OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Trecento siennois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Archibald Waters
Othelliste en chef
Othelliste en chef


Nombre de messages : 1715
Age : 43
Localisation : Toujours sur ma montagne ...
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Le Trecento siennois   Mar 13 Déc - 13:45

C'est certainement la période la plus élevée de la peinture siennoise.

Il faut dire que Sienne, cité voisine de Florence, développa ses propres caractéristiques figuratives exprimant ainsi une grande sensibilité artistique.

Il y a un tableau représentatif de cette période, c'est la célèbre Annonciation de Simone Martini et Lippo Memmi, son beau-frère.


Il s'agit d'une détrempe sur bois signée et datée de 1333. Ses dimensions sont de 184 x 210 cm. Elle a été restaurée en 2001. On peut l'admirer au musée des Offices à Florence.

A l'origine, elle a été peinte pour l'autel de Saint-Ansano dans la cathédrale de Sienne.

Le cadre d'origine a malheureusement été perdu.

De chaque côté de l'Annonciation, est représenté Saint Ansano et Sainte Marguerite. Dans les médaillons, les prophètes Jérémie, Ezéchiel, Isaïe et Daniel portant les cartouches qui font allusion à l'Incarnation.

Au-dessus de la colombe du Saint-Esprit, il y a un plus gros médaillon vide. Celui-ci, selon toute vraisemblance, devait contenir le visage de Dieu le Père. Il a été, lui aussi, perdu.

L'utilisation de l'or ainsi que la linéarité accentuée de l'oeuvre et la Vierge en retrait sont des traits typiquement siennois. Il faut aussi remarquer les quelques détails réalistes comme le marbre du sol, le manteau à damiers de l'ange, le vase rempli de lys (les fleurs symbolisant la Vierge) et le livre entrouvert de travers. Tout cela ajoute un effet théâtral renforcé par l'inscription en forme de phylactère sortant de la bouche de l'ange.

Il y a là une véritable mise en scène qui annonce la fin de l'art médiéval où les personnages étaient toujours figés et préfigure, au contraire, l'amorce des temps nouveaux pour la peinture, le Quattrocento puis la Renaissance, où l'attention sera mise d'abord sur les personnages et sur leurs mouvements, leurs attitudes.

~~~~~~~~~~~~~
Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. ( Tahar Ben Jelloun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
 
Le Trecento siennois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Espace humour et détente :: Promenades, rencontres et balades culturelles-
Sauter vers: