OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Filmographie au Défi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Filmographie au Défi   Lun 26 Déc - 19:20

> A la demande de la Marquise, une nouvelle rubrique cinéma.


~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Merci...   Lun 26 Déc - 21:38

Merci ...

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Lun 5 Mar - 12:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Suggestion: Le Film de l'Année 2012 - L’Ère du Dragon Blues   Lun 26 Déc - 21:52



Cinéma - Musique - Idylles fantasmagoriques... Fantastique - Érotique - Dramatique - Comédie - Suspense - Polar -

**************



Suggestion de la Louve; Marquise des Loups à l'âme rebelle so belle...

Le Film de l'Année 2012 -L’Ère du Dragon Blues

A Dangerous Method
Une Méthode Dangereuse


Sous-titré français ... So What?
Une joyeuse manière d'apprendre la langue anglophone non?





(Sortie en salles le 21 décembre 2011)

Drame psychologique


Un film de : David Cronenberg
Avec : Keira Knightley, Michael Fassbender, Vincent Cassel



Réalisateur:
David Cronenberg est un réalisateur et acteur canadien ontarien (province d'Ontario en Canada), il naquit le 15 mars 1943 à Toronto Ontario en Canada.



Citation :
"Synopsis
"Sabina Spielrein est une jeune femme souffrant d'hystérie. Elle est alors soignée par le psychanalyste Carl Jung, dont elle devient rapidement la maîtresse. Cette relation se complique fortement lorsque Sabina entre en contact avec un autre psychanalyste, Sigmund Freud."

Source

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Magnifiques photos en Zoom
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Bandes annonces Allo Ciné
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Sam 1 Déc - 15:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Le Film de l'Année 2012; l’Ère du Blues   Lun 26 Déc - 21:54

Le Film de l'Année 2012; l’Ère du Blues


A Dangerous method


Citation :
SYNOPSIS DE A DANGEROUS METHOD

Sur le divan

Zurich, 1904. Carl Jung, 29 ans, psychiatre, est au début de sa carrière et partage sa vie avec sa femme, Emma. S'inspirant des travaux de Sigmund Freud, Jung tente le traitement expérimental connu sous le nom de psychanalyse sur Sabina Spielrein, âgée de 18 ans. Sabina, jeune Russe cultivée qui parle l'allemand, a été diagnostiquée "hystérique", et a la réputation d'être agitée et violente. Lors de ses séances avec Jung, elle expose une jeunesse gâchée par les humiliations et une composante sexuelle sado-masochiste. Grâce à leur correspondance, Jung parvient à une grande complicité intellectuelle avec Freud, sur le cas de Sabina. Freud demande à Jung de traiter un collègue, Otto Gross, toxicomane et amoraliste impénitent. Sous son influence, Jung va balayer sa propre éthique et se laisser aller à son attirance envers Sabina. C'est le début d'une liaison dangereuse dont les conséquences vont être aussi inattendues que fondamentales.

(Film projeté dans 18 salles depuis LE 15 décembre 2011)

Canada - 2010 - 1H39 - Genre : Drame, Drame psychologique




A Dangerous method santa

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Opinion cinématographique de la Louve    Lun 26 Déc - 21:56

A Dangerous Method de David Cronenberg


Richard WAGNER - DAS RHEINGOLD - L'OR DU RHIN.




Photo: David Cronenberg - Keira Knightley; magnifique actrice qui interprète à merveille Fräulein Sabina Spielseinn



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Cinematographic Opinion de la Louve effrenée bien-nommée Marquise des Loups...
For the marvelous film A Dangerous Method


Samedi le 24 décembre 2011 treize heures trente,

C'est par un hasard divin que j'entre au Cinéma Les Carmes; je m'y hasarde à pas de louve donc bien incognito; n'ayons point peur des mots même s'ils dérangent certains frustrés refoulés culpabilisés; puisqu'en toutes circonstances les mots savent amenuiser les maux dont souffrent en silence certains terrestres mortels encore ignorants que de toute évidence sans indécence ce film saura les délivrer d'une de leurs plus énormes peurs; c'est à dire d'eux-mêmes en flagrant délit de déni ou de refoulement de certains traumatismes infantiles sexuels…

Bravissimo notable à David Cronenberg dont la réputation n'est plus à faire mais à redécouvrir en maturité belle à tous points de vue; le gentleman nous en fait voir de toutes les couleurs; beautiful paysages et spécifiquement on the majestueux Zurich Lake où voguait le swell voilier (rouge bourgogne); cadeau offert par la richissime et splendide rouquine au prénom d'Emma; épouse bien-aimée du Dr Jung doté d'un charisme fou et d'une élégance d'âme dense à faire damner une louve voire un loup...

Contrastes émouvants d'ombres psychologiques et psychanalytiques épiques entre Freud and Jung, méthode dangereuse de l'analyste à l'analysée balançant par oubli dans l'inconscient irrévocablement le transfert via le contre-transfert via la lumière de Dieu; concept inacceptable du Dr Freud... Oui-da en redondance contrastes plus qu'émouvants dans ce brillant tableau cinématographique brossé euphoniquement en deux volets distincts et le plus prépondérant message s'offre à nous préparés ou non psychologiquement à capter sans déroger du contexte psychanalytique tout au long de cette enrichissante Heure et 39 minutes...

Bravo aux immortelles prises de vues et simultanément de conscience sans tabou en insistant bien sur l'inconscient collectif que ce chef-d’œuvre 2012 sait octroyer; laps de temps trop court hélas mais tellement bien synthétisé et vachement précis pour raconter (sans tout raconter; puisque ledit drame s'avère d'une longitude plus expansive en réalité; s'étalant sur une période de plus 60 ans; soit jusqu'au départ terrestre de l'éminent Car Gustav Jung; docteur en psychologie des profondeurs et plus encore psychanalyste) brillamment et savamment ce drame réaliste psychologique vécu en cet autre siècle full of noirs tabous couchés ou debouts "quand même" ledit siècle ne s'avère pas aussi loin de nous vivant en quasi 2012, oui, un drame aux charmes plus que fous de plusieurs nationalités intégrées, dont britanniques, allemandes, canadiennes et suisses...

Les acteurs expérimentés aimantés sont charmants beaux et époustouflants d'authenticité surprenante face à leurs rôles respectifs dont l'action se déroule au préambule des années 1904 en presque totalité dans la belle Suisse où la séduisante et spontanée Fräulein (juive-russe) Sabina Spilsein arrive derechef en début de film à l'hôpital psychiatrique de Burghã Lzli plus précisément à Zurich on the lake ; clinique du Directeur et professeur Eugen Bleuler; la belle brune aux yeux langoureux arrive en pleine crise de souffrances hystériques dites sévères; cette adolescente à la longue natte et aux yeux de velours est envahie de ce mal de l'âme qui la consume depuis sa tendre enfance jour par jour; elle a 20 ans et des poussières de lune...

Et c'est à Carl Jung que ses parents la confie dans l'espoir d'une guérison miracle; et c'est ce qui arriva... Tout raconter le film ... Non!

En clair; grandiose psychothérapie de l'âme, de la parole, de l'estime de soi, de l'amour humain, de l'écoute active, de la sexualité via la musique et le non jugement du psychanalyste qui tout compte fait et oubliant inconsciemment le scientifique en lui devient lui-même et en plus de connaître pour la première fois l'Amour est aussi enfin délivrer de ses propres tabous ou bestioles intrinsèques qui (idem depuis sa tendre enfance) savaient le dévorer à petits feux brûlants...

Et tenons-nous bien serrés collés: c'est grâce à Vincent Cassel
Acteur, Réalisateur, Producteur, Producteur délégué français; merveilleux acteur interprétant le rôle du fameux Dr Otto Gross; joyeux libertin à l'âme re-belle tourmentée donc accrocs aux psychotropes multiples... yes, oui, c'est grâce à cette prise de conscience poussée au max par Gross que le séduisant Dr Jung saura se connaître vraiment lui-même en passant à l'action et ce lentement mais passionnément... Prendre body spirit & soul la virginale Sabina... Et le transfert via le contre transfert énoncé plus haut par la Marquise entrera en scène et voilà où le bât blesse pour certaines gens à la conscience prude à l'absurde... Ce sera par la suite avec le temps la même Sabina libérée des ses peurs hystériques et de sa sexualité perversement débridée qui introduira à Freud et Jung la possibilité évidente des deux sexes en nous et aussi une certaine théorie de la libido vu comme élément vital créateur et aussi destructeur en chacun de nous...

Et je me tais car Noël 2011 est à ma porte, le marchand de sable est passé et je vais faire dodo car je sais que mon inconscient ce parfait travailleur me fera revenir à ce texte qui à l'effigie d'un tableau beau ou laid n'est jamais fini...

Les véritables critiques (and God knows alors ils sont nombreux sur cette titanesque araignée de toile) yes, oui, ils vont s'en damner à corps joie et ce sera à eux de jouer au superlatif de riffs, je craque de les lire en leurs délires en autant qu'ils savent bien capter l'âme humaine et ses divergences nombreuses ainsi que la musique de Wagner dans toutes ses vibrantes et enivrantes couleurs.

Amen
de la Louve Marquise des Loups à l'âme rebelle so belle...

Joyeux Noël à trétous! (tous sans exception en berrichon). santa


Nota Bene: Opinion Texte all right reserved ou Texte Opinion tous droits réservés to SAW - OC- France.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Opéra de Wagner - Siegfried Finale - Manfred Jung & Gwyneth Jones


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

A Dangerous Method de David Cronenberg

Acteurs principaux



Photo: David Cronenberg
Keira Knightley naquit le 26 mars 1985 à Londres en Angleterre à Teddington.
L'actrice dans le rôle de Sabina Spielsein




Photo: David Cronenberg
Vincent Cassel
Acteur, Réalisateur, Producteur, Producteur délégué français
Acteur interprète dans le rôle du Dr Otto Gross




Photo: David Cronenberg
Michael Fassbender interprète le rôle de Carl Gustav Jung




Photo: David Cronenberg
Viggo Mortensen dans le rôle de Sigmund Freud



Photo: David Cronenberg
André Hennicke
Acteur interprétant le rôle du professeur Eugen Bleuler




Photo: David Cronenberg
Sarah Gadon
Actrice interprétant le rôle d'Emma Jung


P.S. Principaux écrits en suggestion louvienne pour approfondir en douce la vie terrestre de Carl Jung, de Sabina Spielsein, De Sigmund Freud (histoire bien comprendre digérer (avec deux ou trois rots) et régurgiter certains énoncés de quoi et de qui l'on cause sur papier ou oralement: Carl Jung/Ma Vie (autobiographie) L'âme et la vie - Dialectique du Moi et de l'Inconscient - Sabina Spielrein/Entre Freud et Jung - Sigmund Freud/Carl Hustav Jung in Correspondance 1906-1914. Ce bref descriptif en titre des œuvres sont en redondance une suggestion et pour les plus mordus de ces savants de personnages il y a plus encore mais ceci est à suivre sans dérive Wink .


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



"Au dire de Freud, un peu de différence mène au racisme. Mais, beaucoup de différences en éloignent irrémédiablement."
[Roland Barthes] Extrait de Fragments d'un Discours Amoureux.


« Et puis - qui donc de nos jours a la parfaite certitude de ne pas être névrosé ? »
de Carl Gustav Jung in L'Homme à la découverte de son âme.















~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mar 27 Déc - 23:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Rencontre avec David Cronenberg   Mar 27 Déc - 21:07




Pour les intéressés voici A Dangerous Method : Rencontre avec David Cronenberg




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

« Qui regarde au dehors rêve. Qui regarde à l’intérieur se réveille. » [Carl Gustav Jung]



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Entrevue auditive avec David Cronenberg   Jeu 29 Déc - 20:20

Une brève entrevue auditive visuelle avec David Cronenberg “A Dangerous Method,”






Liam Daniel/Sony Pictures Classics


Keira Knightley dans le rôle de Sabina Spielrein and Michael Fassbender dans le rôle de Carl Jung in "A Dangerous Method."




Source:
The New-York Times




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven



« Apprenez vos théories aussi bien que vous le pouvez, puis mettez-les de côté quand vous entrez en contact avec le vivant miracle de l'âme humaine. » de Carl Gustav Jung





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Siegfried - Love Duet    Lun 27 Fév - 13:16


Siegfried - Love Duet (Brünnhilde & Siegfried)


Vidéo et commentaire ajoutés par saitbey le 10 févr. 2009
Citation :

"Wagner Der Ring des Nibelungen Siegfried Bayreuther Festspiele Barenboim Kupfer Evans Jerusalem."


L'Amour psychique, charnel, scientifique et musical de Sabina et Carl fut des plus titanesques et tourmentés; à l'effigie des vagues en furie et en paisible repos ou de non agir parfois de la mer en basse ou haute marée jamais terminée... Leurs galops psychiques effrénés furent des plus grandioses et cet opéra de Wagner qu'ils ont vénéré ensemble a su sceller le pacte éternel de leur inconscient symbiotique; ce qui fit d'eux d'immortels amants plus qu'effervescents.

~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: "Siegfried" Idyll / Eötvös ·   Lun 5 Mar - 11:22


Liam Daniel/Sony Pictures Classics


Wagner: "Siegfried" Idyll / Eötvös · Berliner Philharmoniker


Vidéo et commentaire ajoutés par BerlinPhil le 27 oct. 2009

Citation :
"Full-length concert at http://www.digitalconcerthall.com/concert/32
Richard Wagner: "Siegfried" Idyll / Peter Eötvös, conductor · Berliner Philharmoniker / Recorded at the Berlin Philharmonie, 25 April 2009.

The Berliner Philharmoniker's Digital Concert Hall:
http://dch.berliner-philharmoniker.de "


A Dangerous Method
(2011)
Director : David Cronenberg - Composer : Howard Shore



Citation :
1. Burghölzli
2. Miss Spielrein
3. Galvanometer
4. Carriage
5. He's Very Persuasive
6. Sabina
7. Otto Gross
8. A Boat with Red Sails
9. Siegfried
10. Freedom
11. End of the Affair
12. Letters
13. Confession
14. Risk My Authority
15. Vienna
16. Only One God
17. Something Unforgivable
18. Reflection
19. Siegfried Idyll - Wagner

A Dangerous Method - Une Méthode dangereuse



2010 Universal Pictures International Spain
The beautiful Keira Knightley dans le rôle de Sabina Spielrein in A Dangerous Method de David Cronenberg.



*******************************


"Les jours qui succédaient aux jours entraînaient comme une eau courante et nos songes et nos amours."
Alphonse de Lamartine; citation extraite du Passé in Nouvelles méditations poétiques.






~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Filmographie au Défi   Ven 16 Mar - 11:39

Marquise des Loups a écrit:

Liam Daniel/Sony Pictures Classics


Wagner: "Siegfried" Idyll / Eötvös · Berliner Philharmoniker


Vidéo et commentaire ajoutés par BerlinPhil le 27 oct. 2009

Citation :
"Full-length concert at http://www.digitalconcerthall.com/concert/32
Richard Wagner: "Siegfried" Idyll / Peter Eötvös, conductor · Berliner Philharmoniker / Recorded at the Berlin Philharmonie, 25 April 2009.

The Berliner Philharmoniker's Digital Concert Hall:
http://dch.berliner-philharmoniker.de "


A Dangerous Method
(2011)
Director : David Cronenberg - Composer : Howard Shore



Citation :
1. Burghölzli
2. Miss Spielrein
3. Galvanometer
4. Carriage
5. He's Very Persuasive
6. Sabina
7. Otto Gross
8. A Boat with Red Sails
9. Siegfried
10. Freedom
11. End of the Affair
12. Letters
13. Confession
14. Risk My Authority
15. Vienna
16. Only One God
17. Something Unforgivable
18. Reflection
19. Siegfried Idyll - Wagner

A Dangerous Method - Une Méthode dangereuse



2010 Universal Pictures International Spain
The beautiful Keira Knightley dans le rôle de Sabina Spielrein in A Dangerous Method de David Cronenberg.



*******************************


"Les jours qui succédaient aux jours entraînaient comme une eau courante et nos songes et nos amours."
Alphonse de Lamartine; citation extraite du Passé in Nouvelles méditations poétiques.






~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: UN AMOUR DE SWANN   Lun 27 Aoû - 9:51




"Voir ou revoir; tout s'avère un à revoir dans le but ultime de mieux percevoir avec les yeux de l'âme." (La louve effrenée).



Excellent DVD à se procurer en cette terminale d'août 2012 Wink

UN AMOUR DE SWANN




*********



Commentaire et vidéo ajoutés par TheWelleszCompany le 13 févr. 2011
Citation :

"Hans Werner Henze (*1926): Un amour de Swann: dodici variazioni per orchestra su un tema della Sonata di Vinteuil (dalle musiche per l'omonimo film di Volker Schlöndorff) (1984) - Basel Radio Symphony Orchestra diretta da Hans Werner Henze

----

The music published in our channel is exclusively dedicated to divulgation purposes and not commercial. This within a program shared to study classic educational music of the 1900's (mostly Italian) which involves thousands of people around the world. If someone, for any reason, would deem that a video appearing in this channel violates the copyright, please inform us immediately before you submit a claim to Youtube, and it will be our care to remove immediately the video accordingly.

Your collaboration will be appreciated."


********************


"Ce que je reproche aux journaux c’est de nous faire faire attention tous les jours à des choses insignifiantes tandis que nous lisons trois ou quatre fois dans notre vie les livres où il y a des choses essentielles. Du moment que nous déchirons fiévreusement chaque matin la bande du journal, alors on devrait changer les choses et mettre dans le journal, moi je ne sais pas, les… Pensées de Pascal !"

Marcl Proust in Du côté de chez Swann





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Ven 7 Sep - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: On Dangerous Ground - 1952   Ven 7 Sep - 11:18




On Dangerous Ground 1952
On Dangerous Ground - 1952

Ida Lupino (Acteur) , Robert Ryan (Acteur) , Ida Lupino (Directeur) , Nicholas Ray (Directeur) Format: DVD Wink

Durée 1 h. 22 min.
Mystère et suspense , drame
Ecrit par: AI Bezzerides , Nicholas Ray



Print Rudolph Mate




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven




Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven




Commentaire et vidéo ajoutés par FilmScoreClickTrack le 23 Mai 2010.

Citation :
"Le Los Angeles Philharmonic effectue Bernard Herrmann "Hunt mort" classique de On Dangerous Ground (1951)."


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


"Une femme du monde connaît tant de monde."
(Jean-Paul Belmondo in Le Voleur; un film 1967).



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Film 2001 - Sabina Spielrein and Audio    Ven 7 Sep - 16:46

2001 - Film Sabina Spielrein


Ultime photo de Sabina


Citation :
"Elisabeth Márton ohjasi vuonna 2002 dokumenttielokuvan Ich hieß Sabina Spielrein (Nimeni oli Sabina Spielrein). Samana vuonna valmistui Roberto Faenzan näytelmäelokuva Prendimi l'anima (Sabina Spielreinin tarina), joka keskittyi Spielreinin ja Jungin väliseen suhteeseen."

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Citation :
"Film Sabina Spielrein
PRIX

FIPRESCI Preis
Festival international du Film
à Sotchi, en Russie,
Juin 2003


FESTIVALS

55. Festival international du Film
Locarno / Suisse
Juin 2002

Toronto International Film Festival
Réel au Real
Août 2002

Nordic Panorama
Oulo / Finlande
Septembre 2002

51. Filmfestival
Mannheim / Heidelberg / Allemagne
Novembre 2002

Nordische Filmtage Lübeck / Allemagne
Novembre 2002

Boston Jewish Film Festival / Etats-Unis
Novembre 2002

Madness and Film
Toronto / Canada
Novembre 2002

Palm Springs International Film Festival / Etats-Unis
Janvier 2003

Journées de Soleure / Suisse
Janvier 2003

FIPA de Biarritz / France
Janvier 2003

Festival International du Film de Göteborg / Suède
Février 2003

Festival du film de Cleveland / Etats-Unis
Mars 2003

Festival International du Film
Mar del Plata, en Argentine
Mars 2003

Visions du Réel
Nyon / Suisse
Avril 2003

Toronto Jewish Film Festival / Canada
Mai 2003

Juif de Montréal Film Festival / Canada
Mai 2003

Sochi Festival International du Film / Russie
Juin 2003

Haifa International Film Festival / Israël
Octobre 2003

Européenne psychanalytique Film Festival / Londres / GB
Oktober 2003

Festival de Cinéma juive
Melbourne et Sidney / Australie
Novembre 2003

IAAP Conférence, San Francisco / Etats-Unis
Novembre 2003

Juive Festival du Film de Palm Beach / États-Unis
Décembre 2003 ..."

Source: Film 2001 - Synopsis etc.



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Anima - Trans-formative Love et Carl Gustav Jung - Audio exceptionnel (langue anglophone).


Explicitation magnifique du transfert de l'affect, du désir et de la chair avec Sabina Spielrein... "Docteur Jung fut le patient et le soignant" ... à entendre et réentendre dans le but ultime de bien capter le Dr Carl Gustav Jung... 1914 a new and really love with Tonie Wolfe et plus encore sur le concept e l'âme, l'amour et la sexualité...


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Jean Seberg - DVD Bonjour Tristesse 1958 & LIlith 1964   Lun 10 Sep - 14:30








Commentaire et vidéo ajoutés par lois00lois le 13 avril 2009

Citation :
"Bonjour Tristesse (1958) - Juliette Greco."




Ajoutée par Nicole5359 le 7 mai 2011


Citation :
"HOMMAGE A JEAN SEBERG
Musique: Bonjour Tristesse


Jean Seberg, née le 13 novembre 1938 à Marshalltown dans l'Iowa, décédée le 30 août 1979 à Paris, est une actrice américaine qui passa une partie importante de sa carrière en France.

Après l'université de l'Iowa, elle tourne son premier film en 1957, Sainte Jeanne, sous la direction d'Otto Preminger. Choisie parmi 18 000 candidates, elle est la seule à animer Sainte Jeanne, adaptation d'une pièce de théâtre empesée dans lequel elle tient le rôle de Jeanne d'Arc. Dans la foulée, elle jouera dans Bonjour tristesse du même réalisateur. Ce remarquable coup de chance se présente comme une ouverture majestueuse pour une jeune fille que rien ne prédestinait au métier d'actrice.

Elle est connue en tant qu'icône de la Nouvelle Vague, notamment grâce au film À bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard. Aux côtés de Jean-Paul Belmondo, elle y interprète Patricia Franchini, vendeuse de journaux (le Herald Tribune) sur les Champs-Élysées.

En 1969, elle apparaît dans son premier et seul film de comédie musicale, La Kermesse de l'Ouest (Paint your wagon), adapté d'un spectacle de Lerner et Lowe. Elle joue en compagnie de Lee Marvin et Clint Eastwood. Pour le chant, sa voix est doublée.

Lilith est « le film » qui a influencé son « moi », tourné en 1964 par Robert Rossen, il est le plus révélateur de sa personnalité réelle. Dans les revues de l'époque, les critiques écriront « elle ne joue pas Lilith, elle est Lilith ». Pour les esthètes, ce film représente le couronnement de sa carrière.
Elle est le premier choix de François Truffaut pour le rôle de Julie dans La Nuit Américaine mais après l'avoir sollicitée à plusieurs reprises et sans nouvelles, il décide de donner le rôle à Jacqueline Bisset. Son état mental à cette période est responsable de cette occasion manquée.

En 1958, elle épouse l'acteur, réalisateur et producteur français François Moreuil et vient vivre à Paris. Ils divorcent en 1960, peu après qu'il l'a dirigée, en 1958, dans le film La Récréation (1961). Ce divorce résulte d'une aventure avec l'écrivain et diplomate Romain Gary. Elle l'épouse en 1962. Romain Gary, de 24 ans son aîné, divorce de sa femme, Lesley Blanch (auteur anglais) pour elle. Blanch déclare que cette nouvelle femme n'est pas assez cultivée pour lui et que la jeune Jean est "une très jolie jeune fille portée sur la chose, un peu vulgaire". Elle met au monde Alexandre Diego le 17 juillet 1962, qui est élevé en Espagne par Eugénia Munoz. Pour sauver les convenances, on annonce sa naissance le 26 octobre 1963. Romain Gary parle de son couple et de leurs difficultés dans Chien blanc.

Durant l'été 1970, alors qu'elle est enceinte de sept mois et en train de divorcer de son second mari Romain Gary, une campagne lancée par le FBI et reprise par les journaux prétend que l'enfant est conçu non par Romain Gary, mais par un membre des Black Panthers. Sa fille, Nina, naît le 23 août mais décède deux jours plus tard. Elle tient le FBI pour coupable. Le couple divorce à la fin de l'année. Gary, dans un texte retentissant, dénonce la presse à scandale et affirme que l'enfant était bien de lui.

En 1972, elle épouse en troisièmes noces après de nombreuses liaisons, Dennis Berry, réalisateur et fils de John Berry. Elle devient dépendante à l'alcool et aux médicaments. Son divorce avec Berry n'ayant pas encore été prononcé, le mariage qu'elle contracte avec Ahmed Hasni, en 1978, n'a pas de force légale.
Jean Seberg connaît des problèmes d'alcoolisme. Elle fait plusieurs tentatives de suicide aux dates anniversaire de la perte de sa fille.

Le 30 août 1979, elle fut portée disparue et son corps fut retrouvé dix jours plus tard, enroulée dans une couverture à l'arrière de sa voiture dans le XVIe arrondissement de Paris, près de son domicile. On trouva dans sa main un mot d'adieu. Le rapport de police indique qu'elle a succombé à une surdose massive de barbituriques mais aussi d'alcool (8,2 g par litre de sang) et conclut au suicide au terme de l'enquête.
Elle est enterrée au cimetière du Montparnasse.

Son second mari Romain Gary, père de son fils Alexandre Diego, se suicida un an après la mort de Jean. Dans la lettre qu'il laissa, il écrivit : "aucun rapport avec Jean Seberg"


Avez-vous souvenance encore de "Lilith" Jean Seberg 1964- film Britannique?




Citation :

"Le 30 août 1979, elle fut portée disparue et son corps fut retrouvé dix jours plus tard9, enroulée dans une couverture à l'arrière de sa voiture dans le XVIe arrondissement de Paris, près de son domicile. On trouva dans sa main un mot d'adieu10. Le rapport de police indique qu'elle a succombé à une surdose massive de barbituriques mais aussi d'alcool (8,2 g par litre de sang) et conclut au suicide au terme de l'enquête1."


***************

Source: Lilith and more...


***************

« Il ne faut pas avoir peur du bonheur. C'est seulement un bon moment à passer. »
de Romain Gary



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Le Retour de Casanova -1992   Mar 11 Sep - 11:53

Vingt ans déjà...

Le Retour de Casonova
Le retour de Casanova
1992





Un film à revoir ou voir en première peut-être Wink

Alain Delon dans un jeu décontracté au superlatif; une maturité cinématographique à son apogée... Un des plus grands feux sacrés innés à mon point de vue artistique...




Date de sortie : 13 mai 1992 - Réalisé par :Edouard NiermansAvec :Alain Delon , Fabrice Luchini , ELSA ...> Durée :1h38min - Pays de production : France - Distributeur :AMLF
> Télécharger les films de Alain Delon sur FilmoTV



Casanova Bandes Annonces Wink




***********************************



Interview d'Alain Delon




***********************************


« Je n'ai pas vraiment peur de la mort. Je pense à la vie. »
de Alain Delon extrait du film L'Indompable



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: France - L'Arnacoeur - 2010 - de Pascal Chaumeil   Mer 12 Sep - 22:31

L'Arnacoeur



Citation :
Date de sortie
17 mars 2010 (1h 45min)
Réalisé par
Pascal Chaumeil
Avec
Romain Duris, Vanessa Paradis, Julie Ferrier plus...
Genre
Comédie, Romance
Nationalité
Monegasque, français

Synopsis et détails
Votre fille sort avec un sale type ? Votre soeur s'est enlisée dans une relation passionnelle destructrice ? Aujourd'hui, il existe une solution radicale, elle s'appelle Alex. Son métier : briseur de couple professionnel. Sa méthode : la séduction. Sa mission : transformer n'importe quel petit ami en ex. Mais Alex a une éthique, il ne s'attaque qu'aux couples dont la femme est malheureuse.
Alors pourquoi accepter de briser un couple épanoui de riches trentenaires qui se marie dans une semaine
?
Récompenses
3 prix et 7 nominations
Secrets de tournage
10 anecdotes
Distributeur
Universal Pictures International France
Box Office France
3 770 345 entrées
Année de production
2010
Budget
-
Date de sortie VOD
-
Date de reprise
-
Date de sortie DVD
28 septembre 2011

Langue
Français, Anglais, Espagnol, Japonais, Arabe, Mandarin
Date de sortie Blu-ray
24 août 2010
Format de production
35 mm
Couleur
Couleur
Format audio
DTS, Dolby numérique
Type de film
Long-métrage
Format de projection
2.35 : 1 Cinemascope

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Jeu superbe des acteurs principaux; celui de Vanessa Paradis s'avère vachly good! Et celui de Romain Duris très à l'aise dans sa peau d'arnacoeur jusqu'à ce qu'il monte vraiment en amour! Deux héros sublissimes en clair.

Choix de musique anglophone et classiques d'opus tout à fait dans le ton du film au scénario rigolo artistiquement élucubré.

Chanson & Musique-clef du film avec le sweet musicien guitariste interprète Steve Miller
The Steve Miller band 1973 - The Joker




Monaco beach in France

************************


P.S. Excellent film DVD à suggérer cet automne de la part de la Marquise sunny


~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Il était une Fois, Une Fois - 2011 - Comédie Franco-Belge   Ven 14 Sep - 22:48

Il était une fois, une fois :
Les Belges ne rigolent pas avec l'humour !



Adoptons en choeur la Belgattitude






2011 - Comédie Franco-Belge à voir; rate dilatée assurée sunny


Musique clef : La Tendresse - Jacques Brel



******************************


« Dans tous les Arts, il s'agit bien moins, au début de faire mieux que les autres, que de faire autrement. »
de Charles-Augustin Sainte-Beuve




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: "Coteau Rouge: Le tango fauve… d'André Forcier   Ven 21 Sep - 10:50

2011



Citation :
"Coteau Rouge: Le tango fauve…

Dernier film d’André Forcier depuis son merveilleux Je me souviens en 2009, Coteau Rouge s’esquisse sur la scène cinématographique québécoise comme une nouvelle bibite anticonformiste qui vient nous rappeler qu’il y a encore de la place pour le cinéma d’auteur au Québec, et que c’est toujours un plaisir de voir apparaitre sur nos écrans un nouveau film d’André Forcier. Si le rôle des auteurs au cinéma est de nous surprendre au détour et de susciter de nouvelles réflexions tant filmiques que sociales, on peut dire que Forcier mise dans le mille ici. On aime le cinéma d’essai et d’erreur, on le vit on le ressent, on le haït, et on l’aime d’amour. On aime la recherche, on aime les tentatives est les bévues et ici le film se trace des chemins sinueux entres bons coups et tentatives honorables. Toujours en se moquant de cette vague de cinéma commercial et grand public qui sévit malheureusement au Québec.

En fait, on aime le cinéma de Forcier ou on l’aime moins. Encore une fois, l’univers de ce récit est encré en plein délire psychosociale, entre le réel et l’intangible imaginaire du réalisateur. Certains diront que ce nouvel opus a pour point de départ la vie de banlieue, la vie Longueuilloise dans tout ce qu’elle a de cliché. Mais en réalité, il s’agit d’un film sur la famille voire d’un hymne à la famille. À cette famille unit contre vents et marrées, à cette famille qui se tient et qui trouve dans le « choeur » même de la famille, le courage d’avancer dans les tornades passagères qui traversent les générations, soudées à coups de légendes et d’histoires. Ici la famille se chante, avec cœur et s’invente des repères improbables, se débarrassant de cadavres en les offrant à une mère, une grand mère esturgeon.

Coteau Rouge est un tango brut. La beauté de la réalisation, la qualité des images, la finesse de la recherche visuelle, d’une justesse souvent désarmante, nous font oublier qu’il y a, ici et là, certains faux pas qui sont commis. Le tango se brise par moment, faisant glisser le spectateur dans un néant momentané, cassant le rythme et fracassant quelques fois la magie initiale qui aurait fait de ce film un très grand film. Mais quiconque sera passer outre, et se laisser happer par la douce folie assumée de l’histoire prendra plaisir à s’y laisser entraîner. Qui d’autre que Forcier pourrait de main de maître réussir à introduire le Tango des fauvettes à la bande sonore d’un film de manière aussi brillante. On aime renouer avec cette mélodie, car elle sait, en elle-même, être l’unificatrice des différentes générations. En fait, toute la trame musicale de Coteau Rouge fait office de commentaires supplémentaires sur le film apportant à chaque fois une petite pointe de nostalgie musicale.

Le plaisir de découvrir ces personnages très colorés et caricaturaux est un petit plaisir coupable, mais, sans trop savoir pourquoi, on s’y attache. De cette belle et mystérieuse Estelle en mythique Marilyn jusqu’à cette douce et intrigante Mimi en grand-mère porteuse sans oublier le très coloré personnage campé élégamment par Paolo Noël fière de sa belle et grande famille quasi fonctionnelle. Ici, le bonheur réside dans un sandwich aux tomates et dans une (ou deux) bouteilles de vin maison partagé en famille. C‘est ce qui rend le tout juste assez merveilleux pour qu’on ai envie d’y croire. En réalité, ce qui fait que la vie peut être aussi belle parfois, est justement le fait que nous sommes vivant, bien en vie.

Certes, le cinéma de Forcier n’est pas un cinéma grand public. Il séduit à coup de pelles, de tondeuses écologiques, se moquant de la facilité avec laquelle on peut manipuler les riches bourgeois de la banlieue. Mais, il y glisse également des effluves de draps fraichement séchés sur une corde à linge, aux aromates floraux et aux parfums nostalgiques des souvenirs d’enfances. Preuve absolue que dans la vie, l’union fait la force contre toutes les idées qu’on croit trop fortes pour vouloir s’y opposer. Coteau Rouge est un film sur l’amour, l’amour qui frappe, celui qu’on a le courage de vivre au grand jour pour simplement exister autrement. C’est brutal, mais ça suscite des réflexions.

À voir si on aime l’univers dérangeant de Forcier.

Marie-France Latreille


Tags: André Forcier, Coteau Rouge

Cet article a été publié le Jeudi 15 septembre 2011 à 19:37 et est classé dans Cinéma Québécois, Engagement social, Mon Grain De Sel, Non classé, Productions québécoises, Trame Sonore. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site."
Source: "Coteau Rouge: Le tango fauve… d'André Forcier



****************



"Je dispose de plusieurs chemins que j'aime également et que je choisis tour à tour selon la couleur du ciel ou la couleur de mon âme.
Georges Duhamel




~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Ven 21 Sep - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Blu-ray 2012 de La Grande Illusion (1937)   Ven 21 Sep - 11:21

" Blu-ray 2012 de La Grande Illusion (1937); chef d’œuvre de Jean Renoir."


Citation :



"La Grande Illusion de Jean Renoir bientôt en Blu-ray!
C’est via un communiqué de presse émis par Lionsgate USA que nous avons appris mercredi la sortie Blu-ray le 31 juillet prochain de La Grande Illusion (1937), chef d’œuvre de Jean Renoir.

A priori on serait tenté de croire que cette édition ne sera disponible qu’aux États-Unis. Toutefois sachant que Maple Pictures à des relations d’affaires très étroites avec Lionsgate USA et qu’elle a déjà offert au Québec un DVD de La Grande Illusion nous sommes tenté de croire que ce Blu-ray sera aussi disponible au Québec.

La Grande Illusion a récemment été entièrement restaurée. Cette nouvelle copie a notamment été projetée dans quelques cinémas en France. Bonne nouvelle. L’édition Blu-ray offrira la nouvelle restauration du film!


Voici les spécifications de cette édition Blu-ray :

Format d’image : 1.33 :1 (transfert 1080p)
Bandes sonores : française (DTS Master audio 2.0 mono) et allemande (DTS Master audio 2.0 mono)
Sous-titres : anglais et allemand
Durée : 113 minutes


Les suppléments :

• La Grande Illusion : succès et controverse par Olivier Curchod spécialiste de l’œuvre de Jean Renoir
• Les négatifs originaux de La Grande Illusion par Natacha Laurent de la Cinémathèque de Toulouse
• La restauration de La Grande Illusion
• La Grande Illusion par Ginette Vincendeau, professeure de cinéma et critique
• Les bandes-annonces datant de 1937 et 1938 (présentation du film par Jean Renoir)



Tags: Jean Renoir, La grande illusion


Cet article a été publié le Mercredi 9 mai 2012 à 19:06 et est classé dans Studios et éditeurs. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site."
Source : "La Grande Illusion de Jean Renoir bientôt en Blu-ray!



***************************


"Le sens de l'érotisme échappe à quiconque n'en voit pas le sens religieux."
Georges Bataille






~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: CLOCLO LE FILM Bande annonce Jérémie Renier teaser 2012   Mar 25 Sep - 14:15

CLOCLO LE FILM 2012 - Jérémie Renier sacré de feu multidisciplinaire selon mistyblues07; la rousse au flair sans mousse






Citation :
"Année : 2011
Date de Sortie : 14 Mars 2012
De : Florent-Emilio Siri
Avec : Jérémie Renier, Joséphine Japy, Benoît Magimel, Ana Girardot, Sabrina Seyvecou, Monica Scattini, ...
Genre : Biographie
La critique du film
La critique spectateurs

Pays de production : France

SYNOPSIS DU FILM CLOCLO
Cloclo, c’est le destin tragique d’une icône de la chanson française décédée à l’âge de 39 ans, qui plus de trente ans après sa disparition continue de fasciner. Star adulée et business man, bête de scène et pro du marketing avant l’heure, machine à tubes et patron de presse, mais aussi père de famille et homme à femmes…
Cloclo ou le portrait d’un homme complexe, multiple; toujours pressé, profondément moderne et prêt à tout pour se faire aimer."

******************



CLOCLO LE FILM Bande annonce Jérémie Renier teaser 2012


Un film d'une authenticité désarmant le plus ingrat des téléspectateurs...
Des acteurs tout aussi désarmants au sein des rôles parfois très difficiles à vivre à l'écran.
Jérémie Renier dans toute la splendeur de son sacré jeu d'acteur formidablement à l'aise dans une peau d'un feu sacré inné dont il est doté lui-même...
Un film à savourer et à revoir; histoire de mieux capter sans juger mais comprendre le merveilleux être humain que fut Claude François .
Source: (MDLoups in Sreaming & Howling).


*******************




Vidéo et commentaire ajoutés par mizensen le 17 déc. 2011

Citation :
"Plus d'infos (photos, les acteurs, projet, tournage....)
http://www.stephane-david.fr/cloclolefilm/index.html
Bande annonce 2 :https://www.youtube.com/watch?v=LBksUYFbY8A
Cloclo de Florent Emile Siri.
Avec Jérémie Renier.
Sortie le 14 MARS 2012 ."



Superbe de photo avec Jérémie Renier; héros principal au sein de ce magistral de film 2012

*******************




Citation :
"Cloclo
Alexandre Desplat, Claude François
CD album . Paru le 12 mars 2012
En Stock."

Citation :
"Passionnément
Cloclo, l’homme derrière le mythe


L’intelligence du point de vue de Florent Emilio Siri est déjà de ne pas avoir demandé à Jérémie Rénier de « singer » Claude François, mais bien de l’incarner. De son enfance au tragique accident qui a largement contribué au mythe, la destinée de l'artiste racontée à travers ses succès, ses obsessions, ses travers mais aussi la relation conflictuelle avec son père...
"


*******************


« Et puis - qui donc de nos jours a la parfaite certitude de ne pas être névrosé ? »
de Carl Gustav Jung in L'Homme à la découverte de son âme





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Ven 28 Sep - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Filmographie au Défi   Mer 26 Sep - 14:02

Claude François point de vue de l'intérieur



"Atroce" vu en surface peut-être l'artiste Claude François dans ce drame biographique...


Masque protecteur seulement


Mais à l'intérieur de cette enveloppe corporelle qu'il n'a jamais su aimer, (donc incapable d'aimer vraiment un autre être humain) l'artiste était nanti de grandes souffrances latentes depuis l'enfance et développées année par année de pis en pis; traumatismes infantiles profonds de blessures jamais soignées ni guéries, résultante éminente de la contamination de sa famille dysfonctionnelle qui s'est collée à lui et lui à elle jusqu'à son dernier souffle, oui, traumatismes profonds en redondance et plus loin encore provenant des atavismes...

Une âme belle rebelle via une double personnalité, une volonté déchaînée aux peurs multiples sous une carapace au look quasi invincible dont l'ultime but était de prouver sa réussite artistique et plaire à son père (même dans l'au-delà ou un autre ailleurs) en passant par le chemin cahoteux du pouvoir et du prestige et en surcroît ne pas laisser la honte salir son nom en essayant moult fois et en vain de sauver sa mère (relation fusionnelle néfaste) de sa dépendance maladive malsaine et obsessionnelle pour le jeu. Le sauveteur persécuté devient souvent persécuteur et aussi de lui-même son propre persécuteur en prenant lentement et surement la fuite dans un infantilisme émotif douloureux (palliatif de survie temporaire menant souvent à la folie ou la mort), oui, une soupape souvent vue comme inoffensive ou innocente la fuite dis-je dans maints évasions que je n'annoterai pas ici puisque celles-ci s'avèrent clairement démontrées dans ce film.

Bref un personnage affreux à l'œil nu mais toujours plus difficile voire horrifiant d'acceptation pour une personnalité publique idéalisée et adulée; cela semble toujours pire, points de vues dans une franchise peu commune cinématographiée pour les yeux des spectateurs parfois en similaires de souffrances ou en d'autres domaines de leurs vies et pourtant tout aussi dans le déni.

Pas question pour la Louve (effrenée) de faire le procès de qui que ce soit dans ce film quand même autobiographique mais de voir ou plutôt capter la réalité aussi triste qu'elle puisse paraître moins en surface qu'en sphères intrinsèques. Il est aussi prépondérant de respecter la famille restante de ce grand artiste; merci à eux d'avoir accepté la parution visuelle de la touchant drame biographie de leur Être cher disparu dans un monde meilleur. ( Opinion de La Louve effrenée 25 septembre 2012).

*************


Amen & Panis Angelicus Claude François.



P.S. Bravissimo à tous ceux qui ont oeuvré dans ce film d'une grande qualité cinématographique visuelle, sonore et humaine.

********


« Il existe infiniment plus d'hommes qui acceptent la civilisation en hypocrites que d'hommes vraiment et réellement civilisés. »
de Sigmund Freud in Essais de Psychanalyse



~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles




Dernière édition par Marquise des Loups le Mer 26 Sep - 14:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: CRITIQUE VIDÉO - Discographie   Mer 26 Sep - 14:04



Citation :
"CRITIQUE VIDÉO

Critique du film «Cloclo : la...
CRITIQUE Publié le 29 juin 2012 à 10h39 | Mis à jour le 29 juin 2012 à 10h43
Cloclo - La légende de Claude François : tragédie d'un fils manqué

Mario Cloutier
Claude François n'était pas un être sympathique. Il pouvait se montrer détestable, voire odieux. La qualité du long métrage de Florent Émilio Siri est de nous faire comprendre d'où il venait et pourquoi il était ainsi.

Né en Égypte d'un père français austère et d'une mère italienne joueuse invétérée, Claude François avait tout dans sa prime jeunesse, puis a tout perdu lorsque le canal de Suez est redevenu propriété égyptienne. Porté par l'amour inconditionnel de sa mère, mais souffrant de la froideur de son père, il a «fait face à la musique».

Dans les années 60 et 70, ambitieux et persistant, il devient batteur, puis chanteur, à force de volonté et d'idées saugrenues, comme celle de faire du yéyé à la sauce arabisante. La route sera semée d'embûches pour celui qui se décrit lui-même, dans le film, comme un «chanteur à minettes, petit, avec une voix de canard». Mais Claude François se relèvera toujours. Exigeant envers lui-même et les autres, il obtiendra des succès phénoménaux avec ses tubes Le téléphone pleure, Alexandrie Alexandra et Comme d'habitude.

Cette dernière chanson, adoptée par Frank Sinatra, aura porté le chanteur français jusqu'à Londres et l'aurait amené jusqu'aux États-Unis s'il n'était pas mort électrocuté dans sa baignoire, victime d'un bête accident.

Cette trame dramatique forte maintient le spectateur dans l'expectative. Avec force détails, le scénario montre bien le lucide, le perfectionniste et l'impatient chronique qu'était Claude François, son immense besoin d'amour et de reconnaissance, ainsi que les conséquences néfastes qui en résultaient: sa jalousie et ses colères. «L'idole des jeunes» était un homme pressé, rongé par les démons paternels. Une grande star, mais un fils manqué.

En filigrane, Cloclo raconte aussi la montée imparable de la musique et de la culture américaine en France, comme ici d'ailleurs: le yéyé, le rock, le R&B, les chansons traduites de l'américain, les pas de danse des chanteurs Noirs américains scrutés et copiés, le star-system qui en découle...
L'interprétation est de premier niveau - notamment Jérémie Renier dans le rôle-titre. L'acteur réussit à nous convaincre de l'humanité d'un personnage souvent détestable, mais au diapason d'une époque bouillonnante.

La mise en scène de Siri est efficace, mais classique. Mis à part quelques beaux plans-séquences, le cinéaste n'évite pas les clichés et un ton, somme toute, très convenu. Cloclo ne réinvente pas le biopic. Et avouons-le, 2h30 c'est un peu long pour parler d'un personnage antipathique et d'une musique, en général, assez fade.
____________________________________________________________________
* * *
CLOCLO: LA LÉGENDE DE CLAUDE FRANÇOIS. Drame biographique de Florent Émilio Siri. Avec Jérémie Renier, Benoît Magimel et Monique Scattini. 2h28."
Source: La Presse.ca


******************


"Tous les goûts sont dans la nature." ...
(Vieil adage anonyme).

"Et la nature est à explorer en contemplant tout ce qui vit et semble ne pas vivre."
(La Louve effrenée de belle musicalité).


Discographie de Claude François




Claude François

Claude François : 63 millions de disques vendus et plus...

Répertoire d'environ 450 chansons...

Comme d'habitude; création éminente de Claude François par le chanteur et compositeur Jacques Revaux en 1967.





Paroles Comme d'habitude;
création parolière de Claude François; musique du compositeur Jacques Revaux



Je me lève et je te bouscule
Tu ne te réveilles pas comme d'habitude
Sur toi je remonte le drap
J'ai peur que tu aies froid comme d'habitude
Ma main caresse tes cheveux
Presque malgré moi comme d'habitude
Mais toi tu me tournes le dos
Comme d'habitude

Alors je m'habille très vite
Je sors de la chambre comme d'habitude
Tout seul je bois mon café
Je suis en retard comme d'habitude
Sans bruit je quitte la maison
Tout est gris dehors comme d'habitude
J'ai froid, je relève mon col
Comme d'habitude

Comme d'habitude, toute la journée
Je vais jouer à faire semblant
Comme d'habitude je vais sourire
Comme d'habitude je vais même rire
Comme d'habitude, enfin je vais vivre
Comme d'habitude

Et puis le jour s'en ira
Moi je reviendrai comme d'habitude
Toi, tu seras sortie
Pas encore rentrée comme d'habitude
Tout seul j'irai me coucher
Dans ce grand lit froid comme d'habitude
Mes larmes, je les cacherai
Comme d'habitude

Comme d'habitude, même la nuit
Je vais jouer à faire semblant
Comme d'habitude tu rentreras
Comme d'habitude je t'attendrai
Comme d'habitude tu me souriras
Comme d'habitude

Comme d'habitude tu te déshabilleras
Comme d'habitude tu te coucheras
Comme d'habitude on s'embrassera
Comme d'habitude

Comme d'habitude on fera semblant
Comme d'habitude on fera l'amour
Comme d'habitude on fera semblant


Copyright here; tous droits réservés aux paroles accolées ci-dessus pour fin d'éducation musicale uniquement.



*******


My Way ; géante d'adaptation anglophone dudit joyau par Paul Anka et ce via l'international de clique artistique.

Notons qu'Elvis Presly y a laissé une des versions les plus subtilement vécues en chanson.



My Way Paul Anka proposa son adaptation anglophone à Frank Sinatra et derechef et c'est ainsi que ledit joyau pris un autre chemin linguistique.

My Way adaptation de Paul Anka
de la création parolière de Claude François; musique du compositeur Jacques Revaux



My Way (paroles)

Enregistré par Frank Sinatra le 30 décembre 1968, Hollywod California


And now, the end is here
And so I face the final curtain
My friend, I'll say it clear
I'll state my case, of which I'm certain
I've lived a life that's full
I traveled each and ev'ry highway
And more, much more than this, I did it my way

Regrets, I've had a few
But then again, too few to mention
I did what I had to do and saw it through without exemption
I planned each charted course, each careful step along the byway
And more, much more than this, I did it my way

Yes, there were times, I'm sure you knew
When I bit off more than I could chew
But through it all, when there was doubt
I ate it up and spit it out
I faced it all and I stood tall and did it my way

I've loved, I've laughed and cried
I've had my fill, my share of losing
And now, as tears subside, I find it all so amusing
To think I did all that
And may I say, not in a shy way,
"Oh, no, oh, no, not me, I did it my way"

For what is a man, what has he got?
If not himself, then he has naught
To say the things he truly feels and not the words of one who kneels
The record shows I took the blows and did it my way!

[instrumental]

Yes, it was my way

Copyright here; tous droits réservés aux paroles accolées ci-dessus pour fin d'éducation musicale uniquement.


*******


«Les hommes sont hommes, et les meilleurs s’oublient parfois.»
William Shakespeare in Othello





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: 2008 - Etats-Unis - Film musical - Réalité Drame -   Ven 28 Sep - 14:23

Cadillac Records




Citation :
Synopsis: L'ascension et la chute de Leonard Chess, qui a lancé la carrière des grands du R&B : Muddy Waters, Etta James et Chuck Berry.

États-Unis, 2008 
Réalisé par: Darnell Martin
Écrit par: Darnell Martin 
Acteurs: Adrien Brody, Jeffrey Wright, Beyonce Knowles, Mos Def, Columbus
ShortDurée: 108 minutes
 



Dans le rôle d'Etta James la talentueuse Beyonce Knowles







**********************







Un son à couper le souffle avec ce sweet Howlin' Wolf à la voix extraordinairement fair; a real musicfun pour ceux qui connaissent le Blues des années 50 ansi que le R & B, mais, but, la musique s'avère un tantinet teaser; les meilleurs succès Blues and R & B sont assonés par bribes seulement; heureusement que le tout est présenté par de très bons musiciens et chanteurs qui n'essaient pas d'imiter puisque ce film n'était pas le but mais plutôt de se transposer dans les années 1950 à Chicago.

Un seul point agaçant pour mon âme musicale d'auteure; la musique s'avère trop avaricieusement sonnée ce qui peut-être indécemment agacer vachement le mélomane en herbe ou en bouquet…

Des refrains connus en vrac et ceci sans arnaque; ce sont les Hoochie-Coochie Man, Hit and Come back , Johnny B. Goode, en entier ou presque nous entendons les I Heard Church Bells Ring, At Last et la chanson clef en terminale de film; ce grandiose et indélébile I'd rather go Blind que l'on entend avec un grand bonheur; la voix de Beyonce Knowles est un baume, elle joue d'une façon magnifique son rôle et elle chante avec son âme; timbre de voix plus qu'excellent, un aplomb indéniable en Blues, sonorité magique en cordes vocales and more du tonnerre; en redondance il n'était pas question d'imitation spécifions-le mais de représenter avec son âme via sa voix la grande Etta James que nous connaissons tous ou presque.

(Opinion de La Louve effrenée, 28 septembre 2012 for Wolfland Island).




Commentaire, vidéo et paroles ajoutés par SinatraFan64 le 5 mai 2011

Citation :
Arranged by Billy Strange



**********************



"Pop eut l'air d'un chien simplet face au chat sans aiguille."
( Kakemphaton spontané de La Louve effrenée de belle musicalité 20 juillet 2011, "première version" ).





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Comédie musicale romantique sympathique aux rythmes...   Sam 29 Sep - 17:28

Comédie musicale romantique sympathique aux rythmes hypersoniques à faire damner les hanches via la chute de reins entre deux tasses de thé GingKo Biloba au soupçon de jasmin extra fin Wink





Jhoom - Song With Opening Credits - Jhoom Jhoom Barabar





Commentaire et vidéo ajoutés par yrf le 10 avril 2009
Citation :
"Date de parution: 15 Juin 2007
Genre: Romantique, Comédie
Durée: 132 Minutes

Acteurs: Abhishek Bachchan, Bobby Deol, Preity Zinta, Lara Dutta, apparition spéciale: Amitabh Bachchan
Paroles: Gulzar
Musique: Shankar-Ehsaan-Loy
Produit par: Aditya Chopra

Réalisé par: Shaad Ali Sahgal Synopsis: Londres, un café bondé, une table à partager. Deux étrangers se disent entre eux que j'ai rencontré mes fiancstories pour tuer le temps. Rikki (Abhishek Bachchan) a rencontré son fiancé (Lara Dutta) Anaida au Ritz à Paris et Alvira (périté Zinta) a rencontré son prince charmant Steve (Bobby Deol) chez Madame Tussauds à Londres. Histoires déplier et à la fin de leur session de deux ont obtenu de façon alarmante attirés les uns aux autres. Ce qui suit est une histoire d'amour fou plein de mensonges, tromperies et un quadrilatère compliqué - Rikki et Alvira ont eux-mêmes eu, ainsi que Anaida annonce Steve pour un désordre charmant, où chacun d'eux à penser rapide sur leurs pieds, dansant autour de chacune émotions des autres qui jouent aux chaises musicales et couché à travers leurs dents. Si les contraires s'attirent puis ça y est."


***********************


"Les comédiens ont fait un petit intermède de la réception d'un médecin, avec des danses et de la musique."
Molière in Le malade Imaginaire





~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Marquise des Loups
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 3417
Localisation : Wolfmoon Island; île aux brèves idylles annotées avec de verts stylos subtils aux pointes écolos dégradables inimitables...
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Vanessa Paradis - 2012- Les Mystères de Cornouaille    Dim 30 Sep - 22:43



Vanessa Paradis - 2012 -Les Mystères de Cornouaille
D'Anne Le Ny - Samuel Le Bihan...









Citation :
"La chanteuse et actrice est à l'affiche du troisième long-métrage d'Anne Le Ny, aux côtés de Samuel Le Bihan.

"La chanteuse et actrice Vanessa Paradis est de retour dans Cornouaille. Elle jouera aux côtés de Samuel Le Bihan ( Une Nuit , Disco ) dans le troisième long métrage de la réalistrice et actrice Anne Le Ny ( Intouchables ), dont la sortie en salle est prévue le 15 août.

Le film raconte l'histoire d'Odile (Vanessa Paradis), une jeune femme rationnelle qui voit son quotidien bouleversé lorsqu'elle revient en Bretagne, à Cornouaille, dans une maison familiale dont elle vient d'hériter. Au fil de l'intrigue, le personnage interprété par Vanessa Paradis perd le sens des réalités et finit par se demander si sa maison est hantée.

L'histoire de Cornouaille a été inspirée à Anne Le Ny par sa propre maison de famille. La réalisatrice a déclaré avoir tourné le film a dix kilomètres de sa maison de vacances: «Ma Cornouaille est à la fois un lieu familier et un peu rêvé, et c'est ce qui a donné le ton du film: il y a à la fois une réalité très contemporaine avec des personnages secondaires ancrés dans le social (l'agent immobilier, le brocanteur, la voisine) et les fantômes qui reviennent…»

Un duo inédit
Après Dubaï Flamingo et Café de Flore , Vanessa Paradis se retrouve à nouveau au cœur d'un film dramatique. Je me suis fait tout petit de Cécilia Rouad, sortie ce mercredi, est la seule comédie dans laquelle apparaîtra la chanteuse cette année.

C'est la première fois que l'actrice joue avec Samuel Le Bihan. Ce dernier interprète l'ami d'enfance d'Odile. L'acteur qui semblait avoir quitté le cinéma pour la télévision revient à l'affiche de deux films cette année dont Cornouaille. Samuel Le Bihan est apparu sur le petit écran à plusieurs reprises entre 2009 et 2011, notemment dans Braquo, la série d'Olivier Marshal."


Source : Vanessa Paradis dans Les Mystères de Cornouaille



************************


"Ce qu'on apprend dans les livres, c'est la grammaire du silence, la leçon de lumière. Il faut du temps pour apprendre. Il faut tellement de temps pour s'atteindre. On va à l'aventure. On prend un livre dans ses bras, puis on le quitte, on va vers le suivant. Les livres sont faits de poussière. Les livres sont faits de vent. Les livres sont faits du plus précieux de nos songes : poussière et vent. On y chemine, on les traverse. On les oublie."

Christian Bobin in La Part manquante






~~~~~~~~~~~~~



Devil Doll - If I Died in Your Arms
Gare du Nord - Marvin & Miles


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tromal.net/conte/view.php?urlHistoCount=10950
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Filmographie au Défi   Aujourd'hui à 23:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Filmographie au Défi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Filmographie en image.
» Lien filmographie BB
» Filmographie Barbie complète 1987 - 2016
» Brigitte Bardot "Take One"
» american history x

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Espace humour et détente :: Le 7e Art-
Sauter vers: