OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prestige d’Érôs en devenir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Prestige d’Érôs en devenir...   Mar 3 Jan - 17:56

Rappel du premier message :



Prestige d’Érôs en devenir...





Vous aspirez à vous lancer cul par-dessus tête vers le prestige et l'adulation en assumant vos délires les plus intrinsèques?



Vous croyez fermement détenir le potentiel littéraire de la littérature érotique? Alors c'est ICI




Fantasmatik copyright Here - Tous droits fantasmatiques réservés Wink



Si l'érotisme et ses wild prismes vous tiennent à cœurs et à corps perdus alors...
N'hésitez plus et faites fi de ce qu'on saura susurrer ici et là ...

Vous serez le Roi ou la Reine de vos 2012 d’étrennes Imaginaires ...



2012 est l'année du Dragon Blues so be wise in all your choices.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


"Les hommes et les femmes conviennent rarement sur le mérite d'une femme : leurs intérêts sont trop différents."
[Jean de La Bruyère] Extrait des Caractères.



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mer 19 Sep - 21:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950

AuteurMessage
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: L’abstinence est-elle une preuve d’amour ?   Ven 8 Fév - 17:44


L’abstinence est-elle une preuve d’amour ?
par Heather Corinna
(Sélectionné et traduit par Caro)

Citation :
Aux Etats-Unis, la politique fédérale en matière d'éducation sexuelle est simple : abstinence jusqu'au mariage.
De nombreux groupes de «sex-positiveness» dénoncent cette attitude.
Leurs arguments ne manquent pas d'intérêt pour tous ceux qui s'intéressent à l'éducation sexuelle
et au sexe en général.


Des études récentes montrent qu’une éducation sexuelle uniquement basée sur l’abstinence n’est pas efficace. Cependant, une partie du problème pourrait bien être liée au terme lui-même, ou au fait que « l’abstinence » soit conseillée pour de mauvaises raisons, car choisir de ne pas avoir d’activité sexuelle pendant une certaine période, ou d’attendre d’avoir un partenaire peut être une expérience très agréable, positive, qui nous renforce. En vérité, le mot « abstinence » ne veut rien dire du tout, et quand on essaye de le définir on s’y perd franchement.

« Abstiens-toi. »
« De quoi ? »
« D’avoir des relations sexuelles. »
« Que veux-tu dire par relations sexuelles ? »
« Tu sais, ...des rapports. »
« Alors le sexe oral ça va ? »
« Euh, non... peut-être. Je n’en sais rien. »


Vous voyez ce que je veux dire. Le mot que l’on devrait employer ici, quand on parle d’abstinence, est célibat, qui est le choix de ne pas avoir de partenaire sexuel pendant une certaine période. Il n’y a rien d’ambigu là-dedans. Etre célibataire implique de ne partager AUCUNE activité sexuelle avec un partenaire : aucun type de rapport (vaginal ou anal), pas de sexe oral, de masturbation mutuelle, et ainsi de suite. En d’autres termes, pas de contact physique ou sexuel avec les autres, ce qui exclut tout attouchement génital (pénis ou vulve), que ce soit avec la bouche, les mains ou quoi que ce soit d’autre entre vous et une autre personne.

Le malentendu provient de l’usage incorrect des termes : « L’abstinence est la seule pratique sexuelle sans risque ». Si vous êtes sexuellement abstinent, c’est tout simplement faux, puisque abstinence signifie pas de sexe du tout. La masturbation est une pratique sans risque. Tout comme le célibat, puisque c’est une sexualité sans partenaire. Tout comme le sexe par téléphone. Vous voyez où je veux en venir. Un grand nombre d’adolescentes essayant de pratiquer l’abstinence finissent malheureusement par s’adonner à des pratiques encore plus risquées que les rapports vaginaux, comme les rapports anaux et le sexe oral sans protection, et souvent, dans le feu de l’action, finissent par avoir de surcroît des rapports vaginaux sans protection, risquant grossesses et maladies, EN PLUS de se sentir très mal sans aucune raison. La plupart du temps parce que personne ne leur a expliqué l’abstinence, ou ne leur a dit ce qu’il fallait FAIRE, au lieu de simplement leur dire ce qu’il ne fallait PAS FAIRE.

Je vais vous expliquer quelques petites choses sur le célibat, un terme que j’utiliserai à la place d’abstinence, parce qu’il veut réellement dire quelque chose, et qu’il représente une approche bien plus constructive et réaliste. Bien que la plupart des personnes qui recommandent l’abstinence le fassent pour des raisons basées sur des croyances religieuses, je vais laisser cet aspect de côté. Premièrement, ces traditions sont différentes des miennes, donc je n’ai aucune base qui me permette d’argumenter pour ou contre, et, deuxièmement, c’est à vous, pas à moi, de décider de ce qui est bon pour vous spirituellement. En dehors de ça, il y a beaucoup de bonnes raisons d’être célibataire à certains moments de votre vie.


Le problème de « l’abstinence »

Le célibat, c’est ne pas avoir de partenaire, et non ne pas avoir de sexualité. Le problème de « l’abstinence », c’est de vous faire croire que vous pouvez allumer ou éteindre votre sexualité comme s’il s’agissait d’un interrupteur. Et que se passe-t-il si l’on éprouve du plaisir sexuel en embrassant, en mangeant une orange, en prenant un long bain chaud, en discutant ou en courant ? Cela peut sembler un peu étrange, ou ne pas coller avec la définition du sexe qu’on vous a donnée, mais en termes de biologie et de science, c’est exactement comme cela que ça marche.

Par exemple, même lorsqu’une personne s’abstient de toute pratique sexuelle, y compris la masturbation, le corps peut trouver l’apaisement tout seul, pendant le sommeil, chez les hommes comme chez les femmes. N’oubliez pas que votre sexualité ne commence pas dans vos parties génitales (dans votre pénis ou votre vulve) mais dans votre cerveau. Donc, dès que vos sens repèrent quelque chose que votre cerveau interprète comme étant sexuel, ou associe à la sexualité, vous commencez à être excité. Par exemple, disons que vous avez reçu votre premier baiser près d’un taille-crayon. Il est très probable que plus tard dans votre vie, l’odeur des crayons déclenche une excitation. Non seulement ce phénomène est normal, mais il fait partie de ce qui rend la sexualité tellement belle : le fait qu’elle englobe tant de notre vie et de nos expériences.

Voilà entre autres pourquoi il est tellement difficile pour tant de personnes de ne pratiquer aucun des aspects de la sexualité : c’est impossible. Même si certaines religions affirment que la sexualité n’existe que dans un but reproductif, la façon dont notre corps et notre cerveau fonctionnent les contredit totalement. Même si nous pouvons décider de ne pas avoir de relations sexuelles avec un partenaire ou avec nous-mêmes (masturbation), nous ne pouvons pas décider de ne pas « être sexuels », et cela va bien au-delà de nos parties génitales ou de la conception d’un enfant. Cela nous fonde autant que respirer et manger, et cela fait partie de notre chimie interne depuis le ventre de notre mère. Nous ne pouvons donc pas décider que ce soit là ou non, mais nous pouvons décider de la meilleure façon de le gérer en ce qui nous concerne, et en accord avec nos autres choix de vie.
Voir la suite à la Source douce Wink : L’abstinence est-elle une preuve d’ amour ?



*************

<< Faire du charnel l’intelligence suprême. Tête et corps en accord. >>
Richard Bohringer in L’Ultime Conviction du Désir


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Ven 31 Mai - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Jeu 7 Mar - 17:37






Citation :
« Érôs et agapè » d' Anders Nygren

Lire les classiques soumis le 29/12/2011 par Dominique Bourel dans L'Histoire n°371 à la page 96 | Gratuit
Paru en suédois dans les années 1930, ce livre est à nouveau disponible. Un voyage aux origines de l'amour où s'opposent hellénisme et christianisme.
L'auteur

Savant suédois, né à Göteborg, Anders Nygren 1890-1978 est l'auteur d'une thèse sur l'a priori religieux. Après quelques années de pastorat et des études en Allemagne, il enseigne à Lund la philosophie de la religion jusqu'en 1924 puis la théologie systématique jusqu'en 1948. Premier président de la Fédération luthérienne mondiale entre 1947 et 1952, évêque entre 1949 et 1956, il est un homme d'appareil, tentant en vain d'empêcher l'accession des femmes au pastorat. Il prône une refondation du luthérianisme. Il a écrit une oeuvre considérable malheureusement peu traduite. Son plus grand livre, Érôs et agapè, est paru en suédois en deux volumes 1930 et 1937. Sa version française, due à Pierre Jundt entre 1944 et 1952, fut rééditée en 1962. Longtemps indisponible, elle est publiée aujourd'hui au Cerf.

La thèse

Érôs et agapè : ces deux termes grecs semblent traduire la même chose, l'amour. En réalité, ils décrivent une opposition fondamentale, celle de l'hellénisme et du christianisme. La première partie de l'oeuvre examine l'un et l'autre en termes de « mobiles fondamentaux » de la pensée et de l'action ; la seconde parcourt leur conflit, du christianisme primitif à la Réforme.

L'érôs grec, c'est le désir, l'aspiration, c'est la voie de l'homme vers Dieu, un effort qui suppose le salut, oeuvre de l'homme. Il s'agit d'un amour égocentrique, une sorte d'affirmation de soi, sous la forme la plus noble. Même lorsque l'érôs se rapporte à Dieu il revêt les traits de l'amour humain. Il est déterminé par la qualité, la beauté et la valeur de son objet ; il n'est pas spontané, mais « motivé ». Érôs constate que son objet vaut d'être aimé et l'aime de ce fait.

L'agapè chrétienne est tout à fait opposée ; le sacrifice, la descente, la voie de Dieu vers l'homme, la grâce, la rédemption comme acte de l'amour divin. Il s'agit d'un amour désintéressé, don de soi, qui vit de la raison divine et ose pour cette raison « perdre sa vie ». D'abord c'est donc l'amour de Dieu : « Dieu est agapè. » Mais même lorsque l'agapè se rapporte à l'homme, elle revêt les traits de l'amour divin. Elle est souverainement indépendante de son objet, elle s'adresse aux méchants comme aux bons, elle est un amour spontané, jaillissant, non motivé. Et enfin agapè aime et crée la valeur de son objet. Agapè transmue des valeurs pour le seul christianisme. Pourtant, à chaque moment, érôs est là qui veille, qui illumine, qui consolide.

Qu'en reste-t-il ?

Avec talent et érudition, des chapitres amples et des pages parfois datées, c'est une saga intellectuelle que suit Nygren. Il fallait une singulière audace pour s'attaquer dans l'Europe des années 1930 à la généalogie de l'amour en Occident en montrant une double origine grecque et chrétienne. La première réussite de Nygren est de les avoir clairement identifiées ; la seconde est d'en avoir montré les interférences, les contaminations, les échanges. Certes, les deux types d'amour se sont opposés, mais ils se sont tout autant fécondés.

Bien sûr, on voit clairement vers quoi penche notre auteur : c'est un théologien luthérien peu sensible aux charmes grecs ! Toutefois, il se refuse à opposer simplement la terre avec le ciel, le désir avec l'amour. Mais il n'est jamais aussi bon que lorsqu'il affirme la grandeur de l'agapè qui crée une communion avec Dieu, qui se passe de tout fondement rationnel. L'érôs apparaît comme égocentrique, tendu vers la conquête et la possession de l'objet. On sort un peu étourdi de ce voyage, surpris du peu de place fait au désir charnel, mais ébloui par cet amour souvent identifié à la transcendance qui le fonde et qui, arc-bouté sur l'homme, arrive vers Dieu.

Érôs et agapè. La notion chrétienne de l'amour et ses transformations, par Anders Nygren, trad. Pierre Jundt, introduction de Lucrèce Luciani-Zidane, préf. Maurice Goguel, Le Cerf, 2009, 3 vol.
Par Dominique Boure


**************



<< Nos belles amours aux nombreuses délices se sont achevées au son des grandes orgues et ce fut ainsi que s'enfuit le point d'orgue. >>
Anonymous



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Incidence des destins de la libido...   Jeu 18 Avr - 14:33




De l'érôs via la libido et ses destins coquins



Incidence des destins de la libido... par Catherine Weismann-Arcache



***************



" Réfléchissez à ceci : S'il est exact que chez les personnes privées de la possibilité d'obtenir une satisfaction sexuelle normale, on voit apparaître des tendances perverses qui, sans cela, ne se seraient jamais manifestées, on doit admettre qu'il existait chez ces personnes quelque chose qui les prédisposait à ces perversions ; ou, si vous aimez mieux, que ces perversions existaient chez elles à l'état latent. "
Sigmund Freud in Introduction à la psychanalyse, XX - 1917.



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Ven 31 Mai - 11:46


La naissance de Vénus vue par Redon


*********

La Perversité




Le malin plaisir du mal ............................................. .... Les « bonnes idées » du «
malin génie » ............ 132. L'homme ..... bref un portrait d'Éros. 8 Texte 1, p. 159.


Source : Patrick Vignoles La perversité Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve Edition numérique : Pierre Hidalgo La Gaya Scienza, © octobre 2011



♥´` ´`¤º°°¨¨°☀


« Et puis - qui donc de nos jours a la parfaite certitude de ne pas être névrosé ? »
de Carl Gustav Jung in L'Homme à la découverte de son âme





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Jeu 31 Oct - 18:56

Marquise des Loups a écrit:

SADE, Marquis De – Augustine De Villeblanche
Livre audio gratuit publié le 3 juillet 2012.
 

Citation :
« Mlle Augustine de Villeblanche, restée maîtresse de ses actions à l’âge de vingt ans, et pouvant disposer de trente mille livres de rentes, s’était décidée par goût à ne se jamais marier ; sa naissance était bonne, elle était fille d’un homme qui s’était enrichi aux Indes, n’avait laissé qu’elle d’enfant, et était mort sans jamais pouvoir la décider à un mariage. Dans la répugnance qu’elle témoignait pour l’hymen ; soit conseil, soit éducation, soit disposition d’organe ou chaleur de sang (elle était née à Madras), soit inspiration de la nature, soit tout ce que l’on voudra enfin, Mlle de Villeblanche détestait les hommes, et totalement livrée à ce que les oreilles chastes entendront par le mot de saphotisme, elle ne trouvait de volupté qu’avec son sexe et ne se dédommageait qu’avec les Grâces du mépris qu’elle avait pour l’Amour. »

Augustine de Villeblanche.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
SADE, Marquis De – Augustine De Villeblanche




******


« Il est très doux de scandaliser : il existe là un petit triomphe pour l’orgueil qui n’est nullement à dédaigner.  »
de Marquis de Sade in La Philosophie dans le Boudoir


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 


Le Marquis de Sade ou Le divin comme il fut surnommé 





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 
"Salo ou les 120 journées de Sodome" 
par François CHALAIS


C'était un six juin 1976



Citation :
Publiée le 2 juil. 2012
6 juin 1976
François CHALAIS critique violemment le dernier film de l'écrivain cinéaste italien Pier Paolo PASOLINI "Salo ou les 120 journées de Sodome". Images d'archive INA
Institut National de l'Audiovisuel
http://www.ina.fr
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 




 Michel Onfray à entendre sans se méprendre 

 


Michel Onfray et le marquis de Sade ( 1 sur 2)







Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 


Citation :
Publiée le 16 juin 2013
Tous les livres de Michel Onfray : http://goo.gl/eQFOH

►►N'hésitez pas à commenter ou partager cette vidéo...
Vous voulez d'autres vidéos ? abonnez-vous à la chainehttp://goo.gl/9WKYf

Plus d'infos sur http://michel-onfray.blogspot.fr/

La suite : http://youtu.be/ncUF82WG7FY





Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 






« Il n'y a point de passion plus égoïste que celle de la luxure. »
de Marquis de Sade in Aline et Valcour
 



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Mar 25 Fév - 16:32

Insolites de Claire Maupas
Le coït vu de l’intérieur





Citation de la Source ci-dessus accolée.
"S’accoupler dans un tube IRM n’est pas à la portée de tous. Mais à corps vaillant, rien d’impossible. Grâce à des scientifiques néerlandais et à leurs valeureux cobayes, on sait désormais à quoi ressemble l’amour vu de l’intérieur : il suffit de cliquer sur la vidéo récemment mise en ligne sur YouTube.

Rappelez-vous : en l’an 2000, Pek van Andl et son équipe remportaient l’IGNobel de médecine. Ce prix satirique saluait leur étude démontrant que l’imagerie par résonance magnétique permettait d’étudier les organes génitaux pendant le coït et pendant l’excitation féminine. Huit couples et trois femmes prêts à s’adonner aux joies du sexe à l’intérieur d’un tube métallique participaient à l’expérience. Ida Sabelis et son compagnon Jupp étaient du nombre. Tous deux étaient minces et avaient un passé d’acrobate – des atouts précieux. Le magazine AIR publiera le témoignage de “la première femme à avoir eu un rapport sexuel dans un tube IRM”. Morceaux choisis : “Nous sommes étendus sur le côté, en face l’un de l’autre. Je peux bouger la main gauche pour qu’il se mette où je veux. Les aimants se mettent en branle. Puis plus rien. On fait ce qu’on peut, coincés là. Tout d’un coup, on entend dans le haut-parleur : ‘L’érection est parfaitement visible, y compris la base du pénis.’ A nouveau rien. On leur dit de laisser le micro ouvert. Premiers clichés : ‘Ne bougez plus et retenez votre respiration.’ L’érection retombe d’un coup, mais on s’y remet. Quand ils nous disent que c’est OK pour l’orgasme – si on y arrive – mais qu’on doit les prévenir pour la photo, on éclate de rire, mais on s’exécute quelques moments plus tard. Je suis fière : on y est arrivés !” Que révélera l’étude ? “Les images montrent qu’en position du missionnaire, le pénis n’est pas droit, comme le dessinait Léonard de Vinci en 1493”, écrivent les chercheurs dans le British Medical Journal. Il n’a pas non plus la forme d’un S, comme le pensait le gynécologue américain Robert L.  Dickinson. Dans sa planche La Copulation, Léonard de Vinci reprenait les idées de son époque : on pensait alors que le sperme descendait du cerveau le long de la colonne vertébrale. Bien plus tard – en 1933 –, Dickinson s’est intéressé à son tour à l’interaction des organes génitaux pendant le coït. Pour réaliser son étude anatomique, “un tube de verre de la taille d’un pénis en érection est inséré dans le vagin des participantes qui sont sexuellement excitées par stimulation clitoridienne”. Moins interventionniste, la récente étude de l’université de Groningue fera tout de même des gorges chaudes. C’est d’ailleurs en voyant le cliché IRM de la gorge et de la bouche d’un chanteur faisant “Aaa…” que Pek van Andel a eu l’idée de s’intéresser aux coulisses de l’acte."

Source Wink
Collé à partir de :

 Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

<< Un piccolo sans picoler voilà le secret de la longue durée d'un concert bien mesuré en battements timbrés gingembrés. >>
MDLoups in Un Piccolo sans Picoler

 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Mer 12 Mar - 12:53

Marquise des Loups a écrit:
L’Érotisme , le Symbolisme et Guillaume Apollinaire



[size=18.399999618530273]"Le Symbolisme est un littéraire de courant percutant et peut aussi être perçu comme l'antagoniste du matérialisme scientiste... Guillaume Apollinaire semble avoir glissé amoureusement  dans ce courant naturel où la liberté de s’exprimer faisait place à l'hypocrisie singulière en littérature..." Source: La Louve effrenée de belle musicalité ou MDL in Three Ways in G one Woman in France...)[/size]



Citation :
"
Le symbolisme correspond à une réaction contre le matérialisme scientiste, dont la forme littéraire triomphante au XIXème siècle est le naturalisme : celui-ci est accusé de ne proposer qu'une vision mécaniste de l'homme et de l'univers, enclose dans une description objective. C'est au contraire à la suggestion que s'attacheront ces jeunes poètes qui partagent encore du Romantisme le pessimisme désabusé : Charles Cros, René Ghil, Jules Laforgue s'appelleront d'abord Décadents, pour saluer en Verlaine, qui affectionnait ce mot, leur figure de proue, puis accepteront d'être fédérés sous la bannière du Symbolisme. Le mot est proposé par Jean Moréas, qui utilise ici l'étymologie du mot symbole (« jeter ensemble ») pour désigner l'analogie que cette poésie souhaite établir entre l'Idée abstraite et l'image chargée de l'exprimer. Pour les Symbolistes, le monde ne saurait se limiter à une apparence concrète réductible à la connaissance rationnelle. Il est un mystère à déchiffrer dans les correspondances qui frappent d'inanité le cloisonnement des sens : sons, couleurs, visions participent d'une même intuition qui fait du Poète une sorte de mage. Le symbolisme oscille ainsi entre des formes capables à la fois d'évoquer une réalité supérieure et d'inviter le lecteur à un véritable déchiffrement : d'abord voué à créer des impressions - notamment par l'harmonie musicale - un souci de rigueur l'infléchira bientôt vers la recherche d'un langage inédit. L'influence de Mallarmé est ici considérable, qui entraîne la poésie vers l'hermétisme."
[size=18.399999618530273]
Source : - Les mouvements Littéraires.


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


L’Érotisme et Guillaume Apollinaire




" Ô ma tendre putain... " Poème chéri des amoureux de l'érotisme in le magnifique roman que voici et aussi accolé ci-dessous via l'hyperlien en terminale Wink

Les onze mille verges ou Les amours d’un hospodar simplement initialé G.A.
[/size]

Les onze mille verges Guillaume Apollinaire


Citation :
"Les amours d’un hospodar *
Roman
Première édition originale, 1906 édition non signée et non datée
mais premiers exemplaires vraisemblablement imprimés en
décembre. En France de 1906 à 1970, ce livre fut édité et vendu
clandestinement."

[size=18.399999618530273]* Hospodar (n.m.)
1.(histoire)prince vassal du sultan de Turquie.
[/size]





Ô ma tendre putain


Tes mains introduiront mon beau membre asinin
Dans le sacré bordel ouvert entre tes cuisses
Et je veux l’avouer en dépit d’Avinain
Que me fait ton amour pourvu que tu jouisses

Ma bouche à tes seins blancs comme des petits suisses
Fera l’honneur abject des suçons sans venin
De ma mentule mâle en ton con féminin
Le sperme tombera comme l’or dans les sluices

Ô ma tendre putain tes fesses ont vaincu
De tous les fruits pulpeux le savoureux mystère
L’humble rotondité sans sexe de la terre
La lune chaque mois si vaine de son cul

Et de tes yeux jaillit quand tu les voiles
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles.
Il me souvient…
Ma queue éclatait sous tes lèvres
Comme une prune de Juillet
La plume au vent qu’on taille en rêve
N’est pas plus folle je le sais
Que la volage aux amours brèves

Il me souvient de Félicie
Que je connu le jour de Pâques
Et dont la moniche roussie
S’ouvrait en coquille Saint-Jacques
De septembre à la fin Avril

Il me souvient de la dona
Qui faisait l’amour en cadence
Et dont la figue distilla
Un alcool d’une violence
Mais je ne vous dit que cela.

Marie
Vous y dansiez petite fille
Y danserez-vous mère-grand
C’est la maclotte qui sautille *
Toute les cloches sonneront
Quand donc reviendrez-vous Marie

Les masques sont silencieux
Et la musique est si lointaine
Qu’elle semble venir des cieux
Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine

Et mon mal est délicieux
Les brebis s’en vont dans la neige
Flocons de laine et ceux d’argent
Des soldats passent et que n’ai-je
Un cœur à moi ce cœur changeant
Changeant et puis encor que sais-je

Sais-je où s’en iront tes cheveux
Crépus comme mer qui moutonne
Sais-je où s’en iront tes cheveux
Et tes mains feuilles de l’automne
Que jonchent aussi nos aveux

Je passais au bord de la Seine
Un livre ancien sous le bras
Le fleuve est pareil à ma peine
Il s’écoule et ne tarit pas
Quand donc finira la semaine

Guillaume Apollinaire


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Mer 12 Mar - 13:00

Ci-dessus en citation de MDLoups ce fut sans contredit pour votre plaisir en grandes pompes plurialisées;  petit géant de rappel dans le but précis de vous surprendre avec nul autre que Guillaume Apollinaire dans tous ses atomes et tomes en dimensions disparates.


Certains incertains préfèrent le film d'après le roman Les Exploits d'un jeune Don Juan de Guillaume.

Littérature érotique Wink

Citation :
Filme de 1987 dirigido por Gianfranco Mingozzi
Lançamento: 11/03/1987
Duração : 1h35m

com Fabrice Josso, Marina Vlady, Claudine Auger, François Perrot, ...

Gêneros : Drama - Comédia -
Read more at http://filmes.film-cine.com/les_exploits_d_un_jeune_don_juan-m64169#Ad041Apu7ZvupfAb.99

 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven



 Like a Star @ heaven  Exclamation 


Roman érotique publié en première classe; c'était en 1911; notons que ce roman fut la bombe érotique du siècle.

Citation :
Le jeune Roger ne rêve que de filles et de femmes, de séduction, d'abandons et d'étreintes, d'odeurs et de formes abondantes... Rapidement déniaisé, l'adolescent embrasse, caresse et séduit tout ce qui porte jupon, ne reculant devant aucun fantasme ni aucune perversion pour assouvir ses désirs et parfaire son apprentissage amoureux.
Un roman d'initiation amoureuse et sexuelle, à la fois drôle et provocant, par l'un des plus grands poètes du XXe siècle.

 sunny 

« On peut être poète dans tous les domaines : il suffit que l'on soit aventureux et que l'on aille à la découverte.  »
Guillaume Apollinaire in L'esprit nouveau et les poètes

 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mer 12 Mar - 16:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Mer 12 Mar - 13:30

PoèmeS à Lou



Poème de Guillaume Apollinaire à son aimée Lou; poème écrit en 1915 inspiration magique d'une courte concise et incisive relation inoubliable pour Guillaume Apollinaire - ( 5 quintils en alexandrin et d'un vers isolé en alexandrin).

Jean Ferrat nous offre ce magnifique Si je mourrais là-bas

Jean Ferrat et Guillaume Apollinaire
« L'on peut prévoir le jour où, le phonographe et le cinéma étant devenus les seules formes d'impression en usage, les poètes auront une liberté inconnue jusqu'à présent.  »

Guillaume Apollinaire in L'esprit nouveau et les poètes


 Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Lun 7 Juil - 4:46

Un petit flash-back sans cul-de-sac avec Guillaume A. sunny 


Marquise des Loups a écrit:
L’Érotisme , le Symbolisme et Guillaume Apollinaire



"Le Symbolisme est un littéraire de courant percutant et peut aussi être perçu comme l'antagoniste du matérialisme scientiste... Guillaume Apollinaire semble avoir glissé amoureusement  dans ce courant naturel où la liberté de s’exprimer faisait place à l'hypocrisie singulière en littérature..." Source: La Louve effrenée de belle musicalité ou MDL in Three Ways in G one Woman in France...)



Citation :
"
Le symbolisme correspond à une réaction contre le matérialisme scientiste, dont la forme littéraire triomphante au XIXème siècle est le naturalisme : celui-ci est accusé de ne proposer qu'une vision mécaniste de l'homme et de l'univers, enclose dans une description objective. C'est au contraire à la suggestion que s'attacheront ces jeunes poètes qui partagent encore du Romantisme le pessimisme désabusé : Charles Cros, René Ghil, Jules Laforgue s'appelleront d'abord Décadents, pour saluer en Verlaine, qui affectionnait ce mot, leur figure de proue, puis accepteront d'être fédérés sous la bannière du Symbolisme. Le mot est proposé par Jean Moréas, qui utilise ici l'étymologie du mot symbole (« jeter ensemble ») pour désigner l'analogie que cette poésie souhaite établir entre l'Idée abstraite et l'image chargée de l'exprimer. Pour les Symbolistes, le monde ne saurait se limiter à une apparence concrète réductible à la connaissance rationnelle. Il est un mystère à déchiffrer dans les correspondances qui frappent d'inanité le cloisonnement des sens : sons, couleurs, visions participent d'une même intuition qui fait du Poète une sorte de mage. Le symbolisme oscille ainsi entre des formes capables à la fois d'évoquer une réalité supérieure et d'inviter le lecteur à un véritable déchiffrement : d'abord voué à créer des impressions - notamment par l'harmonie musicale - un souci de rigueur l'infléchira bientôt vers la recherche d'un langage inédit. L'influence de Mallarmé est ici considérable, qui entraîne la poésie vers l'hermétisme."

Source : - Les mouvements Littéraires.


Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


L’Érotisme et Guillaume Apollinaire




" Ô ma tendre putain... " Poème chéri des amoureux de l'érotisme in le magnifique roman que voici et aussi accolé ci-dessous via l'hyperlien en terminale Wink

Les onze mille verges ou Les amours d’un hospodar simplement initialé G.A.


Les onze mille verges Guillaume Apollinaire


Citation :
"Les amours d’un hospodar *
Roman
Première édition originale, 1906 édition non signée et non datée
mais premiers exemplaires vraisemblablement imprimés en
décembre. En France de 1906 à 1970, ce livre fut édité et vendu
clandestinement."

* Hospodar (n.m.)
1.(histoire)prince vassal du sultan de Turquie.






Ô ma tendre putain


Tes mains introduiront mon beau membre asinin
Dans le sacré bordel ouvert entre tes cuisses
Et je veux l’avouer en dépit d’Avinain
Que me fait ton amour pourvu que tu jouisses

Ma bouche à tes seins blancs comme des petits suisses
Fera l’honneur abject des suçons sans venin
De ma mentule mâle en ton con féminin
Le sperme tombera comme l’or dans les sluices

Ô ma tendre putain tes fesses ont vaincu
De tous les fruits pulpeux le savoureux mystère
L’humble rotondité sans sexe de la terre
La lune chaque mois si vaine de son cul

Et de tes yeux jaillit quand tu les voiles
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles.
Il me souvient…
Ma queue éclatait sous tes lèvres
Comme une prune de Juillet
La plume au vent qu’on taille en rêve
N’est pas plus folle je le sais
Que la volage aux amours brèves

Il me souvient de Félicie
Que je connu le jour de Pâques
Et dont la moniche roussie
S’ouvrait en coquille Saint-Jacques
De septembre à la fin Avril

Il me souvient de la dona
Qui faisait l’amour en cadence
Et dont la figue distilla
Un alcool d’une violence
Mais je ne vous dit que cela.

Marie
Vous y dansiez petite fille
Y danserez-vous mère-grand
C’est la maclotte qui sautille *
Toute les cloches sonneront
Quand donc reviendrez-vous Marie

Les masques sont silencieux
Et la musique est si lointaine
Qu’elle semble venir des cieux
Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine

Et mon mal est délicieux
Les brebis s’en vont dans la neige
Flocons de laine et ceux d’argent
Des soldats passent et que n’ai-je
Un cœur à moi ce cœur changeant
Changeant et puis encor que sais-je

Sais-je où s’en iront tes cheveux
Crépus comme mer qui moutonne
Sais-je où s’en iront tes cheveux
Et tes mains feuilles de l’automne
Que jonchent aussi nos aveux

Je passais au bord de la Seine
Un livre ancien sous le bras
Le fleuve est pareil à ma peine
Il s’écoule et ne tarit pas
Quand donc finira la semaine

Guillaume Apollinaire



 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 


Les femmes

Dans la maison du vigneron les femmes cousent

Lenchen remplis le poêle et mets l'eau du café

Dessus - Le chat s 'étire après s 'être chauffé

- Gertrude et son voisin Martin enfin s s’épousent

Le rossignol aveugle essaya de chanter

Mais l'effraie ululant il trembla dans sa cage


Ce cyprès là-bas a l'air du pape en voyage


Sous la neige - Le facteur vient de s 'arrêter


Pour causer avec le nouveau maître d'école


- Cet hiver est très froid le vin sera très bon


- Le sacristain sourd et boiteux est moribond


- La fille du vieux bourgmestre brode une étole


Pour la fête du curé La forêt là-bas

Grâce au vent chantait à voix grave de grand orgue

Le songe Herr Traum survint avec Sa soeur Frau Sorge


Kaethi tu n 'as pas bien raccommodé ces bas


- Apporte le café le beurre et les tartines


La marmelade le saindoux un pot de lait


- Encore un peu de café Lenchen s'il te plaît


- On dirait que le vent dit des phrases latines


- Encore un peu de café Lenchen s'il te plaît


- Lotte es-tu trille O petit coeur - Je crois qu'elle aime


- Dieu garde - Pour ma part je n 'aime que moi-même


- Chut A présent grand-mère dit son chapelet


- Il me faut du sucre candi Leni je tousse


- Pierre mène son furet chasser les lapins


Le vent faisait danser en rond tous les sapins


Lotte l'amour rend triste - Ilse la vie est douce


La nuit tombait Les vignobles aux ceps tordus

Devenaient dans l'obscurité des ossuaires

En neige repliés et gisaient là des suaires

Et des chiens aboyaient aux passants morfondus

Il est mort écoutez La cloche de l'église

Sonnait tout doucement la mort du sacristain


Lise il faut attiser le poêle qui s'éteint


Les femmes se signaient dans la nuit indécise

Septembre 1901-Mai 1902.

Guillaume Apollinaire - Alcools




  

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Dim 16 Nov - 13:59


Source
Les femmes et le sexe à Rome / Revue France Culture Papiers 


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Aujourd'hui à 12:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Prestige d’Érôs en devenir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» [job - site] Vous souhaitez devenir hôte ou hôtesse
» Aucun avantage pour les CPE de devenir BC
» resté avec le BC ou devenir privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Le Café Littéraire :: Auteurs-
Sauter vers: