up comprend George Benson, Miles Davis, Wynton Marsalis, Herbie Hancock, Tito Puente, Tony Bennett, Ray Charles, Etta James et Prince, pour n'en nommer que quelques-uns.
La meilleure partie du Festival de Jazz de Montréal: la plupart des concerts sont absolument libres .
Pour plus d'informations: montrealjazzfest.com
Tourisme Montréal : tourisme-montreal.org
Source : Montréal Festival International de Jazz 2013: Andre Menard - All That Jazz dans la cité



********



Citation :
Publiée le 16 avril 2013
Marcus Miller live at the Jakarta International Java Jazz Festival 2013, March 2nd - A3 Hall, JiExpo Kemayoran Jakarta, Indonesia.

1 Run for Cover
2 Detroit
3 Redemption
4 February/Mapujo
5 Dr. Jeckyl & Mr. Hyde
6 Goree
7 Splippin into Darkness
8 Run For Over
8 Blast

Follow him on twitter: @marcusmiller959
Get his albums on itunes: https://itunes.apple.com/artist/marcu...Publiée le 16 avril 2013
Marcus Miller live at the Jakarta International Java Jazz Festival 2013, March 2nd - A3 Hall, JiExpo Kemayoran Jakarta, Indonesia.

1 Run for Cover
2 Detroit
3 Redemption
4 February/Mapujo
5 Dr. Jeckyl & Mr. Hyde
6 Goree
7 Splippin into Darkness
8 Run For Over
8 Blast

Follow him on twitter: @marcusmiller959
Get his albums on itunes: https://itunes.apple.com/artist/marcu...
*****


« Le Jazz est la révolte de l'émotion contre la répression. »
Joel A. Rogers in Le Nouveau Noir





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Jeu 22 Aoû - 14:44


Photo : Source ci-dessous Wink

Les Rendez-Vous Evasion au Québec ou ailleurs sans compétition ou prise de bec



*********


« J'espère que le paradis, s'il existe, n'est pas rempli d'angelots, ce serait l'enfer. »
Claude Nobs



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Sam 9 Nov - 23:55



Histoire de la Nouvelle-France


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 


Le Portail de la Nouvelle-France


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Lun 11 Nov - 0:42


Un petit voyage au Canada de prévu ?

L'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal


 
Formalités Passagers...



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Lun 11 Nov - 23:37

Hommage aux peuples Amérindiens




Bel hommage ... :super: Oui ... "De grands peuples qui étaient là bien avant l'homme blanc.."

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

La prophétie des Amérindiens






Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Jeu 14 Nov - 13:02

Ah Nee Mah - The White Feather





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Mer 27 Nov - 1:55

Marquise des Loups a écrit:
Ah Nee Mah - The White Feather





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Sam 30 Nov - 22:13

Source des photos...Les Hautes-Laurentides

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Sam 30 Nov - 22:35

Citation :
MOTONEIGE
4000 km de sentiers à parcourir au paradis de la motoneige
Dans les Hautes-Laurentides, la splendeur de l’hiver s’étend sur 4000 km de sentiers balisés qui vous transporteront vers les attraits les plus impressionnants de la région, à travers une riche forêt et de grands espaces époustouflants. Un véritable paradis pour les motoneigistes !
Découvrez les attraits spectaculaires de la région et laissez-vous charmer par l’accueil chaleureux des auberges en forêt. Plusieurs établissements offrent des activités excitantes pour agrémenter votre séjour dans ce paradis hivernal.
 
 
4000 km de sentiers à parcourir au paradis de la motoneige
 

 
Mise en ligne le 26 janv. 2010
Dans les Hautes-Laurentides, la splendeur de l'hiver s'étend sur 4000 km de sentiers balisés qui vous transporteront vers les attraits les plus impressionnants de la région, à travers une riche forêt et de grands espaces époustouflants. Un véritable paradis pour les motoneigistes !
 
Découvrez les attraits spectaculaires de la région et laissez-vous charmer par l'accueil chaleureux des auberges en forêt. Plusieurs établissements offrent des activités excitantes pour agrémenter votre séjour dans ce paradis hivernal.
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Dim 1 Déc - 21:32

 La Montagne du Loup

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Mar 18 Fév - 11:24

Le Canada nominé!


 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Jeu 20 Fév - 18:33

Photo par Laurent Silvani 19 février 2014 

Citation :
Saguenay, Quebec Canada Prise le: 19 février 2014
Première aurore boréale visible en 2014 au Saguenay, du moins pour ma part. Dommage, le spectacle était beaucoup plus grandiose, le tout était visible jusqu'au USA. © Laurent Silvani Photographie
 
Source :
Collé à partir de  






 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Canada et ses Dix Provinces   Aujourd'hui à 2:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Canada et ses Dix Provinces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mercredi est Aid Al fit au Canada (astronomical calculation)
» Canada-Montréal
» Demande de conseils pour immigrer au Canada
» L'Anglais au Canada
» environ 900 phares à vendre au Canada!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Espace humour et détente :: Promenades, rencontres et balades culturelles-
Sauter vers: