OTHELLO

Littérature, écriture et culture
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'envol de l'Epervier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: L'irrespirable   Mar 2 Sep - 23:55

Rappel du premier message :



L’irrespirable.-

J’essaie de distinguer une image angélique,
Des mains douces remplies d’un amour continuel.
J’essaie de dessiner des formes, des articulations
Pour assouvir mes mélancolies sans cesse répétées.
J’essaie de croire à une vision concrète, sublime;
Un parcours charmant, un cœur adorable.
J’essaie d’alléger mes cris, de savoir simplement;
Le malheur, un nuage disgracieux, l’impuissance.
J’essaie de vivre quand même, le trémolo inexplicable;
La rage constante de comprendre l’impossible.
J’essaie de survivre sereinement…
Incapable d’imaginer la fin d’un attachement.
J’essaie quand même, un désir solide de réussir;
Illusion amère d’une tendresse tant souhaitée.
J’essaie Maman d’imaginer de beaux paysages,
T’embrasser fermement, sourire enfin…

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com

AuteurMessage
meyer
Othelliste chef-adjoint
Othelliste chef-adjoint


Nombre de messages : 221
Age : 40
Localisation : Paradis sur terre
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Mer 29 Oct - 1:07

Vous êtes très réaliste abuzin...vous écrivez aussi des poèmes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Mer 29 Oct - 1:40

Abuzin,

La tristesse meuble mes idées, il est vrai
avec les expériences de la vie, je ne peux
en faire autant et malgré ce désarroi, j'essaie
de cheminer avec sérénité, ce n'est pas toujours
facile mais je tente le possible et je me réconforte
à l'écriture et mon bonheur est complet.

Vous composez?

amitiés,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Mer 29 Oct - 1:57

C'est une rencontre fort galante, n'est-ce pas?
Un plaisir divin au niveau de la composition.

Merci de votre passage!

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
abuzin
Chevalier des Lettres
Chevalier des Lettres


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Mer 29 Oct - 1:58

Non, je n'ai jamais essayé la poésie, parce que je n'en connais pas les règles. Mais j'imagine qu'il faut écrire comme des flashs. Je vais essayé sur le thème des free-hugs, mais je ne garanti rien.

L'autre devant soi, l'autre comme soi.
Un mètre nous sépare, et la peur, et l'envie aussi.
Se toucher sans se désillusionner.
La juste pression des corps, la juste impression de l'esprit.
Mon Dieu pourvu que le temps s'arrête et n'existe plus.
Je veux rester là. Là, dans tes bras mon ami.
J'ai tant besoin de donner et tant besoin de recevoir.
Mais le temps ne s'arrête pas, et la peur de trop en faire, la peur d'avoir déçu aussi.
On se sépare, parce que le calin est gratuit, donc il n'engage pas.
Ni toi, ni moi ... dommage, on était bien nous.
Un mètre nous sépare, mais nos regard s'accrochent encore.
Salut épervier, c'était un salut, rien qu'un salut.


Désolé les gars, le cœur et les tripes y sont, mais le style ne vaut rien Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Mer 29 Oct - 2:50

Magnifique Abuzin,

Maintenant, il faut continuer.
Apprivoiser les mots... un plaisir incroyable,
veuillez me croire!

amicalement,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
abuzin
Chevalier des Lettres
Chevalier des Lettres


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Mer 29 Oct - 3:31

En fait, je n'écris pas, je conceptualise des impressions. Ce n'est pas pareil. J'aime la philosophie, parce qu'une question apporte beaucoup d'autres questions. Les réponses ne sont pas aussi importantes qu'on le croit, parce qu'elles réduisent le choix qu'apportent les questions.

Une question, c'est comme un jeu de carte complet, et la réponse n'est qu'une seule carte qui réduit à celle-ci tout le jeu de carte.

Si vous avez lu mes contre-citations humanistes de Nietzsche, vous comprendrez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Ven 31 Oct - 23:09

Je dois avouer bien humblement que je ne connais pas
Nietzsche, je vais me renseigner plus amplement.

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
abuzin
Chevalier des Lettres
Chevalier des Lettres


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Sam 1 Nov - 15:01

Pour comprendre Nietzsche, il faut comprendre l'absolu de son propos qui est tout résumé dans un "Sois toi-même, sans faiblesse, logiquement et jusqu'au bout".

Voilà sa cohérence, et toute son œuvre tourne autour de ce nombril qu'il veut samouraïser dans un surhomme qui ne recule devant aucun sentimentalisme qu'il rejette parce qu'il le considère comme une faiblesse.

Nietzsche est le chantre de l'individualisme.

Nietzsche aurait raison si l'individu était immortel, alors effectivement la recherche de la puissance pour la puissance aurait un sens. Mais l'individu étant mortel, tout chose acquise et non transmise est également vouée à la mortalité.

L'humanisme est à l'opposé de la pensée de Nietzsche. L'humanisme est une force qui reconnaît ses faiblesses et ses manques. Nul n'est parfait, et nul ne peut atteindre la perfection. C'est dans l'addition des forces du plus faible et du plus fort que l'humanité voit sa force augmenter dans une alliance qui vise à n'utiliser la force qu'à bon escient, c'est-à-dire de manière raisonnable. La meilleur action devenant celle qui produit le meilleur résultat pour la moindre dépense d'énergie.

Le nietzschéen pour survivre seul doit produire une énergie considérable dans une continuelle fuite en avant et qui va à l'encontre même de l'équilibre de l'individu qui devient de plus instable. À tout vouloir contrôler, on ne contrôle plus rien, et l'individu, dans toute sa puissance acquise, se retrouve alors devant l'évidence qu'à son niveau, il est tout aussi impuissant que le nouveau-né.

L'humanisme, au contraire, propose à l'individu de ne s'épanouir que dans ses domaines de prédilections, à charge pour lui de transmettre son expertise à l'alliance humaine. Fort dans son domaine, l'individu bénéficiera de l'expertise de ceux qui domineront les domaines où celui-ci est plus faible.

Ainsi, pourquoi écrirai-je de médiocres poèmes alors qu'il est si agréable de jouir des tiens ? Pourquoi irais-tu te casser la tête à lire un Nietzsche, alors que je l'ai lu pour toi ? Le secret de l'alliance bien comprise est la confiance. La confiance est le préalable à toute alliance.

La confiance peut-elle être trahie ? Oui, bien entendu, mais ce n'est que par des hommes mal éduqué et mal instruit. On ne peut lutter contre l'opportunisme qu'en enseignant la philosophie et la psychologie dès la maternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Sam 1 Nov - 23:55

Abuzin,

Pourquoi vos écrits seraient médiocres?
Voyons!... lorsqu'on écrit avec son coeur
et son esprit, les mots prennent un sens
particulier, d'un lyrisme tangible et d'un
plaisir que l'on peut renouveler sans cesse.
Esseyez!!!... je ne peux m'en passer!!!

amitiés,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
abuzin
Chevalier des Lettres
Chevalier des Lettres


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Dim 2 Nov - 11:47

Le travail philosophique est aussi un acte poétique. Il ne travail pas sur les mots mais sur les concepts, et les rends accessibles au plus grand nombre.

Si vous travaillez vos poèmes et que je travaille ma philosophie, nous bénéficions tous les deux des fruits de nos travaux. On ne fait bien les choses que lorsque l'on aime les faire. Alors rien n'est difficile, tout redevient un jeu, et nous retrouvons la pureté perdue de l'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Dim 2 Nov - 18:19

Parfaitement d'accord Abuzin!

L'important, la passion, toujours la passion!!!

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
abuzin
Chevalier des Lettres
Chevalier des Lettres


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Lun 3 Nov - 1:03

epervier a écrit:
Parfaitement d'accord Abuzin!

L'important, la passion, toujours la passion!!!

André, épervier

et :
abuzin a écrit:
et nous retrouvons la pureté perdue de l'enfance.

Et je rajouterais que la vertu de l'enfance est la capacité à s'émerveiller.

Bien à toi et à tes poèmes, cher épervier.

Émerveille-moi, émerveille-nous !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: On s'amuse?   Lun 3 Nov - 1:28

On s’amuse?

Ta poitrine, je la devine.
Cette étreinte, quelle feinte!
Adorables caresses, je le confesse.
Que dire de tes ardeurs, folle chaleur!
Splendide corsage qui s’en dégage.
Quelques pauses charnelles, la ritournelle.
La passion musicale pianotant ce régal.
Un charme scintillant, désarmant.
Feindre, s’endormir pour mieux chérir.
Parfum d’une rose, l’odeur d’une prose.
L’avantage de ton corps avec renfort.
Baiser irréligieux, vœu pieux.
Te voilà dévêtue, je me prostitue.
Sourire libertin, un peu cabotin.
Je glisse mon impudique, passage frénétique.

Décidément, on s’amuse, ma Muse!
Tu m’excuses? N’en sois pas confuse!

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
meyer
Othelliste chef-adjoint
Othelliste chef-adjoint


Nombre de messages : 221
Age : 40
Localisation : Paradis sur terre
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Lun 3 Nov - 14:01

C'est véritablement avec plaisir que j'ai lu votre poème gai et coquin à la fois
C'est un plaisir de voir des francophones mettre en valeur notre si belle langue...lui donner une vie, une âme son âme et cela par-delà les océans....

Merci pour ce petit voyage/jeu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Lun 3 Nov - 20:28

Meyer,

Chaque peuple se doit d'avoir une fierté de sa langue
et la mienne dite québécoise mérite une grande considération.

amitiés,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
meyer
Othelliste chef-adjoint
Othelliste chef-adjoint


Nombre de messages : 221
Age : 40
Localisation : Paradis sur terre
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Lun 3 Nov - 22:05

Oui, elle mérite une grande considération,,,elle est plus "francophone" dans l'esprit que le français lui-même qui se plie plus facilement à l'anglicisation se sa langue.

Amitiés

Stéphanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Lun 3 Nov - 23:55

Malheureusement, c'est vrai!
Au Québec, nous représentons un 2%
de francophonie en Amérique et malgré tout,
on maintient encore notre langue québécoise,
c'est un combat de tous les jours. La fierté nous
habite car maintenir une race est un long cheminement
pour ne pas être envahi par l'élément anglophone.

amicalement,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Le Fucké   Jeu 6 Nov - 3:07

Le Fucké.-

L’accoutumance de rêver, mes accroires en la vie.
Je ne veux pas m’astiner, simplement m’abrier.
Babouner vaut mieux vraiment bretter.
Catcher l’espoir, est-ce vraiment comprenable?
Cruiser le ciel, se crisser de mes douleurs.
Un deal à effectuer, débouler son ivresse.
C’est pas disable peut-être mais réalisable.
Je suis sur un down , je m’en décâlisse.
Je m’effoire dans ma lassitude, je m’enfarge.
Esti! Va-t-il falloir que je m’évache encore?
Suis-je un fafouin, un fendant éternel?
Malcommode, je le deviens pour survivre.
Un vrai guenillou, mauvaise gageure!
Icitte, la désolation, l’insécure
Et pourtant plusieurs jambettes existentielles.
Dois-je choisir d’être lousse ou bien un lambineux?
S’éloigner des menteries, loin du niaisage.
Neigeasser, un nanan parlable.
J’essaierai de patcher mon cœur percé.
Pourquoi se raboudiner, se renipper?
Sacrament! Je manque vivement de timing.
Tanné de virailler constamment.
J’ai mon voyage! Water, un cognac!
Un vrai pas d’allure! Parle-moi-z-en pas!
C’est le bout de la marde! Prend ton pacsac .
Demain, je serai plus d’adon à réfléchir.
Un deal assurément. Coudon! Suis-je correct?
Bonyeu! Que j’aimerais être un bum.
Je prends un break, j’aime mieux atchoumer.

André, épervier
*********
Référence, lexique :
http://www.dictionnaire-quebecois.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
meyer
Othelliste chef-adjoint
Othelliste chef-adjoint


Nombre de messages : 221
Age : 40
Localisation : Paradis sur terre
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Jeu 6 Nov - 12:19

Merci pour cette belle découverte...de ta belle langue....ce petit voyage quebéquois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Jeu 6 Nov - 20:40

Remarquez bien, tous les Québécois ne parlent pas ainsi
mais il est opportun de souligner que cela fait partie
de notre langage et surtout de notre richesse littéraire.

amitiés,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
meyer
Othelliste chef-adjoint
Othelliste chef-adjoint


Nombre de messages : 221
Age : 40
Localisation : Paradis sur terre
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Jeu 6 Nov - 21:45

Bien sûr
Et j'ai trouvé votre attention très sympathique..
Merci beaucoup sunny
Stéphanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: La garde-robe   Sam 13 Déc - 0:50

La garde-robe.-
Tendre nounours, je te prends dans mes bras vacillants.
J’essaie de me souvenir de mon enfance égarée.
Tes yeux décolorés chagrinent ce pauvre enfant.
La misère de connaître une chance inespérée.

Tendre nounours, je te cajole fortement.
Je pleure cette malchance d’une survie.
Soixante et deux ans, pauvre garnement
À la recherche constante d’une vie.

Tendre nounours, tu apaises mes douleurs.
Le souffle étouffé, craintes abusives.
Le recul à comprendre mes horreurs
Et continuer malheureusement mes dérives.

Tendre nounours, tu étouffes dans cette armoire
Dans ta solitude, ma solitude désespérée.
Te caresser, ressentir cette faible mémoire.
L’innocence capturée, jalousement violée.

Tendre nounours, je vieillis affreusement,
Incapable de détruire mes blessures.
Je te regarde silencieusement, docilement
Puis les yeux fermés, d’horribles tortures.

Tendre nounours, je te dépose dans ce placard
Refermant la porte, des rêves éphémères.
Tendre nounours, il se fait tard.
Vaut mieux dormir, oublier nos chimères.
André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
meyer
Othelliste chef-adjoint
Othelliste chef-adjoint


Nombre de messages : 221
Age : 40
Localisation : Paradis sur terre
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Sam 20 Déc - 10:52

Si triste mais tellement touchant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Sam 20 Déc - 23:26

C'est vrai Meyer,
cependant des souvenirs d'enfance
face à un ogjet tel qu'un nounours est
sublime, je pense et dire que je le possède
encore à l'âge de 62 ans!!!

amitiés,

André, épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
epervier
Othelliste
Othelliste


Nombre de messages : 117
Age : 70
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: L'instant mirifique   Mar 30 Déc - 1:33




L’instant mirifique.-
Joli sapin, tu m’émerveilles de tes lumières d’espoir.
Le multicolore m’habite, la beauté d’un bonsoir.
Des tonalités d’amour, l’expression du fashionable.
Des couleurs diverses à l’apogée de l’admirable.

Joli sapin, tu adoucis mes craintes journalières.
L’apaisement total, des joies familières.
Revenir en une sagesse apaisée, émerveillée.
Sentir le calme, la jouissance embaumée.

Joli sapin, l’étoile me guide d’une sérénité exemplaire.
La majesté du regard confirme ce doux commentaire.
À l’image d’un spectacle scintillant, émouvant.
Le respect du silence, cœur palpitant.

Joli sapin, un Noël d’enfant, gentille frimousse.
Le symbole de l’innocence, adorable secousse.
De la vitalité, désir immense de charmer.
Des cadeaux emballés pour mieux s’extérioriser.

Joli sapin, j’applaudis tes beaux châteaux.
Tes fantasmes réalisables, l’odeur de tes gâteaux.
Musique divine, le spectacle époustouflant.
Une paix profonde, le souvenir rassurant.
André, épervier


***J'en profite pour vous souhaiter mes meilleurs voeux
et que l'An Nouveau vous apporte le "plaisir des mots".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier50.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'envol de l'Epervier   Aujourd'hui à 12:36

Revenir en haut Aller en bas
 
L'envol de l'Epervier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» L’envol d’une coccinelle en slow motion
» EPPE (ECOLE DU PERSONNEL DE PONT D'ENVOL)
» sur le départ pour le Tchad
» Sur le pont du "Charles de Gaulle"
» Tchad N'Djamena est tombée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHELLO :: Poésie et Philosophie :: Libres Rimes-
Sauter vers: