OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Prestige d’Érôs en devenir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Prestige d’Érôs en devenir...   Mar 3 Jan - 17:56



Prestige d’Érôs en devenir...





Vous aspirez à vous lancer cul par-dessus tête vers le prestige et l'adulation en assumant vos délires les plus intrinsèques?



Vous croyez fermement détenir le potentiel littéraire de la littérature érotique? Alors c'est ICI




Fantasmatik copyright Here - Tous droits fantasmatiques réservés Wink



Si l'érotisme et ses wild prismes vous tiennent à cœurs et à corps perdus alors...
N'hésitez plus et faites fi de ce qu'on saura susurrer ici et là ...

Vous serez le Roi ou la Reine de vos 2012 d’étrennes Imaginaires ...



2012 est l'année du Dragon Blues so be wise in all your choices.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


"Les hommes et les femmes conviennent rarement sur le mérite d'une femme : leurs intérêts sont trop différents."
[Jean de La Bruyère] Extrait des Caractères.



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mer 19 Sep - 21:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Love is a Drug    Lun 13 Fév - 15:33

Love is a Drug


Amour Sexualité & Fantasmes dans un hamac…





Roxy Music - Love Is The Drug





> "Accéder au site officiel PLAYLIST : Meilleurs moments - Inédit L'orgasme Emission du 13/09/2011
Citation :
Les fantasmes Émission du 13/09/2011 L'importance des préliminaires Émission du 13/09/2011 Les meilleures positions Émission du 13/09/2011 Ce soir Émission du 13/09/2011 Le site officiel : Les français, l'amour et le sexe Les français, l'amour et le sexe."



**************************************


"Hâtons-nous d'épuiser la coupe de la vie pendant qu'elle est entre nos mains."
Citation extraite d'Élégie - Nouvelles méditations poétiques (1820) d'Alphonse de Lamartine





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Sexualité - Amour - Erôs    Mer 15 Fév - 0:28

La Sexualité - L'Amour - l’Érôs ...




Anselm Feuerbach, Le Banquet de Platon, 2e tiers du XIXe siècle




La sexualité a-t-elle un passé ? De l’érôs grec à la sexualité contemporaine : questions modernes au monde antique de Sandra Boehringer



**************************************


"Être adulte, c'est être seul."

Jean Rostand in Pensées d'un Biologiste

"To be an adult is to be alone."




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mer 21 Mar - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: La fusion symbiotique amoureuse   Mar 28 Fév - 16:20



La fusion symbiotique amoureuse; illusoire ou réelle son charme s'avère présent.

Souvent controversée; à chacun ses idées et idéologies sur l'amour et ses sphères disparates et tellement nécessaires à la vie de l'humain; comment vivre sans sexualité? Comment s'épanouir sans la sensation belle d'être désiré (e) et plus encore adulé (e) admiré (e) caressé (e) baisé (e) aux septièmes ciels comme dans les récits érotiques Wink ...

Le grand Amour existe-il ou est-ce un conte de fée?

Nous aurons droit à l'opinion du Psychologue Jean Garneau concernant "Les mythes amoureux et le grand Amour..."

Citation :
« Je suis seul avec ma vie et avec moi-même, le seul responsable de mon destin. Cette solitude et cette responsabilité m'effraient ; je suis porté à les éviter. Je sais aussi, au fond de moi-même, que j'ai à les assumer. Peu à peu, tout au long de ma vie, je cherche à les assimiler ; peu à peu, j'apprends à vivre avec cette solitude et cette responsabilité, à travers des périodes de crise où je confronte ces réalités de tout ce que je suis. À chaque fois, j'y parviens un peu plus profondément en utilisant les expériences que je me donne dans ma vie quotidienne. Peu à peu, j'ai davantage de choix, je m'assume davantage, je deviens davantage moi-même et en possession de ma seule vie. »
Jean Garneau in L'Auto-développement, 1979


Jean Garneau psychologue: Les mythes amoureux.






**********************


"Le pire aîné musical-érotique que j'eusse connu fut Lustucru lorsqu'il me proposa un cunnilingus d'astreinte face à mes vers; pas pour un sous terre à terre susurra-t-il sans l'ombre d'un verre."
(Kakemphaton de la Louve effrenée).





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Le Mythe de l’Androgyne    Mer 29 Fév - 16:48



Le Banquet souvent en appellation telle que le mythe de l’androgyne ; ladite appellation ne s'avère-t-elle pas un peu erronée? peut-être...

Qu'est-ce que l’Érôs du temps de Platon?


Peri erôtos ne signifie pas vraiment l'Amour contemporainement causant mais plutôt un gros appétit voire un immense élan charnel; si nous savons devenir honnêtes avec soi via les autres, plus les temps changent plus c'est idem; quoi d'autres en somme (en redondance) honni soit qui mal y pense qu'un gros appétit voire un immense élan charnel lorsque la libido se fait montante plus rien ne l'arrête.


Citation :
"Le Banquet (en grec ancien Συμπόσιον, Sumpósion) est un texte de Platon écrit aux environs de 380 avant J.-C. Il est constitué principalement d’une longue série de discours portant sur la nature et les qualités de l’amour (eros). Tò sumpósion en grec est traduit traditionnellement par le Banquet ; ce terme désigne ce que l'on appelle aujourd'hui une « réception », une fête mondaine dans laquelle on boit généralement plus qu'on ne mange."
Anselm Feuerbach, Le Banquet de Platon, 2e tiers du XIXe siècle." Wikipédia Source.



Le Banquet ou L'Amour



Courbet's Work of Art 1866.


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Maurice Lever - Anthologie érotique. Le XVIIIe siècle   Jeu 8 Mar - 14:35

"Sous le regard fêtard blafard hagard des Hommes & des Femmes littéraires en retard, la plume d'Aigle se marre et laisse le coït se faire chiard  ... in L’Érotisme et le Loup de La Louve effrenée.





Maurice Lever naquit un 8 août 1935 à Neuilly-sur-Seine —

Historien prolifique littéraire; auteur de Anthologie érotique. Le XVIIIe siècle, Editions Robert Laffont, 2004, 1178 p.

Spécialisé aux confins des Belles Lettres du Siècle des Lumières et aussi Maestro chercheur pour Le Centre national de la recherche scientifique.

Son épousée fut Évelyne Lever titrée historienne; on y trouve d'elle entre autres chez Fayard, 2009 : Le Chevalier d'Éon : « Une vie sans queue ni tête. »

La vie terrestre de Maurice lever s'est terminée un  27 janvier 2006 à Paris.

Citation :
"Présentation de l'éditeur:

Nul n'entre ici s'il n'est amoureux du plaisir : telle pourrait être l'épigraphe de la grande anthologie érotique conçue par Maurice Lever. Si elle commence par le XVIIIe siècle, c'est que le plaisir y apparaît comme l'une des clés majeures de nos façons d'être et de sentir, et que les femmes y mènent allègrement le jeu. Centré autour de l'érotisme féminin, ce volume donne la parole à toutes celles - princesses, bourgeoises, ou comédiennes - qui osent assumer leurs désirs et revendiquer leur vagabondage sexuel.

Au travers de la vie parisienne évoquée dans ces pages, avec ses parties fines, ses maisons d'amour, ses maquerelles et ses filles galantes, cet ouvrage témoigne aussi de ce moment de l'Histoire où l'érotisme devient une arme au service de la contestation politique. Des pamphlets d'une extrême violence, rassemblés ici pour la première fois, constituent Marie-Antoinette; véritable mythe de la " fureur utérine ", et le borde en théâtre du pouvoir.

Un glossaire en fin de volume explique, entre autres, le sens de guerluchon, demi-castor, gamahucher, faire le postillon, ou mettre la tête dans l'étau...

Maurice Lever réunit, commente, annote et présente ces textes, pour la plupart inédits depuis longtemps, sans nulle discrimination hiérarchique. Il le fait avec l'érudition d'un grand chercheur doublé d'un écrivain à la plume vive et forte

Biographie de l'auteur

Auteur de nombreux ouvrages remarquables, parmi lesquels Le Sceptre et la Marotte (couronné par l'Académie française), Les Bûchers de Sodome, Romans du Grand Siècle, Théâtre et Lumières, les biographies de Beaumarchais (2 volumes parus) et du marquis de Sade (Grand Prix de la ville de Paris), Maurice Lever est l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire et de la littérature des XVIIe et XVIIIe siècles."



♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀



"Relis tes ratures et poursuis tes rêveries immatures note par note sans dessus dessous et frotte-toi sur la gamme ahurie de tes délits littéraires sans lits musicaux flagrants en oubliant d'épater la galerie." (La Louve effrenée de belle musicalité).




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Sam 3 Sep - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Amour - Love - Amore ...   Mer 21 Mar - 13:55

Amour - Love - Amore ... ou et Érotisme
Possibilité ou débilité utopique en G



"Chercher l'érôtisme dans ou avec l'amour sans se dépersonnaliser; voilà la non vérité jamais égalée voire égalisée!" de La Louve effrenée in Selfish Love named Louve effrenée



♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀


« Tout raisonnement sur l’amour le détruit. »
de Léon Tolstoï



♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀



Éraste et Éromène, détail d'une coupe attique du Ve siècle av. J.-C. (musée du Louvre).



Le couple emblématique Roméo et Juliette,
tableau de Frank Dicksee (1884).





"Entre les deux mon cœur balance; une guitare ou une contrebasse? "
notait effrontément la Louve effrenée in the erotic psychedelic Split Level for One
."



♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀


L'amour dure Trois Ans - bande annonce teaser - Un film de Frederic Beigbeder


Citation :
vidéo et commentaire ajoutés par T2000TT le 6 déc. 2011
"l'amour dure trois ans - bande annonce - teaser - un film de Beigbeder
avec Gaspard Proust , Louise Bourgoin , Joey Starr...
D'après le roman autobiographique de F. Beigbeder "L'amour dure trois ans". Par le même auteur: 99 francs, vacances dans le coma, dernier inventaire avant liquidation (un bijou pour ton esprit..) etc "

♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀


Amour ou punition sadique physique et parfois psychologique...


Chat à neuf queues, au musée des tortures à Fribourg-en-Brisgau.
Cat o’nine tails







Livre Érotique Audio gratuit



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


« Aimer d'un amour humain, c'est pouvoir passer de l'amour à la haine, tandis que l'amour divin est immuable. »
de Léon Tolstoï in Guerre et paix


♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨¨°☀

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Marie L. - Littérature du corps - Littérature érotique -    Mer 11 Avr - 16:09




Marie L. - Littérature du corps - Littérature érotique - Campus - 2002

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Mer 25 Avr - 14:14

In redundancy from the DAZIBAO'S TOPIC

Norah Barnacle Joyce





Oui-da! Ces correspondances denses sauraient s'accoler sans doute aucun in La Littérature érotique; missives d'une sauvage de beauté mais jamais vulgaire; la vulgarité brime l'écriture érotique et de cela J.J. ou James Joyce n'en avait rien à griffonner et lesdites missives seront reçues vachement bien ou moins bien selon l'ouverture d'esprit du lecteur face à l’érotisme in literacy ...

Voici un très bel exposé ci-joint et en ajout de magnifiques photos bien immortalisées du duo James & Nora :

Citation :
" > Sollers et le roman
Nora, la belle Irlandaise (Joyce)

Suivi des Lettres à Nora de James Joyce
Par : A.Gauvin, 18/06/2007 ."
Nora, la belle Irlandaise (Joyce)



Citation :
"Elle s’appelait Nora Barnacle, son nom évoquait l’oie sauvage, c’était une belle Irlandaise de vingt ans, cheveux brun-roux, yeux bleus, voix grave et sonore, air androgyne, démarche balancée et fière. Elle était serveuse dans un hôtel de Dublin. Dans la rue, un jour, elle rencontre un homme de vingt-deux ans, mince, raffiné et mal habillé, qui lui déclare aussitôt qu’il a du génie. Ils s’enfuient ensemble vers la Suisse, l’Italie et Paris, ne se marieront que vingt-sept ans plus tard, auront deux enfants à la destinée terne et tragique, vivront constamment en exil dans une solidarité tumultueuse, comme deux anarchistes déterminés et, malgré leurs malheurs, très gais."

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


James Joyce (James Augustine Aloysius Joyce),
vit le jour un 2 février 1882 à Dublin... Il souffrait d'un sévère glaucome aux yeux.

Son voyage terrestre s'est terminé en quasi cécité un 13 janvier 1941 à Zurich.



Notons que Jacques Lacan s'intéressait beaucoup à l'écriture particulière de James Joyce; Lacan avec ses études psychanalytiques très poussées sur les nœuds et lalangue développa quelque peu et ceci par le truchement dudit auteur (J.J.) le terme de sinthome voire synthomme.

Selon Lacan, il existerait quatre ronds dans le nouage: le réel, le symbolique et l’imaginaire dans le parcours de l’écriture et le nœud quatrième fut ainsi l'enjeu possible de ce jeu de mots où l'on retrouve les mots: symptôme, saint homme; notons derechef que Lacan savait pertinemment que Joyce avait une certaine vénération pour St-Thomas d'Aquin, bref, ce fut un gros plus pour ces trois grands hommes, et toujours selon Jacques Lacan dans ses élucubrations belles du fameux Sinthome (employé idem par Freud Wink ), lesdites élucubrations furent acceptées par certains et tant controversées par d'autres; salade psychanalytique cosmique en partie comique servie en entrée dynamique avec disparates de sauces aigres-douces dans les littéraires de salons où parfois certains mégots égos non égaux voire plutôt hautement en souffrances se balancent en secousses et éclaboussent ainsi les jeunes pousses en voie de parcourir le chemin bienheureux et tortueux sentier de la littérature via l'écriture et ses nombreuses idéologies.

Opinion de Marquise des Loups; 24 avril 2012.


Entre autres des Correspondances de James Joyce, Giacomo Joyce voici un bouquin assurément très attirant à se procurer et à savourer dans son entité:




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


« Joyce connaît l'âme féminine comme s'il était la grand-mère du diable. » (Carl Gustav Jung).



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Éros au féminin Éros au masculin   Ven 27 Avr - 17:40

Sir Archibald Waters Dans Libres Rimes via les Délires érotiques absurdes a écrit:
Eros Au Feminin, Eros Au Masculin: Nouvelles Explorations en Sexoanalyse

Par Claude Crépault, Guy Lévesque


Pour feuilleter sans s'effeuiller :

[center]


♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨
et la Marquise de rétorquer avec une humeur joyeuse permise...

Sexoanalysons-Nous sans Dégoût


2001 des Presses de l'UQAM ou l'Université du Québec à Montréal

Éros au féminin Éros au masculin
Claude Crépault, Guy Lévesque
Étude (broché). Paru en 09/2005

Citation :
"Les auteurs de cet ouvrage proposent d'explorer différentes facettes de la sexualité humaine en examinant des concepts centraux tels l'agressivité phallique et l'intimité. Sont abordées aussi des réalités cliniques comme les sexualités atypiques, le travestisme et l'ambiguïté sexuelle."

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



Oui, merci Sir; pour le fil intéressant de ce bouquin titré Éros au féminin Éros au masculin
Nouvelles Explorations en Sexoanalyse

Sous la direction de Claude Crépault et Guy Lévesque - 2001 des Presses de l'UQAM ou l'Université du Québec à Montréal Wink ...

Admirable ce Prélude du Kamasutra, Scène 4, Artiste anonyme, Inde, Circa 1900 huile sur carton; @ Art Genève, reproduit avec permission; conception graphique Richard Hodgson.

Un autre bouquin à déguster lentement; histoire de tout bien ingérer et digérer en douce de A à Z sans perdre son rouge-oranger de fez et son gland noir au long cours des feuilles à retourner.

... Quoique les diantre de "pages 46 à 198 ne font point partie de la section consultable..." confused

Bref, ces 45 pages (so teaser Wink ) présentées ne sont pas à dédaigner et savent nous donner une bonne idée du contexte érotico érotique scientifiquement causant sans de trop tomber dans le livre savant chaotiquement puissant.

Well, surement une autre idée d'achat cadeau so beau!

La Partie Seconde nous offre "Les Chemins de Traverse" ; raison valable de plus pour se procurer ledit joyau Wink


Et je cite ce chapitre copié en la "TABLE DES MATIÈRES"

Citation :
"Chapitre 4 - DE LA BEAUTÉ, DU DÉSIR ET DE LEURS AVATARS
Guy Lévesque ..................................................... Page 65 "


P.S.
J'aime bien m'enffeuiller (sans de trop m'effeuiller) au sein d'une belle nage entre les pages d'une oeuvre dont l'auteur d'heure en heure sait toucher doucettement mon âme; au risque fou d'accumuler une pléiade de livres-papiers ici et là ...

♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨


"Faire d'une pierre deux coups". (Auteur anonyme).

Et again and again avec ou sans gaines et rengaines pour tous les lecteurs désireux de sexoanalyse sans balises.


2007 Essai - Petite Bibliothèque Payot
La Sexoanalyse
Claude Crépault
Essai (poche). Paru en 10/2007



♥´☆`♥ ´☆`¤º°°¨



"Le Québec au galop d'un Océan à l'autre; là où la Musique et ses Couleurs lettrées se vautrent me voilà bien-nommée apôtre."
(La Louve effrenée de belle musicalité ).





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: "Eros (ErwV) ou Cupidon chez les Romains"   Jeu 31 Mai - 15:47

Eros ou Cupidon avec Psyché ?


"Eros (ErwV) ou Cupidon chez les Romains"




Cupidon et psyche; 1817 - Olio su tela - Fonte/Fotografo : ignoto

Cupidon et Psyché



Vidéo et commentaire et musique ajoutés semblent veveshakti à de mars 2009


Citation :
"Psyché la mythologie grecque était la personnification de l'âme humaine. Psyché, jeune, célèbre pour sa beauté et de ce fait, et a attiré sur son Aphrodite jalousie. Pour remplir la commande d'un oracle, les parents de Psyché sa gauche sur une haute montagne où il a dit l'oracle, venait la prendre pour femme un monstre effrayant. En effet, Psyché a été prise par le vent et emporté dans un palais. Là où aucune rencontré un étranger dont le visage que la nuit et donc Psyché ne pouvait pas le voir, il l'a fait à sa femme et la maîtresse de richesses incalculables. Psyché vécu une telle longue, heureuse. Pourvu que le bonheur était, mais elle ne chercherait pas à voir, jamais aimé le visage de son mari. Poussés par la curiosité, mais Psyché violé l'alliance.

Une fois, la nuit, elle alluma un mystère de la lampe et la lumière de la scie au lieu d'un terrible monstre, comme suspect, un homme merveilleux jeune qui dormait avec elle. Dieu Eros, parce qu'il est jeune, belle colère que Psyché avait violé le commandement, il l'a quittée à l'époque, de disparaître dans l'air. Le désespoir, Psyché se mit alors à voyager autour du monde après lui. Après plusieurs recherches infructueuses, elle est arrivée à l'Aphrodite palais. Il la déesse jalouse l'a placé dans de nombreux essais et Trude jusqu'au jour, faisant d'eux la miséricorde de son mal, dieu Eros, qui l'aimait encore, l'emmena avec lui dans le ciel où Psyché, volontairement Zeus rendue immortelle, vivre éternellement avec elle. Musique: Asher Quinn "Sur le chemin de la noce"
Licence:
YouTube licence standard."


************************


"I'm in flagrant délit de délires so come on over let's dance and step on the right foot." (La Louve effrenée de belle musicalité).





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mar 5 Juin - 15:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Humour salé érotisé and vachly déshinibisé   Lun 4 Juin - 12:49

Humour salé érotisé and vachly déshinibisé

Fabrice Éboué - Montreux



Vidéo et commentaire ajoutés par desolation10alf le 11 juin 2010

Citation :
"Fabrice Éboué, né le 7 juin 1977, est un humoriste français, membre de la troupe du Jamel Comedy Club.

Depuis l'an 2000, il se produit sur diverses scènes parisiennes. Il joue ainsi aux Blancs Manteaux, en 2005, au Théâtre de 10 Heures, au Trianon ou encore au Festival Courts et drôles, ses deux partitions : Alleluia ! et Envers et contre tout ! Il est mis en scène par Kader Aoun.

En 2005, il joue le rôle d'un curé fou dans un court-métrage de Francis Lalanne, aux côtés de Jean-Pierre Castaldi et de Christian Décamps. De septembre 2006 jusqu'à l'arrêt de l'émission en juillet 2008, il participe aussi à l'émission de Marc-Olivier Fogiel, sur M6, T'empêches tout le monde de dormir.

Depuis 2008, il officie régulièrement en tant que chroniqueur dans l'émission de Laurent Ruquier, On va s'gêner sur Europe1.Lors de l'ouverture du théâtre Comedy Club, 42 boulevard Bonne Nouvelle à Paris, en avril 2008, Thomas N'Gijol et Fabrice Éboué ont étrenné cette nouvelle scène."


**************


Nota Bene:

"La prochaine pleine lune a lieu :
Lundi * 4 Juin 2012 * 13:11:36 heures
Heure d'été d'Europe centrale (HAEC)."



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: L'homme et ses Symboles   Lun 11 Juin - 15:16


Vénus, Cupidon, Bacchus et Cérès, 1613 , Pierre Paul Rubens, Staatliche Museen, Kassel



C'est par le truchement des éminentes doctrines de Carl Gustav Jung que certains d'entre nous savons mieux capter tout cet intérêt grandiose que possède la Mythologie via l'humanité :


Citation :
"C'est pourquoi, assez paradoxalement, nous en savons davantage sur le symbolisme des mythes qu'aucune des générations qui nous ont précédés.
En réalité, les hommes d'autrefois ne réfléchissaient pas sur leurs symboles. Ils vivaient et étaient inconsciemment animés par leur signification."
Carl Gustav Jung in L'homme et ses Symboles



**************

Citation :
"Hear my train comin' just as Jimi Hendrix sang and this incredible realty seems stronger en mode higher & higher for the Louve effrenée de belle musicalité; dont' You ever forget that the french canadian louve was born and the moon turned fire rouge and this crazy thing is also born sans music balizes and now she's allredy to go so soon to Switzerland, Bavière and Autriche with one valise only; tambourine & eagle feathers with the Jimi's mocassins in it, le reste elle s'en balance..."
(In Balance-toi between two musical Seances de La Marquise des Loups en G Groove, 11 juin 2012).


************




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Les bonobos, obsédés sexuels   Mer 27 Juin - 23:59

Quelques singeries érotiques sans lendemain aucun; un peu à l'effigie de certains humains...





Citation :
"Les bonobos, obsédés sexuels

Ces petits chimpanzés sont très connus pour leur activité sexuelle intense. Ils la pratiquent dans n'importe qu'elle position et avec n'importe qui : entre mâles et femelle, entre femelles, entre mâles et entre membres d'une même famille. L'accouplement n'a donc pas uniquement une fonction reproductive chez les bonobos. Chaque moment de leur vie est ponctuée par des actes sexuels. Résoudre un conflit, resserrer les liens du groupe, etc... Tout commence et tout finit par le sexe."


monkey


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: SADE, Marquis De – Augustine De Villeblanche   Lun 6 Aoû - 22:16


SADE, Marquis De – Augustine De Villeblanche
Livre audio gratuit publié le 3 juillet 2012.


Citation :
« Mlle Augustine de Villeblanche, restée maîtresse de ses actions à l’âge de vingt ans, et pouvant disposer de trente mille livres de rentes, s’était décidée par goût à ne se jamais marier ; sa naissance était bonne, elle était fille d’un homme qui s’était enrichi aux Indes, n’avait laissé qu’elle d’enfant, et était mort sans jamais pouvoir la décider à un mariage. Dans la répugnance qu’elle témoignait pour l’hymen ; soit conseil, soit éducation, soit disposition d’organe ou chaleur de sang (elle était née à Madras), soit inspiration de la nature, soit tout ce que l’on voudra enfin, Mlle de Villeblanche détestait les hommes, et totalement livrée à ce que les oreilles chastes entendront par le mot de saphotisme, elle ne trouvait de volupté qu’avec son sexe et ne se dédommageait qu’avec les Grâces du mépris qu’elle avait pour l’Amour. »

Augustine de Villeblanche.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

SADE, Marquis De – Augustine De Villeblanche




******


« Il est très doux de scandaliser : il existe là un petit triomphe pour l’orgueil qui n’est nullement à dédaigner. »
de Marquis de Sade in La Philosophie dans le Boudoir



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mar 25 Déc - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: L’Érotisation des Désirs   Jeu 13 Sep - 16:51

L’Érotisation des Désirs



Tromal's Work of Art

Celui qui n'a pas un jour ou l'autre dans sa vie des désirs point de vue charnel n'a pas la chance de sublimer ou de vivre en harmonie avec soi-même via les autres.

Le désir n'est pas une faute puisqu'il se vautre dans l'inconscient nonobstant le non assentiment du conscient plus prude et trop sélectif parfois; l'inconscient ce brigand maraudeur n'a pas trop de morale; il poursuit sa route coûte que coûte en passant par dessus l'orgueil, les peurs voire les craintes...

****************


Éros - Evolution de la sexualité - La répression de L’Éros - La révolution sexuelle



Citation :
"ÉROS et THANATOS sont la vie et la mort, deux aspects d'un même phénomène. D'un côté, il y a la vie; de l'autre, la mort. Mais la relation entre les deux est encore plus profonde, puisque l'un procède de l'autre. Le grain doit mourir pour que naisse la plante. ÉROS, c'est l'énergie vitale à travers l'ensemble de ses manifestations; ce sont les grains qui s'ouvrent pour donner naissance aux plantes; ce sont les courants vitaux qui parcourent les grands cycles de la Nature; ce sont aussi les cellules de notre corps qui se renouvellent. Car la vie ne se maintient pas, elle se renouvelle sans cesse: elle ne cesse de naître pour mourir pour naître... Et la sexualité est une manifestation particulière de cet élan.


ARDREY, Robert;
Et la chasse créa l'homme (Stock).
évolution de la sexualité


"Nous n'avons pas assez de respect pour notre sexualité. C'est une invention humaine qui n'a pas sa pareille dans le monde des êtres vivants. Je crois que rien dans tout notre magnifique inventaire - machine à laver, essuie-glaces, défoliants, tout-à-l'égout, moteur à explosion, champagne français, transports supersoniques, épingle de sûreté, arbre de Noël, napalm, frites - n'a apporté autant de satisfaction à autant de membres de notre espèce avec autant de générosité et d'équité."
Robert ARDREY"


"La sexualité et la spiritualité.



Il s'agit ici d'un rapprochement qui aurait semblé autrefois d'une grande hardiesse. Encore aujourd'hui. Il n'y a pourtant qu'une énergie. C'est l'ÉROS: l'énergie vitale qui se manifeste sur tous les plans. L'orgasme, la création artistique ou scientifique, les pouvoirs psychiques et l'extase - tout procède de la même énergie.

L'orgasme et l'extase ont en commun le dépassement du moi: pendant un instant, l'être se perd pour se retrouver à un niveau de conscience plus large. Dans le cas de l'orgasme, cet élargissement de la conscience tourne court, en ce sens qu'il se termine tout à coup par une perte de conscience (black out); alors que dans l'extase l'élargissement débouche, au contraire, sur la lumière. Mais l'expérience est de même nature.

Les grandes expériences extatiques du reste, provoquent souvent, par contrecoup, des manifestations génitales confuses. Saint JEAN de la Croix voyait là la revendication du corps qui prenait ainsi "à sa manière", sa part de l'expérience du divin. Puisqu'il s'agit toujours, encore une fois, de la même énergie qui se manifeste d'une façon différente d'un plan à l'autre."


Source: Éros - Evolution de la sexualité et plus encore...






*************



« La croissance de la personnalité se fait à partir de l'inconscient. » de Carl Gustav Jung




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: L' Érection en simple ou double dimension physiologique...   Dim 7 Oct - 14:49

penview

L' Érection en simple ou double dimension physiologique . un mythe ou un apologue?




Race chevaline en pleine beauté érectile tout en dégustant son pt'it dej. Il est vachly beau notre Elphège avec sa crinière épicurienne n'est-ce pas?

Suggestions dominicales impromptues
Faire la crinière et la queue






Et poursuivons en grandes pompes plurialisées over nos sexoélogieux d'exposés automnals ou automnaux selon votre libido so slow d'after summer...

Citation :
"Le corps spongieux est une seule structure tubulaire localisée juste en dessous des corps caverneux, ce qui contient l’urètre, à travers lequel l’urine et le sperme passent durant la miction et l’éjaculation, respectivement. Il devient également légèrement engorgé de sang, mais moins que le corps caverneux."

Érection





Et que penser des fameuses "tumescence pénienne nocturne" ... Ö ... Un mythe inconscient ou convergeant! Ö et puis tout l'monde le sait "tout ce qui monte converge" entre deux politiques de manèges...

Yes! Cutie Matous à suivre sans dérive sur l'autre rive chers convives Wink



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Fertilité et sexualité par Georges-Antoine de Boccard    Mer 17 Oct - 12:49

L’Érection en général





L’érection du sexe masculin en général (d'animaux ou d'humains), pour certaines gens peut être perçue comme une agression voire un viol psychologique profond...

Provenance pour la majorité des cas d'un traumatisme infantile non résolu ou non déraciné à la source dans le but ultime de panser et apaiser ces peurs catastrophiques face à l'érection et ainsi guérir des blessures antérieures néfastes à la santé spirituelle, mentale et physique de l'individu.

Combien d'entre vous avez d'instinct réagi négativement ou par un haut-le-coeur en signe de dégoût en se sentant agressé juste à voir l' image ci-dessus du cheval en érection?

D'autres bien au contraire seront stimulés sexuellement (hommes ou femmes) à la vue de cette photo ou de toute autre érection soit physique ou en photo.

Un site intéressant sur la sexualité masculine nous éclairera sans doute sur la sexualité de l'homme ...

(MDLoups le 17 octobre 2012).


P.S. Pour l'érection de la femme (un peu plus discrète) nous y reviendrons avant la terminale de ce mois d'octobre so sobre Wink


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Citation :
Fertilité et sexualité - Georges-Antoine de Boccard

La sexualité masculine
Georges-A. de Boccard
Fondation Genevoise pour la Formation et la Recherche Médicales

boccard@iprolink.ch

Introduction

"Au delà du mécanisme physique et de ses médiateurs chimiques, le processus intellectuel et relationnel domine nettement la sexualité masculine, mais « comme en cachette ». Les hommes ont de tous temps abondamment parlé de sexe mais sur le plan relationnel ils restent muets. Ce n’est pas qu’il ne savent pas en parler, ils ne savent tout simplement pas parler.

La sexualité est extrêmement complexe parce qu’elle est la résultante de multiples fonctions. Elle dépend du système cognitif qui est en soi un domaine très vaste, elle est transmise sous forme d’influx nerveux par la moelle épinière mais également par le système nerveux autonome, localement, le processus est vasculaire et musculaire.

Si l’on fait abstraction des organes sensoriels proprement dits et de leur représentation cérébrale, tout commence dans les noyaux para-ventriculaires, en dessus de l’hypothalamus. C’est là que se trouvent les centres effecteurs de la sexualité. C’est là également que vont agir certaines drogues, certains médicaments plutôt, maintenant que les substances existent sous cette forme, comme l’apomorphine..."

Voir avec George - A. de Boccard l'étonnant et passionnant Mécanisme de l’érection - ... et plus encore...

Source Wink




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Les femmes, le sexe et l'amour de Philippe Brenot...   Dim 21 Oct - 12:50






Les femmes, le sexe et l'amour
de Philippe Brenot
Editeur : Arènes (Les)
Parution : 29 Mars 2012


Citation :
"RÉSUMÉ DU LIVRE
Des femmes de plus en plus épanouies : Une évolution fulgurante. La sexualité des femmes est de plus en plus mature, l'évolution de plus en plus rapide, même chez les très jeunes filles : Elles ont aujourd'hui en moyenne presque autant de partenaires que les hommes. Le désir et l'orgasme sont facilement accessibles pour trois quarts d'entre elles. La masturbation n'est plus taboue. Les femmes ont besoin de respect et de douceur. On observe une meilleure compréhension dans les couples jeunes, une meilleure écoute et plus d'attention. Subsistent néanmoins des différences : Le respect et la gentillesse sont des valeurs cardinales de l'amour comme du désir. La fidélité est importante pour 86 %. Pourtant, 56 % des femmes pensent que le sexe et les sentiments ne sont pas obligatoirement liés. Quelques chiffres : 63 % des femmes se trouvent belles. 67 % se trouvent sensuelles. 74 % des femmes connaissent l'orgasme, qui ne survient que dans un rapport sur 5 et, pour 55 % d'entre elles entre 1 et 3 minutes. 19 % des femmes disent avoir ressenti un orgasme uniquement par stimulation de l'imagination. 54 % des femmes ont déjà simulé l'orgasme. 68 % des femmes se masturbent (contre 87 % des hommes). Pour 67 % des femmes, la gentillesse et les attentions sont les qualités qui excitent le plus le désir (devant le corps et les muscles, l'intelligence, l'humour…)."

Les femmes, le sexe et l'amour de Philippe Brenot...

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Érection au Féminin   Dim 21 Oct - 15:17

Érection au Féminin



Anatomie du clitoris en image
(4 septembre 2012 © rts2).



Citation :
"Le sexe masculin n’est pas le seul à avoir une érection. Celle-ci existe aussi chez les femmes. Et pour les deux sexes, c’est le désir qui la déclenche....

Tout d’abord au niveau du clitoris, quand l’excitation sexuelle apparaît, ce dernier entre en érection. Il grandit, gonfle, et devient plus sensible, un peu comme un pénis en miniature. Il possède deux corps caverneux, exactement comme le pénis. Lors de l’érection, comme il s’allonge, il peut atteindre un centimètre chez certaines femmes, et beaucoup moins chez d’autres, selon la manière dont il est inséré dans le corps : il ressort plus ou moins.

Et si vous croyez que le clitoris est vraiment minuscule, vous vous trompez, car ses racines à l’intérieur du corps font plus de 10 centimètres !

L’autre érection, moins visible, se produit à l’intérieur du vagin. Ses parois gonflent elles aussi, car elles sont contiennent des corps érectiles. En gonflant, n’étant pas étanches, ces parois laissent passer un liquide transparent, la lubrification vaginale qui est le signe visible de cette érection intérieure.

On peut encore parler de la zone formée par l’intérieur des petites lèvres (vestibule). Ces petites lèvres, sensibles à l’excitation sexuelle, augmentent de volume pour prendre la forme entonnoir, comme pour se préparer à guider le pénis vers l’ouverture du vagin.

La seule érection qui existe à la fois chez l’homme et la femme, c’est celle des mamelons, très fréquente quand le désir montre haut, même si elle n’est pas systématique..."

Copyright © 2004-2011 Tigersun - Tous droits réservés - Powered By IP.Board © 2012 IPS, Inc.

And more et plus encore à découvrir here:

Citation :
"A voir sur Livenet :
Revelation Feminine
Mastrubation Feminine !!!
Éjaculation Féminine ?
Jouissance Féminine
L'éjaculation Féminine !
La philosophie féminine
La Masturbation Feminine.....
Masturbation Féminine
Masturbation feminine
La cyprine féminine
Voix Feminine
Lingerie féminine
Masturbation Féminine
Masturbation féminine
L' ejaculation feminine "


Source : L’érection féminine... (Livenet).



*****************


« On a beau rêver de boissons : quand on a réellement soif, il faut se réveiller pour boire. »
Sigmund Freud in Essais de Psychanalyse



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Rêves érotiques : les orgasmes de notre subconscient   Lun 26 Nov - 22:56


Rêves érotiques : les orgasmes de notre subconscient





***************



Nicolas Jaar - Mi Mujer




***************




« Le grand art, c'est toujours de l'érotisme camouflé. »
Jacques de Bourbon Busset



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Antony Giddens, La transformation de l’intimité...   Lun 26 Nov - 23:42





Antony Giddens, La transformation de l’intimité. Sexualité, amour et érotisme dans les sociétés modernes, Le Rouergue/Chambon, 2004, (1992 Polity Press Oxford).

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Jeu 6 Déc - 2:18

L’Érotisme , le Symbolisme et Guillaume Apollinaire



"Le Symbolisme est un littéraire de courant percutant et peut aussi être perçu comme l'antagoniste du matérialisme scientiste... Guillaume Apollinaire semble avoir glissé amoureusement dans ce courant naturel où la liberté de s’exprimer faisait place à l'hypocrisie singulière en littérature..." Source: La Louve effrenée de belle musicalité ou MDL in Three Ways in G one Woman in France...)


Citation :
"
Le symbolisme correspond à une réaction contre le matérialisme scientiste, dont la forme littéraire triomphante au XIXème siècle est le naturalisme : celui-ci est accusé de ne proposer qu'une vision mécaniste de l'homme et de l'univers, enclose dans une description objective. C'est au contraire à la suggestion que s'attacheront ces jeunes poètes qui partagent encore du Romantisme le pessimisme désabusé : Charles Cros, René Ghil, Jules Laforgue s'appelleront d'abord Décadents, pour saluer en Verlaine, qui affectionnait ce mot, leur figure de proue, puis accepteront d'être fédérés sous la bannière du Symbolisme. Le mot est proposé par Jean Moréas, qui utilise ici l'étymologie du mot symbole (« jeter ensemble ») pour désigner l'analogie que cette poésie souhaite établir entre l'Idée abstraite et l'image chargée de l'exprimer. Pour les Symbolistes, le monde ne saurait se limiter à une apparence concrète réductible à la connaissance rationnelle. Il est un mystère à déchiffrer dans les correspondances qui frappent d'inanité le cloisonnement des sens : sons, couleurs, visions participent d'une même intuition qui fait du Poète une sorte de mage. Le symbolisme oscille ainsi entre des formes capables à la fois d'évoquer une réalité supérieure et d'inviter le lecteur à un véritable déchiffrement : d'abord voué à créer des impressions - notamment par l'harmonie musicale - un souci de rigueur l'infléchira bientôt vers la recherche d'un langage inédit. L'influence de Mallarmé est ici considérable, qui entraîne la poésie vers l'hermétisme."
Source : - Les mouvements Littéraires.


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


L’Érotisme et Guillaume Apollinaire




" Ô ma tendre putain... " Poème chéri des amoureux de l'érotisme in le magnifique roman que voici et aussi accolé ci-dessous via l'hyperlien en terminale Wink

Les onze mille verges ou Les amours d’un hospodar simplement initialé G.A.


Les onze mille verges Guillaume Apollinaire


Citation :
"Les amours d’un hospodar *
Roman
Première édition originale, 1906 édition non signée et non datée
mais premiers exemplaires vraisemblablement imprimés en
décembre. En France de 1906 à 1970, ce livre fut édité et vendu
clandestinement."

* Hospodar (n.m.)
1.(histoire)prince vassal du sultan de Turquie.






Ô ma tendre putain


Tes mains introduiront mon beau membre asinin
Dans le sacré bordel ouvert entre tes cuisses
Et je veux l’avouer en dépit d’Avinain
Que me fait ton amour pourvu que tu jouisses

Ma bouche à tes seins blancs comme des petits suisses
Fera l’honneur abject des suçons sans venin
De ma mentule mâle en ton con féminin
Le sperme tombera comme l’or dans les sluices

Ô ma tendre putain tes fesses ont vaincu
De tous les fruits pulpeux le savoureux mystère
L’humble rotondité sans sexe de la terre
La lune chaque mois si vaine de son cul

Et de tes yeux jaillit quand tu les voiles
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles.
Il me souvient…
Ma queue éclatait sous tes lèvres
Comme une prune de Juillet
La plume au vent qu’on taille en rêve
N’est pas plus folle je le sais
Que la volage aux amours brèves

Il me souvient de Félicie
Que je connu le jour de Pâques
Et dont la moniche roussie
S’ouvrait en coquille Saint-Jacques
De septembre à la fin Avril

Il me souvient de la dona
Qui faisait l’amour en cadence
Et dont la figue distilla
Un alcool d’une violence
Mais je ne vous dit que cela.

Marie
Vous y dansiez petite fille
Y danserez-vous mère-grand
C’est la maclotte qui sautille *
Toute les cloches sonneront
Quand donc reviendrez-vous Marie

Les masques sont silencieux
Et la musique est si lointaine
Qu’elle semble venir des cieux
Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine

Et mon mal est délicieux
Les brebis s’en vont dans la neige
Flocons de laine et ceux d’argent
Des soldats passent et que n’ai-je
Un cœur à moi ce cœur changeant
Changeant et puis encor que sais-je

Sais-je où s’en iront tes cheveux
Crépus comme mer qui moutonne
Sais-je où s’en iront tes cheveux
Et tes mains feuilles de l’automne
Que jonchent aussi nos aveux

Je passais au bord de la Seine
Un livre ancien sous le bras
Le fleuve est pareil à ma peine
Il s’écoule et ne tarit pas
Quand donc finira la semaine

Guillaume Apollinaire


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Éros, Plutus et la Gloire   Mer 19 Déc - 23:19


Les bords du fleuve Sebou (Maroc), Eugène Delacroix (1858)
P.S. ( fleuve Sebou) se dit Asbour en berbère.




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
`♥ ´`¤º°°¨¨°☀
`♥ ´`¤º°°¨¨°☀




Charles Baudelaire
Petits Poèmes en prose
◄   Les Dons des fées
Les Tentations ou Éros, Plutus et la Gloire
Le Crépuscule du soir   ►

XXI

LES TENTATIONS
OU

ÉROS, PLUTUS ET LA GLOIRE


Deux superbes Satans et une Diablesse, non moins extraordinaire, ont la nuit dernière monté l’escalier mystérieux par où l’Enfer donne assaut à la faiblesse de l’homme qui dort, et communique en secret avec lui. Et ils sont venus se poser glorieusement devant moi, debout comme sur une estrade. Une splendeur sulfureuse émanait de ces trois personnages, qui se détachaient ainsi du fond opaque de la nuit. Ils avaient l’air si fier et si plein de domination, que je les pris d’abord tous les trois pour de vrais Dieux.

Le visage du premier Satan était d’un sexe ambigu, et il y avait aussi, dans les lignes de son corps, la mollesse des anciens Bacchus. Ses beaux yeux languissants, d’une couleur ténébreuse et indécise, ressemblaient à des violettes chargées encore des lourds pleurs de l’orage, et ses lèvres entr’ouvertes à des cassolettes chaudes, d’où s’exhalait la bonne odeur d’une parfumerie ; et à chaque fois qu’il soupirait, des insectes musqués s’illuminaient, en voletant, aux ardeurs de son souffle.

Autour de sa tunique de pourpre était roulé, en manière de ceinture, un serpent chatoyant qui, la tête relevée, tournait langoureusement vers lui ses yeux de braise. À cette ceinture vivante étaient suspendus, alternant avec des fioles pleines de liqueurs sinistres, de brillants couteaux et des instruments de chirurgie. Dans sa main droite il tenait une autre fiole dont le contenu était d’un rouge lumineux, et qui portait pour étiquette ces mots bizarres : « Buvez, ceci est mon sang, un parfait cordial ; » dans la gauche, un violon qui lui servait sans doute à chanter ses plaisirs et ses douleurs, et à répandre la contagion de sa folie dans les nuits de sabbat.

À ses chevilles délicates traînaient quelques anneaux d’une chaîne d’or rompue, et quand la gêne qui en résultait le forçait à baisser les yeux vers la terre, il contemplait vaniteusement les ongles de ses pieds, brillants et polis comme des pierres bien travaillées.
Il me regarda avec ses yeux inconsolablement navrés, d’où s’écoulait une insidieuse ivresse, et il me dit d’une voix chantante : « Si tu veux, si tu veux, je te ferai le seigneur des âmes, et tu seras le maître de la matière vivante, plus encore que le sculpteur peut l’être de l’argile ; et tu connaîtras le plaisir, sans cesse renaissant, de sortir de toi-même pour t’oublier dans autrui, et d’attirer les autres âmes jusqu’à les confondre avec la tienne. » 

Et je lui répondis : « Grand merci ! je n’ai que faire de cette pacotille d’êtres qui, sans doute, ne valent pas mieux que mon pauvre moi. Bien que j’aie quelque honte à me souvenir, je ne veux rien oublier ; et quand même je ne te connaîtrais pas, vieux monstre, ta mystérieuse coutellerie, tes fioles équivoques, les chaînes dont tes pieds sont empêtrés, sont des symboles qui expliquent assez clairement les inconvénients de ton amitié. Garde tes présents. »

Le second Satan n’avait ni cet air à la fois tragique et souriant, ni ces belles manières insinuantes, ni cette beauté délicate et parfumée. C’était un homme vaste, à gros visage sans yeux, dont la lourde bedaine surplombait les cuisses, et dont toute la peau était dorée et illustrée, comme d’un tatouage, d’une foule de petites figures mouvantes représentant les formes nombreuses de la misère universelle. Il y avait de petits hommes efflanqués qui se suspendaient volontairement à un clou ; il y avait de petits gnomes difformes, maigres, dont les yeux suppliants réclamaient l’aumône mieux encore que leurs mains tremblantes ; et puis de vieilles mères portant des avortons accrochés à leurs mamelles exténuées. Il y en avait encore bien d’autres.

Le gros Satan tapait avec son poing sur son immense ventre, d’où sortait alors un long et retentissant cliquetis de métal, qui se terminait en un vague gémissement fait de nombreuses voix humaines. Et il riait, en montrant impudemment ses dents gâtées, d’un énorme rire imbécile, comme certains hommes de tous les pays quand ils ont trop bien dîné.

Et celui-là me dit : « Je puis te donner ce qui obtient tout, ce qui vaut tout, ce qui remplace tout ! » Et il tapa sur son ventre monstrueux, dont l’écho sonore fit le commentaire de sa grossière parole.
Je me détournai avec dégoût, et je répondis : « Je n’ai besoin, pour ma jouissance, de la misère de personne ; et je ne veux pas d’une richesse attristée, comme un papier de tenture, de tous les malheurs représentés sur ta peau. »

Quant à la Diablesse, je mentirais si je n’avouais pas qu’à première vue je lui trouvai un bizarre charme. Pour définir ce charme, je ne saurais le comparer à rien de mieux qu’à celui des très-belles femmes sur le retour, qui cependant ne vieillissent plus, et dont la beauté garde la magie pénétrante des ruines. Elle avait l’air à la fois impérieux et dégingandé, et ses yeux, quoique battus, contenaient une force fascinatrice. Ce qui me frappa le plus, ce fut le mystère de sa voix, dans laquelle je retrouvais le souvenir des contralti les plus délicieux et aussi un peu de l’enrouement des gosiers incessamment lavés par l’eau-de-vie.
« Veux-tu connaître ma puissance ? » dit la fausse déesse avec sa voix charmante et paradoxale. « Écoute. »

Et elle emboucha alors une gigantesque trompette, enrubannée, comme un mirliton, des titres de tous les journaux de l’univers, et à travers cette trompette elle cria mon nom, qui roula ainsi à travers l’espace avec le bruit de cent mille tonnerres, et me revint répercuté par l’écho de la plus lointaine planète.
« Diable ! » fis-je, à moitié subjugué, « voilà qui est précieux ! » Mais en examinant plus attentivement la séduisante virago, il me sembla vaguement que je la reconnaissais pour l’avoir vue trinquant avec quelques drôles de ma connaissance ; et le son rauque du cuivre apporta à mes oreilles je ne sais quel souvenir d’une trompette prostituée.

Aussi je répondis, avec tout mon dédain : « Va-t’en ! Je ne suis pas fait pour épouser la maîtresse de certains que je ne veux pas nommer. »
Certes, d’une si courageuse abnégation j’avais le droit d’être fier. Mais malheureusement je me réveillai, et toute ma force m’abandonna. « En vérité, me dis-je, il fallait que je fusse bien lourdement assoupi pour montrer de tels scrupules. Ah ! s’ils pouvaient revenir pendant que je suis éveillé, je ne ferais pas tant le délicat ! »

Et je les invoquai à haute voix, les suppliant de me pardonner, leur offrant de me déshonorer aussi souvent qu’il le faudrait pour mériter leurs faveurs ; mais je les avais sans doute fortement offensés, car ils ne sont jamais revenus.

de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire




`♥ ´`¤º°°¨¨°☀
`♥ ´`¤º°°¨¨°☀


"Le pire aîné musical-érotique que j'eusse connu fut Lustucru lorsqu'il me proposa un cunnilingus d'astreinte face à mes vers; pas pour un sous terre à terre susurra-t-il assouvi sans l'ombre d'un verre sans sous-verre."
(Kakemphaton allongé de la Louve effrenée).




`♥ ´`¤º°°¨¨°☀
`♥ ´`¤º°°¨¨°☀



Jane Birkin - Rocking chair




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Le feu réchauffant - Éros et le feu   Mer 23 Jan - 23:50

Éros et le Feu






Citation :
FEU SYMBOLISME DU...

Le feu réchauffant
Éros et le feu



1. Le feu réchauffant
Le feu calorifique est celui que l'alchimiste assimile aux « bains » de différents degrés (feu de cendre, feu de sable, feu de fumier, feu de limaille, feu de Perse, feu d'Égypte) ; il renvoie à deux grandes polarisations symboliques : le symbolisme érotique et le symbolisme filial.

Éros et le feu
Le symbolisme érotique est donné par toutes les images et métaphores qui font coïncider le feu et l'acte sexuel, la passion amoureuse ou simplement l'amour et l'affectivité. C'est la signification la plus vulgarisée, spécialement par l'iconographie et la littérature de l'Occident chrétien. Cependant, déjà dans la tradition gréco-latine, Éros-Cupidon, le dieu de l'Amour, est représenté très souvent porteur d'une torche en plus de son arc, ces deux instruments suggérant tous deux la blessure amoureuse. À ce symbolisme érotique – dont les structures semblent obéir au régime nocturne de l'image (cf. Gilbert Durand, Les Structures anthropologiques de l'imaginaire) – on peut découvrir des motivations psycho-physiologiques, et surtout technologiques, étroitement imbriquées.

La motivation psycho-physiologique naît de la variation concomitante entre l'augmentation thermique, l'« échauffement » du corps et l'émotion amoureuse, puis l'acte sexuel qui, chez les mammifères et l'homme, s'accompagne d'un frottement rythmique (caresses, coït, danses nuptiales, etc.). Bachelard, qui consacre les deux tiers de sa Psychanalyse du feu à cette expérience érotique de la « chaleur partagée » – qu'il dénomme « complexe de Novalis », « synthèse de l'impulsion vers le feu provoquée par le frottement, le besoin d'une chaleur partagée » –, se demande même si les briquets à friction (par lesquels le feu est engendré par frottement d'une lame de bois dur sur une planchette rainurée de bois tendre, les deux objets suggérant directement l'image du coït) ne seraient pas nés de la réflexion rêveuse sur le frottement érotique. L'amour serait alors « la première hypothèse scientifique pour la production objective du feu ». En témoigne encore le très curieux Cours d'électricité expérimentale, publié en 1753, dans lequel Charles Rabiqueau […] "

Auteur de l'article
Gilbert DURAND (professeur à l'université de Grenoble)

Sommaire
Introduction
1. Le feu réchauffant
Éros et le feu
Le feu et la table
L'image du fils
2. Le feu fulgurant
Bibliographie

Source : Encyclopédie Universalis




***********************

« J'ai courtisé une jeune fille pendant près de deux ans, pour découvrir finalement qu'elle avait exactement les mêmes goûts que moi : nous étions tous deux fous des femmes. »
Groucho Marx





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prestige d’Érôs en devenir...   Aujourd'hui à 12:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Prestige d’Érôs en devenir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» [job - site] Vous souhaitez devenir hôte ou hôtesse
» Aucun avantage pour les CPE de devenir BC
» resté avec le BC ou devenir privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Le Café Littéraire :: Auteurs-
Sauter vers: